Les sonneries familiales de Google Assistant sont disponible en France

Les sonneries familiales de Google Assistant sont disponible en France

Par Julien Traverse et Wade Wilson pour le groupe Facebook Google Home France

Nous vous avions annoncé début mai une sortie imminente, suite à une communication de Google sur leur blog. Cette fois-ci c’est la bonne, les sonneries familiales sont paramétrables en France. Même si pour l’instant rien n’est officiel. Mais cela ne saurait tarder.

Les sonneries familiales, un dispositif d’annonce récurrente

Pour rappel, les sonneries familiales, ou family bell en anglais, permettent de planifier des annonces avec l’Assistant Google pour que votre enceinte Google vous rappelle de manière récurrente de faire quelque chose ! Prendre vos médicaments tous les mardi et vendredi à 7h ! Sortir les poubelles le mardi à 19h ! 

Votre enceinte Google vous signale d’abord par une alerte sonore qu’une annonce va être effectuée, puis votre annonce sera lu à haute voix et affiché sur les écrans intelligents. Puis une nouvelle alerte sonore va ensuite clore l’annonce.

Programmer une sonnerie familiale

Comme dit plus haut, pour l’instant la fonctionnalité n’est pas encore officielle et elle n’apparaît pas clairement dans les paramètres de Google Assistant. Il est fort possible que celle-ci apparaisse dans les jours qui viennent. Mais pour autant, une petite astuce permet de faire apparaître l’option. Il suffit de faire une recherche dans les paramètres de Google Assistant.

Pour paramétrer les sonneries familiale en France :

  1. Sur votre téléphone ou tablette Android, ouvrez l’application Google Home .
  2. En haut à droite, appuyez sur votre photo de profil puis sur “Paramètres de l’Assistant Google”
  3. Dans l’encart “Paramètres de recherche”, écrivez “Sonnerie familiale” .
  4. Appuyez sur “Ajouter une sonnerie” et saisissez les détails de l’annonce, avec les jours et heures de déclenchement puis les enceintes qui vont l’annoncer.
  5. Appuyez sur “Créer une alarme”

Lorsqu’une alerte est annoncée, vous recevez une notification sur votre appareil mobile.

Une simple recherche permet de faire apparaître les sonneries familiales

Il ne vous reste plus qu’à simplment paramétrer votre annonce récurente

Il faudra déterminer ensuite l’heure, les jours et les enceintes concernées

Après paramétrage, vous trouverez un récapitulatif des sonneries

On vous propose aussi quelques annonces par défaut que vous pourriez adopter

La possibilité de suspendre vos annonces pendant vos vacances est aussi proposée

Plus d’articles :

Test : Moonside Lamp One

Test : Moonside Lamp One

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

C’est avec beaucoup d’enthousiasme et d’attente que je me suis procuré la Moonside Lamp One. Sur le papier, cette petite lampe d’appoint avait vraiment tout pour plaire, notamment grâce à ces fonctionnalités quasiment jamais vues chez un tel produit. De la couleur, du mouvement, une compatibilité Google Assistant et IFTTT… Des promesses alléchantes qui tiennent le choc, si ce n’est un point noir sur la connectivité.

Présentation et installation de la Moonside Lamp One

Imaginez vous une petite lampe d’appoint de 16cm de hauteur et 10cm de largeur, contenant 120 leds, capable d’afficher 16 millions de couleurs et commandables individuellement ! C’est le pari proposé par Moonside avec sa Lamp One. Une expérience sans précédent en matière d’éclairage comme nous le verrons.

Le contenu de la boite est très classique, un chargeur, un câble USB tressé de très bonne qualité et la lampe. Celle-ci est étonnamment légère, c’est très surprenant. Seconde remarque, pas de bouton physique pour allumer ou éteindre la lampe. Dommage ! Même s’ il est vrai qu’un bouton aurait complètement gâché le concept de ce dôme lumineux. Comme nous le verrons plus tard, l’installation n’est pas aussi facile que je l’espérais. La connectivité se fait en premier lieu par le bluetooth et il m’a fallu trois scans pour faire reconnaitre ma lampe par l’application Moonside. De même, l’application vous demande d’autoriser l’accès à la localisation mais ne vous donne aucune indication sur comment faire. Les plus aguerris n’auront pas de problème pour chercher dans les paramètres du téléphones mais il n’en reste pas moins gênant de ne pas avoir de raccourci directement depuis l’application.

