Google va supprimer les applications vocales sur l’Assistant

Google va supprimer les applications vocales sur l’Assistant

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

Coup de tonnerre pour les utilisateurs et développeurs d’applications vocales pour Google Assistant! Google vient d’informer qu’à partir du 13 juin 2023, toutes les actions conversationnelles seront supprimées et ne seront plus disponibles pour les utilisateurs ou les développeurs. Une décision sans précédent qui va bouleverser un paysage déjà bien fragile.

Les applications vocales sont notamment très utilisées pour diffuser des radios

Adieu aux applications vocales “Parler avec…”

Vous en connaissez forcément quelques-unes : Radioplayer, Cookmate, Les Petites Histoires, Souffleur de rêves et même Monsieur Home ! Ces applications vocales, aussi appelées Actions, que l’on démarraient en disant tout simplement “Parlez avec…”, sont amenées à disparaître d’ici à juin 2023. Une décision unilatérale de Google, annoncée ce lundi 13 juin 2022.

Une initiative difficile à comprendre que ce soit du côté des usagers que des développeurs. Certes ces Actions sont à la marge en matière d’utilisation de l’Assistant. Certains utilisateurs en ignoraient même certainement l’existence! Pour autant, leur suppression va réellement impacter l’usage quotidien de nos enceintes connectées pour certains d’entre nous. Et à l’évidence, le contrecoup sera conséquent pour Google Home France et sa communauté. Nos applications vocales, issues de centaines d’heures de travail de la part de notre développeur maison, Alexer, vont être simplement supprimées sans négociation possible. Adieu Monsieur Home pour envoyer vos SMS à l‘aide de votre enceinte connectée. Adieu Ma télé live pour connaître votre programme télé. Adieu Mes radios préférées pour écouter n’importe quelle radio à votre guise.

La sentence est tombée, Monsieur Home disparaitra dans un an

Mais au delà de notre cas personnel, les Actions étaient notamment la meilleur solution pour remédier aux défaillance multiple de TuneIn pour écouter la radio. Certains services domotiques utilisaient les Actions conversationnelles pour commander leurs produits tels que Somfy avec leur alarme ou LG avec leurs télévisions

La suite après la publicité

Une vague de suppression de fonctionnalité

Cette annonce s’inscrit dans un contexte déjà difficile, avec un mécontentement de plus en plus grand de la part de la communauté vis-à-vis des bugs qui émaillent régulièrement l’assistant. Et pour couronner le tout, Google avait déjà annoncée il y a quelques jours la disparition prochaine de certaines fonctionnalités, plutôt méconnus mais pourtant intéressante : les rappels transférables (qui permet d’assigner un rappel à un membre de votre famille) et les rappels localisés (un rappel s’enclenche lorsque vous arrivez à un endroit précis).

Et quelle solution est apportée par Google? Une nouvelle approche consistant simplement à ce que les développeurs ajoutent des capacités de contrôle vocal à leurs applications Android existantes plutôt qu’à une application vocale distincte! Incompréhensible quand on sait qu’aucune de nos enceintes connectées ne tourne sous Android. Personne n’est dupe, c’est simplement un abandon pur et simple de Google.  Un abandon certainement motivé par une utilisation trop modeste de ces applications. Ce n’est pas la première fois que Google détruit un service, et cela ne sera surement pas la dernière.

Plus d’articles :

Améliorer la réactivité de Google Assistant

Paramétrer la météo grenouille sur Nest Hub

Zoom et Google Meet sont disponible en France sur vos Nest Hub Max

Test : SwitchBot Curtain Rod 2 – Make it simple

Test : SwitchBot Curtain Rod 2 – Make it simple

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

Nous vous avons déjà parlé du SwitchBot Curtain Rod 2, notamment en vous présentant les améliorations importantes par rapport à la première version. Mais un test plus complet nous a semblé nécessaire tellement ce produit regorge de petites fonctionnalités, astuces et accessoires, pour ce qui est sans aucun doute, la meilleure et la plus facile des façons de domotiser vos rideaux.

