Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

On connait tous la marque Meross pour ces différents modèles de prises connectées abordables et de bonnes qualités.  Mais Meross ce n’est pas que ça ! Interrupteur Intelligent, Ouvre-Porte de Garage, détecteur de fumée, mais aussi de l’éclairage… Nous vous avions présenté autrefois leur lampe de chevet connectée, aujourd’hui remplacé par un nouveau modèle, mais il existe aussi d’autres objets connectés comme celui que l’on vous présente ici : Le Ruban à LED Wifi MSL320, un lightstrip de 2×5 mètres pour les plus gourmand en décoration lumineuse.

Le Ruban LED de Meross : Un énorme Ruban indoor de 10M

En premier lieu, ce ruban LED de Meross répond à un besoin bien spécifique. Avec ces 2×5 mètres, il n’est pas passe-partout. On est bien loin des tailles standards de 2 mètres que l’on trouve sur certains best seller comme les lightstrips de Yeelight ou encore les 5 mètres du ruban de chez Action. Muni des connecteurs supplémentaires, notre ruban LED peut s’adapter à de nombreuses situations. Branché sur les deux sorties du contrôleur, les deux rubans de 5 même peuvent partir chacun dans sa direction. Mais il est aussi possible de brancher les deux rubans à la suite pour faire un seul et même ruban de 10 mètres. Il peut même être découpé sans aucun problème, à condition de le faire aux emplacements prévus. Sa grande taille et son adaptabilité sont donc deux atouts importants dans votre choix!

Au déballage, les deux rubans sont bien séparés, chacun enroulé sur son support. On trouve aussi l’alimentation, le contrôleur avec ces deux branchements et un set de connecteurs au nombre de deux (pour connecter le ruban découpé) et 10 pinces de fixations. Ces dernières permettent, en les collant sur un support et en glissant le ruban à l’intérieur, de s’affranchir de coller le ruban lui-même. Ne pas coller en utilisant ces pinces permet notamment de mieux gérer les virages et autres angles à 90°. Plutôt sympathique car les angles sont en général très difficiles à installer avec ce genre de produit et donc plus de problème ici. Petit bémol, le contrôleur a un bouton mais celui-ci ne sert qu’à allumer et éteindre le ruban sur la dernière couleur utilisée. Pas de possibilité de changer la couleur. Un appui long aurait pu faire l’affaire mais il est réservé pour la réinitialisation. Il faut noter qu’un généreux livret d’instruction est fourni avec le produit. Avec une partie en français. La traduction est approximative mais on salue l’effort. 

L’installation du Ruban LED de Meross

Pour installer les rubans, bien penser à les dérouler auparavant. Il est bien spécifié qu’il ne faut pas brancher les rubans encore enroulés plus de 5 secondes. On imagine que le ruban peut supporter un peu plus que ça mais ne tentons pas le diable. Attention de bien brancher les rubans dans le bon sens dans les connecteurs sinon cela ne marchera pas. Une fois branché sur le secteur, le ruban clignote trois fois. C’est le signe que le mode appairage est en cours. Il ne vous reste plus qu’à ouvrir l’application Meross (que vous aurez préalablement télécharger si vous ne l’aviez pas avant) et installer le Ruban LED en appuyant sur +. Pas besoin de hub, le processus est assez simple mais il faut tout de même faire une petite manipulation. En effet, le Ruban va créer un réseau Wifi, il faudra que votre téléphone s’y connecte pour poursuivre l’installation. Le reste est relativement simple, il faut suivre les instructions, qui sont en aussi en français !