Une fois associé en Bluetooth, vous pouvez faire l’association en WiFi. Mais c’est de nouveau la galère. Je ne sais pas si le problème venait uniquement de ma lampe et d’un problème de connectivité avec mon Google WiFi, mais la connexion se fait très difficilement. Le Bluetooth est resté prioritaire sans que je comprenne pourquoi. Et puis sans raison, la connexion WiFi a fini par se faire. Celle-ci est importante car sans elle, pas de fonctionnement avec Google Assistant. Il faut aussi noter que l’application est totalement en anglais, ce qui n’est pas anecdotique pour les non anglophones.

Autoriser la localisation dans les paramètres de votre téléphone est obligatoire

Vous pourez choisir entre la connexion par Bluetooth ou pas Wifi. 

Le choix du Wifi est indispensable pour le fonctionnement avec Google Assistant

Description du produit

– Wi-Fi 802.11b/g/n

– Bluetooth V4.2

– 16 millions de couleurs 

– Durée de vie des LED de 50 000 heures / 10 ans

– 120 zones de couleur dynamiques accessibles individuellement

Des fonctionnalités hors du commun pour la Moonside Lamp One

Une fois (difficilement) installée, notre lampe nous laisse découvrir son incroyable potentiel. Et c’est peu de le dire. Utilisable aussi bien en lampe de chevet qu’en lumière de décoration, la Moonside Lamp One a plus d’un atout dans sa manche. 

Du blanc chaud, du blanc froid (avec ces variations “heure du couché”, “relaxation” “concentration”…) et de la couleur mais pas seulement! Grâce à ces 120 leds commandables individuellement, la lampe nous offre une variété impressionnante de scène d’éclairage dynamique. Arc en ciel, feu de nuit, rythme de danse, étoiles filantes… l’application Moonside vous propose plus de 50 scénarios d’éclairages différents, tous très spectaculaires. 

Un appui long est nécessaire pour rentrer dans le menu de la lampe

Les scénarios de couleur dynamiques sont très bien présenté

Il est possible de choisir les couleurs de manière classique

Autre innovation, il est possible de personnaliser soit même l’affichage des 120 Leds. L’application vous propose un quadrillage à remplir manuellement avec la couleur que vous souhaitez. Les plus inspirés d’entre-vous pourront se régaler avec cette option. 

Bien sûr, le réglage de l’intensité est aussi disponible, ainsi qu’une option pour que la lampe réagisse à la musique. D’ailleurs niveau intensité, le Moonside Lamp One n’a rien à envier à une lampe de chevet classique pour son éclairage. Il est très suffisant pour un éclairage d’appoint même si aucune information officielle sur la luminosité en lumen n’est fournie par le fabricant.

Compatibilité avec Google Assistant et IFTTT

Bien sûr, la Moonside Lamp One est compatible avec Google Assistant. Il est nécessaire d’associer le service Moonside dans Google Home. La lampe remonte alors aussitôt dans l’application. Elle est considérée comme une ampoule. Les fonctionnalités sont donc équivalentes à celle des ampoules couleurs. Allumage, extinction, réglage de l’intensité, changement de couleur…

Selectionnez le service Moonside Light dans Google Home

Associer votre compte Moonside dans Google Home 

La lampe remonte comme une ampoule

Par contre, impossible à ma connaissance de déclencher un des scénarios d’éclairage dynamique. Il faudra dans ce cas reprendre obligatoirement votre téléphone. Mais si, lors de l’extinction, un éclairage dynamique était en cours, celui-ci sera de retour dès l’allumage.  À noter que l’intégration n’est pas parfaite. Si vous allumez la lampe à la voix, l’application ne la considérera pas comme allumé et inversement. 

Sur l’écran tactile du Nest Hub, les fonctionnalités sont les mêmes : Allumage, extinction, intensité et changement de couleurs parmi celles proposées par Google.