SwitchBot Curtain : le principe

Le SwitchBot curtain si vous ne connaissez pas le principe, c’est un petit module à accrocher à votre tringle à rideaux, capable d’ouvrir ou de fermer mécaniquement vos rideaux, en les poussant ou en les tirant simplement. Dans la même veine que le bouton SwitchBot, le Curtain parvient à connecter vos objets du quotidien. Un moteur entraîne une roue qui fait glisser le module sur votre tringle à rideaux. Étonnant de simplicité mais totalement innovant à l’époque.

Bien sûr, les mécanismes de rideaux connectés existent déjà. Mais il est nécessaire de changer toute l’installation. Le Curtain n’est qu’un complément à votre installation existante. C’est si simple.

Et bien sûr, tout l’intérêt de ce produit est qu’il permet d’être commandable à la voix, de s’intégrer à vos routines de lever ou de coucher du soleil, vos routines de départ…

Déballage et installation du SwitchBot Curtain Rod 2

Même si nous avons déjà largement présenté les différences entre la première version et ce nouveau modèle, il est tout de même nécessaire de rappeler que peu de choses ont clairement évolué sur le Curtain Rod 2. La partie principale du produit est identique et seule la partie relative à la fixation à la barre de rideaux à été modifiée. Mais cette modification permet une nette amélioration de notre produit. Le nouveau système d’attache permet une accroche bien plus efficace et donc une meilleure traction des rideaux, mais aussi un passage facilité au niveau des jonctions de barres de différentes tailles.

Contrairement à la première version, le Curtain se présente démonté dans la boite et ceci afin de bien comprendre que la mise en place sur le rideaux se fait en deux temps. Il est nécessaire de mettre un par un chacun des deux éléments (une simple pression suffit pour clipser les deux modules), pour ensuite reformer l’ensemble. Car en effet, il est quasi impossible de poser le module si celui-ci est complet. Attention, le logo SwitchBot doit bien apparaître face à votre intérieur et non pas face à la fenêtre.

La suite après la publicité

Une fois assemblé sur votre barre de rideaux, il est nécessaire d’installer le Curtain Rod 2 sur l’application SwitchBot. L’installation se fait sans difficulté car celle-ci est vraiment didactique. Que ce soit la reconnaissance du produit par l’application ou bien la calibration. Page après page, tout est correctement détaillé. À condition de maîtriser l’anglais ! Car pour l’instant, malgré tout le travail déployé par SwitchBot pour vous faciliter l’installation, aucune traduction en français n’est pour le moment disponible (Google Lens pourra se rendre utile pour traduire tout ceci).

Renseignez bien le type de rideau que vous possédez

L’installation est bien détaillée en images

La calibration est une étape importante de l’installation

À noter la présence de quelques petits accessoires:

  • un câble d’alimentation de 2 mètres pour recharger le module
  • une chaînette à accrocher à vos rideaux à œillets pour permettre une meilleure traction pour les rideaux les plus lourds
  • quatre pinces pour les rideaux à patte, là aussi dans le but de faciliter le déplacement

Caractéristiques

Couleur : Blanc / Noir

Matériau : ABS avec revêtement anti-UV

Compatibilité : Android 5.0+, iOS 11.0+, watchOS 2.2+

Compatibilité avec les barres de rideaux : Diamètre 15 à 40 mm, circonférence 47 à 125 mm

Environnement de travail : -20°C~60°C / 10-95%RH

Dimension du corps principal : 4.2 cm x 5.1 cm x 11 cm

Poids corps principal : 135 g

Alimentation électrique : Batterie lithium-ion x 1 (intégrée)

Sortie d’alimentation : DC 5V ⎓ 1A

Durée de vie de la batterie : Dure jusqu’à 8 mois après une charge complète (testé sous condition de piste de 3 mètres,chargé de 8 kg de rideau, ouvert et fermé deux fois par jour, 25℃) La durée de vie de la batterie peut varier compte tenu de différentes conditions.

BLE : ≥ 5.0 (longue portée)

Technologie Bluetooth : BLE propriétaire à économie d’énergie avec prise en charge du maillage.

Services tiers : Alexa, Google Assistant, Siri Shortcuts, IFTTT, SmartThings, Line Clova.

Mode : Mode silencieux / Mode performance

Longueur maximum de piste : 3 mètres

Utilisation du SwitchBot Curtain Rod 2

À noter qu’il vous faudra impérativement un Hub Mini de SwitchBot pour profiter un maximum de toutes ces fonctionnalités tel que le contrôle en dehors de chez vous où celui par assistant vocal.