Brancher le ruban LED de Meross est la première étape de l’installation

La seule « difficulté » est de se connecter au WiFi du Ruban

Renommer le ruban est la dernière étape de l’instalattion

Une luminosité à but décorative

Niveau luminosité, il ne faut pas s’attendre à des miracles. Les couleurs claires sont plus lumineuses mais cela reste un éclairage d’appoint, à vocation décorative. D’autant plus que ce genre de ruban LED à tendance à être installé pour faire en sorte que la lumière soit indirecte. En effet, le ruban en lui même (comme tous les produits du même genre) est plutôt disgracieux donc le camouflage est important. Derrière ou sous un meuble, sous un escalier ouvert, ou sous un faux plafond, les exemples d’installation sont nombreux et le style recherché est donc souvent purement esthétique. Ce n’est pas un hasard si les lumens ne sont pas indiqués sur les spécificités techniques du produit. Autre point qui confirme l’aspect décoratif du ruban, c’est un ruban RGB (pour Red –  Green – Blue) et non pas RGBW (pour White). Donc la lumière blanche n’est pas présente en tant que tel. Il n’y a dans l’application que la possibilité de régler les couleurs et donc pas de second volet comme pour d’autres appareils avec la possibilité de gérer la lumière blanc chaud et blanc froid. Il existe un autre modèle chez Meross avec une luminosité plus importante et une vrai gestion du blanc mais les 5 mètres sont au même prix que notre modèle de 10 mètres ! Mais disons que dans une entrée ou un couloir, la luminosité est tout de même suffisante pour pouvoir circuler avec un bel effet de lumière.

L’interface du choix des couleurs est très simple mais peu précise

L’interface des éffets propose quelques scènes pré-établis

Les options de personnalisation des éffets sont assez minimalistes

Les options dans l’application sont donc rendues au strict minimum. Réglage de la couleur et réglage de la luminosité. Un second volet est disponible pour les “effets”, sorte de scénarios pré établis tel que “working” “party” ou “relaxing” avec la possibilité de gérer des couleurs et leurs transitions. L’application permet aussi de manière plus générale de gérer des scènes et des routines. Les scènes permettent entre autres de combiner plusieurs de vos appareils afin de paramétrer des effets communs. Les routines vous laissent la possibilité d’allumer vos appareils selon un planning horaire ou alors de décider d’un arrêt automatique après X minutes. Des options intéressantes mais pas assez développées pour que l’on utilise ces options plutôt que les routines Google Assistant.

Le fonctionnement avec Google Assistant

Le ruban LED est bien sûr compatible avec vos assistants vocaux, dont bien entendu Google Assistant. Après avoir associé votre compte dans l’application Google Home (d’une simplicité enfantine, je n’ai même pas eu besoin de rentrer un quelconque login), votre Ruban LED est déjà disponible. Celui-ci est reconnu comme une ampoule donc il est contrôlable aisément : allumer, éteindre, programmation, intensité lumineuse, choix d’une couleur… tout est disponible. Avec des ordres vocaux, on constate bien que le produit gère plutôt pas mal le blanc froid (OK Google, met le Ruban LED en blanc froid), par contre le blanc chaud tire un peu vers le rose. Mais c’est normal, on en a déjà parlé, ce n’est pas un ruban RGBW. Ce qui se rapproche le plus du blanc chaud est la couleur “incandescent” à choisir à la main dans le menu de l’ampoule ou à la voix sans problème. D’ailleurs, on préférera changer les couleurs à la voix plutôt que dans l’appli. Celles-ci sont bien mieux reconstituées.

L’association avec l’appli Google Home est simplissime

Le ruban LED Meross est reconnu comme une ampoule

L’interface des choix des couleurs n’est pas forcément à privilégier

Conclusion

Pour environ 40€ les 10 mètres sur Amazon, on retrouve avec ce bandeau LED décoratif un bon rapport qualité prix. Tout n’est pas parfait mais le fait de livrer des connecteurs supplémentaires et des pinces de fixations est clairement un bon point. Ce genre de bandeau est en général difficile à fixer correctement (notamment derrière une télé, les angles sont un vrai cauchemar), et ces accessoires nous facilitent donc bien la vie pour sa pose. Évidemment sa longueur est donc réservée à une utilisation très précise, mais la polyvalence de son installation vous permet d’en faire presque ce que vous voulez. Les couleurs sont plutôt bien rendues, notamment quand on les demande à la voix. Le vrai défaut étant l’absence d’un vrai blanc chaud même si il est possible d’afficher un jaune incandescent correct pour un éclairage de tous les jours.

Plus d’articles :