La lampe est aussi compatible avec IFTTT. Bien sûr, IFTTT n’a pas forcément bonne presse ces derniers mois depuis le passage à un forfait payant pour les comptes ayant plus de 3 applets. Mais on ne peut pas cacher que quelques fonctionnalités plutôt sympathiques sont permises avec ce service. Déclencher un scénario de couleur quand vous recevez un SMS, ou quand il va pleuvoir demain…

Des problèmes de connectivités ?

Soyons clair, ce qui va suivre est peut être lié à mon installation où à un défaut de fabrication de ma lampe. Mais quoi qu’il arrive, le modèle que j’ai acheté à de gros problème de connectivité. L’installation a déjà été très compliqué, la reconnaissance de mon WiFi plutôt fastidieuse et il semblerait que la distance de réception soit très mauvaise. Installée sur ma table de chevet à l’étage, la lampe n’est plus capable de capter le WiFi. Alors que tous les autres objets connectés de l’étage n’ont jamais eu de problème (Enceintes Google, Ampoules Tuya et Xiaomi…). La lampe en WiFi met parfois plus de 10 secondes à s’allumer ou à changer le scénario. Le support m’a confirmé d’ailleurs qu’une certaine instabilité était possible. Leur serveurs sont aux USA ce qui expliquerait les quelques délais que j’ai pu observer. On m’a promis une mise à jour du logiciel pour améliorer la vitesse et la stabilité de la connexion. Mais quoi qu’il arrive, pour l’instant c’est clairement le (seul) gros point noir de la Moonside Lamp One lors de mon test. Par contre, l’utilisation du Bluetooth seul, pour un contrôle local, ne pose pas de problème. 

Démonstration en vidéo

Le meilleur moyen de vous convaincre de son potentiel, c’est de vous le montrer en vidéo.

Conclusion

Que dire ? Dans ces fonctionnalités, son utilisation, la Moonside Lamp One est absolument géniale. Les scénarios d’éclairage dynamique sont impressionnants. L’ambiance de la pièce change instantanément. Et quoi qu’il arrive, la luminosité n’est pas si anecdotique pour les couleurs. Et à l’évidence le point noir est la mauvaise qualité de la connectivité. Sans pouvoir certifier que ce problème est lié à ma seule lampe ou à un défaut de la qualité des composants ou des serveurs de Moonside, ce dysfonctionnement me laisse un goût amer, surtout pour un produit dont le coût est de 69$99 sur le store de Moonside (soit environ 60€). Au vu de son potentiel, elle devrait se retrouver loin devant ses concurrents dans le domaine des lampes de chevet, telles que celles de Meross ou de Xiaomi. Mais ces aléas laissent planer un doute sur la qualité du produit. Et c’est bien dommage, car elle a de précieux atouts cette Moonside Lamp One.    

Plus d’articles :

Les détecteurs de fumées sont compatibles avec Google Assistant

Depuis quelque temps déjà certains détecteurs de fumées connectés remontaient dans l’application Google Home. Jusqu’alors aucune action vocale n’était possible. Mais nous avons découvert dernièrement que certains modèles de Tuya sont interrogeables via Google Assistant.

Le detecteurs de fumée remonte parfaitement dans Google Home

Et Google Home le reconnait en temps que detecteurs de fumées.

Il est possible de l’interroger sur la présence de fumée

Le modèle que nous avons testé est un modèle Zigbee de Tuya disponible chez Aliexpress (celui-ci nécessite un Hub Zigbee Tuya). Nous n’avons fait aucun test sur d’autres modèles. (Edit : On nous a signalé que le Konyks Firesafe est aussi compatible, il est donc probable que tous les détecteurs de fumées Tuya soient compatibles avec Google Assistant).

Certes, l’utilité de cette fonctionnalité reste encore à démontrer. Mais il ne fait aucun doute que cette intégration n’en est qu’à ses débuts et que des scénarios plus poussés verront le jour à moyen terme.

Par contre, aucune interaction n’est encore possible sur les écrans intelligents type Nest Hub. 

Le mode invité est disponible en France pour vos enceintes Google

Le mode invité est disponible en France pour vos enceintes Google

Par Julien Traverse et Wade Wilson pour le groupe Facebook Google Home France

Déployé en janvier 2021 pour la langue anglaise, le mode invité s’ouvre à 6 nouvelles langues, dont le français (avec l’espagnol, l’italien, l’allemand, le japonais et le coréen). Que nous apporte cette fonctionnalité ? Protéger votre vie privée !