Une multitude de façon d’utiliser les Curtain Rod 2 s’offre à vous.

L’application SwitchBot

Sachez en premier lieu qu’aucune différence software n’existe entre la Curtain Rod de première génération et le Rod 2. L’utilisation quotidienne est donc la même. 

Bien entendu, l’ouverture et la fermeture “simple” se gère très aisément depuis l’application. Un simple appui sur le Curtain ouvre un menu pour commander le rideau et il faut appuyer sur “More” pour avoir le reste des options, et notamment l’ouverture partielle.

Mais bien entendu, pour se faciliter la vie, il y a bien plus simple que d’allumer son téléphone et ouvrir une application. Il y a donc divers options de disponible:

  • Effectuer des programmations journalières à heure fixe
  • Retarder l’action (ouverture ou fermeture) dans le temps – jusqu’à 23h59
  • Régler l’ouverture ou la fermeture selon un niveau de luminosité (fonction en Beta)

La suite après la publicité

Dans les paramètres avancés, d’autres options plutôt original s’offrent à nous:

  • Touch & Go : activer l’option vous permettra de déclencher l’ouverture ou la fermeture après avoir simplement donné un petit coup sec dans le sens voulu
  • Motion Mode : cela vous permet de choisir un mode silencieux ou performance. Évidemment le mode performance est plus bruyant.

Les scénarios et les automatisations sont aussi des fonctions très intéressantes. Il est ainsi permis de se lancer des scènes avec de multiples facteurs de déclenchement avec d’autres produits SwitchBot (exemple : fermeture des rideaux si la température descend en dessous de 18 degrés, ouverture des rideaux si une caméra détecte une présence… ).

Il est même possible d’installer un Widget sur votre Smartphone android pour déclencher ces scénarios.

Rentrez dans les paramètres de chaque Curtain pour connaître les fonctionnalités

Il est possible de choisir un mode silencieux, mais obligatoirement  moins performant

Les scénarios vous permettent de faire fonctionner tous vos Curtains en même temps

Google Assistant 

Avant tout, ne pas oublier d’activer “service cloud” dans les paramètres du Curtain pour pouvoir l’utiliser avec Google Assistant. C’est un impératif, tout aussi nécessaire que d’avoir un Hub. Pour le reste les interactions sont celles que l’on attend d’un tel produit : ouvrir, fermer, avec ou sans pourcentage ! 

Ok Google, ouvre le rideau 

Ok Google, ferme le rideau 

Ok Google, ouvre le rideau à 50%

De même, si vous avez créé des scènes dans l’application SwitchBot, vous pouvez aisément les retrouver dans vos routines en Actions “ajuster les scènes”. C’est la meilleure façon d’ouvrir ou fermer en même temps plusieurs rideaux à la voix.

Malheureusement aucune action n’est possible à partir de l’application Google Home. Les Curtain Rod 2 sont bien reconnus comme des rideaux mais aucun bouton ne permet une ouverture ou fermeture manuelle. Au contraire d’un Nest Hub, qui lui laisse apparaître deux boutons pour ouvrir ou fermer, même si ce n’est pas très intuitif à première vue.

La suite après la publicité

Surtout ne pas oublier de faire les mises à jour du Curtain et du Hub Mini dans l’application SwitchBot. Je rencontrais de nombreuses erreurs avec l’utilisation de Google Assistant avant de faire ces mises à jour et plus aucune erreur rencontrée par la suite. L’utilisation par la voix est irréprochable. 

Les accessoires supplémentaires

SwitchBot Remote 

La SwitchBot Remote est comme son nom l’indique une télécommande paramétrable pour votre environnement SwitchBot. Associée au Curtain Rod, celle-ci vous permet d’associer l’ouverture et la fermeture de vos rideaux à ces deux petits boutons. On apprécie son format mini et le petit adhésif double face pour coller la Remote ou vous le souhaitez. Le meilleur moyen de commander vos rideaux par une simple pression.

Solar panel

Ultime innovation de SwitchBot concernant le Curtain Rod, il est possible de s’équiper de panneaux solaires pour permettre une recharge en continue. À placer directement sur le module ou à poser sur les rideaux à l’aide d’un scratch, le panneau vous promet de profiter de l’énergie solaire pour assurer une recharge continue du Curtain et ainsi une durée de vie de batterie illimitée.