Le mode invité : une protection de votre vie privée, et celle de vos invités

Afin de renforcer la confidentialité sur les écrans et les enceintes intelligentes, Google introduit un mode invité. Il est mis en place aujourd’hui : “OK Google, active le mode invité ! “

Lorsque le mode Invité est activé, les interactions de l’Assistant Google ne sont pas enregistrées dans votre compte et les enregistrements audio des commandes vocales sont automatiquement supprimés. Un icône spécial apparaît en haut à droite sur les écrans type Nest Hub. Et à chaque ordre reçu, une confirmation sonore type carillon vous rappelle que le mode est bien actif.

Le mode invité est activé

Et un icône vous le signale sur vos écrans

N’importe qui peut activer ou désactiver le mode invité

Bien entendu, tous les résultats personnels, comme les événements du calendrier et les contacts, sont automatiquement désactivés. Par contre, il est toujours possible d’utiliser les fonctionnalités basiques comme le mégaphone ou d’appeler vos contacts de votre foyer par le raccourci présent sur l’écran. À noter que n’importe qui peut activer ou désactiver le mode invité. Il ne s’agit donc pas d’une utilisation restreinte pour les personnes non reconnus par voice match mais plutôt d’un mode “incognito” qui s’apparente à la navigation privée sur internet.

Pour le désactiver justement, il vous suffit de dire “OK Google, désactive le mode invité ! “

Le mode invité disponible sur vos enceintes et écran connectés

Toutes les enceintes et écrans connectés Google sont bien compatibles avec le mode invité. Il en est de même pour les Lenovo Smart Display. Par contre certaines enceintes tiers n’en bénéficient pas (encore?) comme le Xiaomi Mi Smart Clock.

Bon à savoir, le mode invité s’active sur une seule enceinte à la fois. Si vous avez plusieurs enceintes dans la même pièce, il faudra l’activer sur chaque appareil individuellement. Il n’en reste pas moins un bon moyen de rassurer vos invités, et une bonne alternative à la coupure des micros.

Plus d’articles :

Un clavier virtuel pour les Nest Hub !

Un clavier virtuel pour les Nest Hub !

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

C’est 9to5Google qui a fait la trouvaille en premier ! Certains écrans intelligents de Google disposent maintenant d’un clavier virtuel. Première étape vers des fonctionnalités plus poussées ?

Un clavier pour la navigateur internet de l’appareil

Oui les écrans connectés Nest Hub et Nest Hub Max ont des navigateurs internet !  Ceux-ci ne sont pas disponibles directement mais une petite manipulation vous permet sans trop de difficulté de le démarrer. Posez une question ou faites une recherche d’image, et votre écran vous donnera la source de l’information. Il ne vous restera plus qu’à cliquer sur le lien pour ouvrir le navigateur.

Après une recherche, appuyez sur “consulter la page…”

Et le navigateur s’ouvre par magie

Mais jusqu’alors, ce navigateur n’avait que peu d’intérêt car dépourvu de favoris, de clavier et équipé seulement de bouton de navigation très simpliste. Mais dorénavant, ce navigateur s’accompagne d’un clavier virtuel qui s’ouvre dès que vous appuyez sur un champ à remplir!  

Un clavier seulement disponible pour les Nest Hub Max et Nest Hub 2

Il est à noter tout de même que pour l’instant ce clavier n’est disponible que sur les Nest Hub Max et Nest Hub 2. Pas de clavier sur les Lenovo ou la première génération du Hub pour ce que nous avons pu constater. Autres éléments d’importance, le clavier est en QWERTY, et s’adapte au mode sombre/claire de votre hub.

Une apparition déjà teasé lors de la Google I/O 2021

L’apparition de ce clavier n’est qu’une demi surprise car il y avait déjà été fait allusion lors de la Google I/O. En effet, lors d’une conférence pour les développeurs, Google avait révélé un système de monétisation pour les applications vocale intégré directement sur les Nest Hub. Un système de paiement qui permet de remplir les informations relatives à votre carte bancaire pour payer le plus simplement possible sur l’écran. Et comment entrer votre carte ? Avec un clavier bien entendu.

Plus d’articles :