Un achat à bien considérer car il faut absolument que le panneau soit en contact direct avec le soleil. Donc pas de barre de rideaux trop haute, pas de rideaux qui une fois ouvert se retrouvent derrière un mur… Mais quoi qu’il arrive, l’idée est très bonne et mérite de s’y attarder.

Conclusion

Plus solide et plus efficace, le SwitchBot Curtain Rod 2 est une très belle mouture de la première version. Il s’adapte beaucoup plus facilement à vos barres de rideaux et ces nombreuses options vous promettent de trouver votre bonheur. Attention tout de même aux rideaux trop long et trop lourds, le module pourrait rencontrer des difficultés à les fermer complètement (notamment ceux qui touchent le sol). Mais quoi qu’il arrive, le produit est un succès.

Le Curtain Rod 2 est disponible en blanc ou en noir chez Amazon ou directement sur le site de SwitchBot (Essayez notre code promo : -10% sur tous les produits avec 10GHomeFR)

Test vidéo du SwitchBot Curtain Rod 2

Plus d’articles :

Améliorer la réactivité de Google Assistant

Paramétrer la météo grenouille sur Nest Hub

Zoom et Google Meet sont disponible en France sur vos Nest Hub Max

Google Assistant peut désormais consulter vos statistiques Fitbit et Google Fit

Google Assistant peut désormais consulter vos statistiques Fitbit et Google Fit

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

L’option était déjà apparue sur l’application Google Home depuis quelques semaines et elle est désormais pleinement opérationnelle : Vous pouvez consulter vos statistiques Fitbit et Google Fit depuis Google Assistant. Que ce soit sur votre smartphone ou sur vos enceintes et écrans connectés. Et une fois n’est pas coutume, c’est une fonctionnalité qui arrive en France en même temps qu’aux USA.

Consultez vos statistiques directement sur l’écran du Hub

Consultez vos statistiques Google Fit / Fitbit à la voix

Surveiller sa condition physique et son activité est un des grands enjeux de notre société. Et les constructeurs high-tech l’ont bien compris en intégrant à votre Smartphone et autres bracelets/montres connectés moult trackers d’activités. Il est donc important d’avoir un suivi régulier et aujourd’hui c’est Google Assistant qui vous propose de vous en informer.

En effet, par une simple demande vocale, votre smartphone ou vos enceintes/écrans connectées peut vous renseigner sur différentes informations :

Quelle est ma fréquence cardiaque ?

Combien de pas j’ai fait aujourd’hui ?

Combien de kilomètres j’ai fait aujourd’hui ?

Combien de calories j’ai perdu aujourd’hui ?

Vous pouvez de même interroger l’assistant pour des dates antérieures.

De quoi imaginer, par exemple, de paramétrer une routine de fin d’après-midi pour vous informer de votre activité du jour. Histoire de vous motiver à prendre vos baskets et faire un tour de terrain si vous avez flemmarder toute la journée

La suite après la publicité

À ce jour, aucune de ces données n’est affichée de manière proactive sur les écrans intelligents (c’est-à-dire sans que vous le demandiez), mais cela pourrait venir avec une future mise à jour car les options d’affichage sont déjà disponibles. Le Nest Hub de 2e génération dispose déjà d’un onglet Bien-être qui affiche des cartes liées au sommeil, comme des statistiques et des conseils.

Comment paramétrer la fonctionnalité sur Google Assistant ?

Pour paramétrer la fonctionnalité, tout se passe dans les paramètres de Google Assistant sous l’application Google Home. Il faudra trouver le paramètre relatif au “Bien-être” puis dans “Activité”. Vous avez ensuite le choix d’associer Google Fit ou Fitbit (les deux ne peuvent pas être associés en même temps). Vous pouvez ensuite gérer quelles données vous souhaitez partager avec Google Assistant.

La suite après la publicité

La fonctionnalité en vidéo

Plus d’articles :

Améliorer la réactivité de Google Assistant

Paramétrer la météo grenouille sur Nest Hub

Zoom et Google Meet sont disponible en France sur vos Nest Hub Max

Une nouvelle version pour le SwitchBot Curtain Rod

Une nouvelle version pour le SwitchBot Curtain Rod

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

En octobre 2019 débutait une campagne Kickstarter prometteuse, pour un objet connecté jamais vu encore : le SwitchBot Curtain, un petit robot motorisé qui se charge d’ouvrir ou de fermer vos rideaux. Avec plus de 678.000 dollars récoltés, le succès est immédiat. Souvent imité depuis, SwitchBot continue d’innover et d’améliorer son produit avec aujourd’hui la sortie d’une nouvelle version: le Curtain Rod 2 (spécialement conçu pour les bars de rideaux) qui nous promet quelques améliorations.

Le SwitchBot Curtain rod 2 (en blanc) est une amélioration convaincante du Rod 1 (en noir)

SwitchBot Curtain : le principe

Le SwitchBot curtain si vous ne connaissez pas le principe, c’est un petit module à accrocher à votre tringle à rideaux, capable d’ouvrir ou de fermer mécaniquement vos rideaux, en les poussant ou en les tirant simplement. Dans la même veine que le bouton SwitchBot, le Curtain parvient à connecter vos objets du quotidien. Un moteur entraîne une roue qui fait glisser le module sur votre tringle à rideaux. Étonnant de simplicité mais totalement innovant à l’époque.

Bien sûr, les mécanismes de rideaux connectés existent déjà. Mais il est nécessaire de changer toute l’installation. Le Curtain n’est qu’un complément à votre installation existante. C’est si simple.

Et bien sûr, tout l’intérêt de ce produit est qu’il permet d’être commandable à la voix, de s’intégrer à vos routines de lever ou de coucher du soleil, vos routines de départ…

Vous pouvez retrouver notre test du Curtain Rod 1 !

La suite après la publicité

SwitchBot Curtain Rod 2 : une installation facilitée

La question mérite de se poser : pourquoi avons-nous le droit à une nouvelle version du Curtain Rod ? Qu’apporte le Rod 2 par rapport à la première version ?

Le plus gros changement est la structure de fixation, qui a été simplifiée. Le système supérieur n’englobe plus entièrement la barre de rideau mais deux “oreilles de lapin” tel que décrit par le fabricant, le remplace et permet une fixation tout aussi rapide mais bien plus efficace.

Car c’est un fait, le Curtain Rod 1 était d’une facilité assez déconcertante à l’installation. Le système de clips qui serre la barre est aisé à mettre en place. Mais celui-ci n’était clairement pas parfait! Pour ma part, ma barre de rideau est relativement fine et la V1 avait du mal à l’agripper correctement. Avec le SwitchBot Curtain Rod 2, plus aucune difficulté pour l’accrocher. C’est beaucoup plus solide, le module agrippe réellement la barre. De plus, les nouvelles “oreilles” ont une meilleure capacité de franchissement à la jonction entre deux barres par rapport au Curtain Rod 1 qui avait parfois besoin d’un accessoire en aluminium pour l’aider.

L’accroche du SwitchBot Curtain Rod 2 est bien meilleur que la V1

Une fois installé, le Curtain Rod 2 est quasi invisible

Autre changement, le système ne se clips plus par derrière mais par l’avant, ce qui facilite de beaucoup la manutention. De même, on s’aperçoit très vite que le volume de la boîte du Curtain Rod 2 est bien plus important que celui de la première version. Cela s’explique par la présence d’accessoires supplémentaire pour les rideaux de différents types. En effet l’installation est différente, que vous aillez des rideaux à œillets, à pattes ou à passant et SwitchBot vous propose un ensemble de loquet + chaînette qui est plus simple à installer par rapport à l’ancienne combinaison (clip + ruban transparent). On constate selon le fabricant une amélioration significative des performances et une réduction significative de la pénibilité de l’installation pour l’utilisateur, qui devait parfois faire des calculs pour installer correctement les accessoires.

Retrouvez bientôt le test complet du SwitchBot Curtain Rod 2 !

Le Curtain Rod 2 est disponible en blanc ou en noir chez Amazon ou directement sur le site de SwitchBot.

Plus d’articles :

Améliorer la réactivité de Google Assistant

Paramétrer la météo grenouille sur Nest Hub

Zoom et Google Meet sont disponible en France sur vos Nest Hub Max

On a testé “Look and Talk” sur Nest Hub Max

On a testé “Look and Talk” sur Nest Hub Max

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

Fonctionnalité phare des annonces Google Assistant pendant la Google I/O 2022, “Look and Talk” permet de déclencher l’écoute de votre enceinte Nest Hub Max par un simple regard ! Nous l’avons testé et notre enthousiasme est réel pour ce qui pourrait clairement changer la donne dans notre utilisation quotidienne des assistants vocaux.

“Look and Talk”, une exclusivité pour la langue anglaise USA

Alors oui effectivement, il faut le dire en premier lieu, “Look and Talk” n’est pas encore disponible en français et c’est clairement un gros regret. Car comme nous allons le voir, son utilisation va certainement révolutionner nos habitudes.

Quoi qu’il en soit, l’option est arrivée sur notre application Google Home, même si elle n’est pas officiellement supportée dans l’hexagone. Même les menus de paramétrages et d’aides sont traduits en français. 

Pour vérifier si vous disposez déjà de la fonctionnalité, rendez-vous dans les paramètres de votre Nest Hub Max, puis sur “Reconnaissance et partage” et “Face Match”. “Look and Talk” est donc à activer manuellement. Si l’option n’est pas présente, vous pouvez forcer son apparition en passant la langue de l’assistant Google en Anglais (États-Unis), dans les paramètres de l’Assistant, puis dans langue. Comme tous les chemins mènent à Rome, il est aussi possible de retrouver “Look and Talk” dans ces mêmes paramètres, sous l’option “Face Match”. 

Le passage à l’anglais (États-Unis) en première langue est d’ailleurs obligatoire pour tester la fonction.

Dans les paramètres du Max, appuyez sur « Reconnaissance et partage » puis sur « Face Match »

Look and Talk apparaîtra peut être dans Face Match pour vous permettre de l’activer

Une page entièrement en français apparaît lors de l’activation de la fonction…

La suite après la publicité

“Look and Talk” sur Nest Hub Max : Un seul regard suffit

Après avoir activé “Look and Talk” et paramétré l’anglais USA comme premère langue de l’assistant, votre Nest Hub Max va directement passer son interface comme si vous vous situez aux États-Unis. Et c’est là que la magie opère ! Un simple regard déclenche l’écoute et un système astucieux d’affichage dans le coin supérieur gauche de votre écran vous permet rapidement de savoir où en est le traitement de votre requête, avec notamment les quatre petits points noir qui vous informe que vous pouvez commencer à parler.

Et le rendu est impressionnant ! À distance raisonnable (jusqu’à 1.5 mètre selon Google, mais légèrement plus loin selon nos tests) le regard est capté immédiatement et la commande peut être aussitôt donnée. Le logo d’écoute disparaît tout aussi vite si votre regard n’est qu’à but consultatif. Évidemment ce sera une habitude à prendre de ne plus systématiquement  dire “OK Google” mais au vu de la réactivité de la fonctionnalité, ce sera surement un grand pas en avant. Par contre, aujourd’hui le Nest Hub Max ne répondra qu’à vos requêtes effectuées en anglais. Même si la langue française est paramétrée en seconde langue, le Nest Hub Max vous ignorera complètement.

Votre Nest Hub Max vous écoute, et on le sait gràce au logo dans le coin supérieur gauche

Autant vous dire que l’on trépigne d’impatience de voir arriver cette fonctionnalité dans l’hexagone. Et un peu plus vite que la conversation continue que l’on attend toujours !

La suite après la publicité

La démonstration en vidéo

Plus d’articles :

Améliorer la réactivité de Google Assistant

Paramétrer la météo grenouille sur Nest Hub

Zoom et Google Meet sont disponible en France sur vos Nest Hub Max

Google I/O : Moins de OK Google pour le Nest hub Max

Google I/O : Moins de OK Google pour le Nest hub Max

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

Après une Google I/O 2021 très décevante en matière d’annonce concernant Google Home, nous attendions fébrilement des annonces un peu plus attrayantes cette année. Le résultat est pourtant très mitigé, Google nous ayant confirmé des fonctionnalités qui avaient déjà largement fuitées. Parmi elles, la possibilité d’utiliser votre Nest Hub Max sans dire OK Google.

Sundar Pichai, le patron de Google, de retour sur scène pour cette Google I/O

“Look and talk” pour déclencher votre Nest Hub Max en le regardant

Première fonctionnalité à avoir été présentée: “Look and talk”, littéralement “Regardez et parlez” pour les non-anglophones, est une vieille connaissance. Initialement présenté sous le nom de code “Blue Steel”, ce serpent de mer avait déjà fait son apparition depuis octobre 2020 sur le Nest Hub Max d’un utilisateur qui, semble-t-il, bénéficiait d’un logiciel de super utilisateur.

Google a donc officialisé la possibilité de déclencher le micro de votre Nest Hub Max en le regardant simplement ! L’écran intelligent peut donc reconnaître que vous le regardez directement et commencer à écouter une commande sans que vous ayez à dire « OK Google ».

L’algorithme traite plus de 100 signaux provenant de la caméra et du microphone, notamment : la proximité, l’orientation de la tête, la direction du regard, le mouvement des lèvres… Votre écran pourra donc faire la différence entre un simple coup d’œil et un regard prolongé et volontaire pour déclencher l’appareil. La fonctionnalité est à priori disponible à partir de cette semaine, mais aux USA uniquement.

La suite après la publicité

Des phrases rapides pour interagir plus rapidement avec votre Nest Hub Max

Deuxième fonctionnalité présentée pendant cette Google I/O, les “Quick Phrases” ne sont pas non plus totalement inconnues. Des rumeurs annonçaient déjà en octobre 2021 la possibilité future d’énoncer des ordres simples à votre enceinte connecté sans avoir à dire OK Google. Et sans avoir besoin d’un contexte particulier comme pour le Look and talk.

Les commandes possible se limite pour l’instant à :

  • Définir une minuterie ou une alarme
  • Demandez l’heure
  • Allumer ou éteindre les lumières
  • Annuler une minuterie ou une alarme
  • Tamiser ou augmenter les lumières
  • Demandez la météo

La possibilité d’arrêter la sonnerie d’une alarme ou d’un minuteur sans dire OK Google existait déjà aux USA depuis plusieurs années, et c’est donc un panel de nouvelle phrase qui s’ajoute ici. Bien entendu, seul les USA bénéficieront au départ de cette fonctionnalité.

Ces deux moyens de s’affranchir du OK Google représentent une avancée déterminante dans la course au progrès des assistants vocaux. Combien de personnes se plaignent d’une certaine lassitude à invoquer sans arrêt nos enceintes connectées avec le OK Google ? La réponse est : beaucoup ! En nous permettant de nous en passer, Google nous ouvre un nouvel horizon avec des interactions plus naturelles. En espérant bien entendu un fonctionnement sans anicroche et une arrivée rapide en France.

La suite après la publicité

Des conversations plus naturelle avec l’assistant

Enfin, Google a présenté aujourd’hui un aperçu de la manière dont les conversations avec l’assistant deviendront plus naturelles. L’assistant ignorera essentiellement les « euh », les “hum” et toutes sortes d’hésitations, interruptions, pauses et autres autocorrections au lieu de se contenter de suivre ce que vous avez dit au départ. 

Aujourd’hui une langue qui fourche, un mot oublié veut forcément dire une commande Google Assistant mal comprise. Ce nouveau traitement pourra sans aucun doute faciliter nos interactions parfois calamiteuses.

L’assistant aura plus de facilité à reconnaître vos hésitations et à les effacer pour traiter au mieux la demande

Une Tablette Pixel qui met fin à la rumeur d’un Nest Hub avec écran détachable?

Dans un bref aperçu, Google a dévoilé un nouvel appareil de la gamme Pixel : une tablette. Prévue pour 2023, celle-ci pourrait être le Nest Hub avec tablette détachable que certains médias avaient cru avoir découvert. Car oui aucun nouvel appareil Google Nest n’a été présenté durant cette Google I/O et la rumeur que certains présentaient, à tort selon nous, comme un Nest Hub 3, ne devrait pas aller plus loin.

Plus d’articles :

Améliorer la réactivité de Google Assistant

Paramétrer la météo grenouille sur Nest Hub

Zoom et Google Meet sont disponible en France sur vos Nest Hub Max