L’application Home améliore la gestion des lumières et des évènements

L’application Home améliore la gestion des lumières et des évènements

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

9to5google nous l’avait annoncé, Google avait l’intention de faire quelques changements sur l’application Home. C’est d’ores et déjà fait et nous avons donc désormais une idée plus précise de ce qui était prévu : une amélioration sur la gestion des lumières et des évènements des caméras NEST.

La gestion des lumières : une amélioration utile mais pas suffisante de l’application Home

Google nous avait promis une meilleure prise en charge pour allumer et éteindre rapidement les lumières à partir de l’action rapide située sur la page d’accueil. Auparavant, nous avions un bouton « éteindre » et un bouton « allumer » plutôt inutile quand on veut seulement cibler une seule source de lumière (ce qui est notre besoin dans la grande majorité des cas).

Dorénavant, tout est plus simple. Un seul bouton lumière vous ouvre une nouvelle page où figurent toutes les lumières de votre maison. Avec un bouton pour les allumer et les éteindre individuellement, mais avec aussi la possibilité d’allumer ou éteindre tout. Et c’est forcément un avantage. Plus besoin de descendre la liste de vos équipements connectés pour trouver la lumière que vous cherchiez !

Un gros bémol cependant. Malgré la volonté de nombreux utilisateurs, aucun retour d’état sur les lumières n’est disponible. Impossible donc sur ce nouveau menu de savoir si les lumières sont éteintes ou allumées…

La gestion des évènements par les caméras NEST dans Home

L’année dernière, l’application Google Home a été repensée pour ne comporter que deux sections principales, dont un «flux» centralisé qui met en évidence les changements importants. Jusque-là peu ou pas utiliser par Google, ce flux va enfin avoir une première utilité : Google Home affiche les «évènements Nest Cam». Toutes les notifications de vos caméras et sonnerie NEST apparaîtront donc dans votre flux. Une sorte de récapitulatif qui vous permet de visionner directement les évènements à travers des clips audio et vidéo ou en image (en fonction de vos abonnements).

Plus d’articles :

Écouter la Radio avec Google Assistant

Écouter la Radio avec Google Assistant

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

Quand on demande spontanément à Google Assistant de jouer une radio, le service TuneIn se lance automatiquement. Et cela marche très bien ! TuneIn est un géant du domaine, avec une liste de radio prise en charge très complète. OK Google, joue la radio Nostalgie. Rien de plus facile ! Mais il existe un autre moyen, aujourd’hui peu connu, d’écouter la radio avec Google Assistant :  Les Actions ! Le phénomène prend de l’ampleur et peut apporter son lot d’avantages. Après notre article sur la télévision et Google Assistant, voici notre focus sur la radio .

Jouer une radio avec Google Assistant sans TuneIn : Les Actions

Le programme Actions on Google permet à n’importe qui d’intégrer de manière transparente leurs services avec l’Assistant Google sur Google Home et sur d’autres services et appareils dotés de l’Assistant Google. Ce sont tout simplement les équivalents des applications sur votre téléphone Android ou Ios. Elles sont encore assez méconnues mais certaines valent pourtant le détour !

Un nombre assez croissant d’entre elles est d’ores et déjà disponible (à retrouver sur la page Google dédiée). Leur utilisation pour écouter la radio coule de source tellement elles offrent plus de possibilités que le simple streaming via TuneIn. La liste des radios disponible n’est bien sûr pas encore équivalente au catalogue de l’hébergeur américain mais elle s’étoffe de semaine en semaine. Et ceci notamment sous l’impulsion du groupement d’intérêt économique Les Indés Radios, qui ont dernièrement rendu accessible sur Google Assistant de très nombreuses radios.

Parmi les radios disponibles, quelques mastodontes du paysage radiophonique français : RTL, Nostalgie, Virgin Radio, NRJ, Chérie FM… mais aussi de nombreuses radios locales (dont vous pouvez retrouver une liste non exhaustive à la fin de cette article).

Comment lancer ces Actions ? OK Google, parler avec [nom de la radio] !

Les avantages de l’utilisation des Actions pour écouter la radio

On l’a vu, TuneIn c’est très pratique. Un catalogue énorme, un service fluide et techniquement sans encombre. Mais cela reste du streaming pur et simple, sans service supplémentaire. Et c’est sur ce point que les Actions ont un avantage. Ce sont de véritables applications vocales, qui mettent à disposition plusieurs interactions possibles en fonction de la radio que vous écoutez.

Lancer la radio bien sûr mais aussi découvrir le titre joué à l’antenne, écouter l’horoscope, jouer le dernier flash info, écouter en podcast l’une des émissions… Concrètement un  potentiel énorme ! Il va sans dire que ce genre de service va continuellement se développer. D’autres radios vont certainement sauter le pas dans l’avenir, et on se dirige donc, grâce aux assistants vocaux, vers une utilisation des radios plus souple, vers un service “à la carte” ultra simplifié.

OK Google, parler avec les Indés Radios

Les Indés Radios est donc un groupement d’intérêt économique fondé il y a 27 ans. Il rassemble ainsi aujourd’hui plus de 130 radios indépendantes. Chaque jours les radios du groupement touchent plus de 8 millions d’auditeurs, toutes radios confondues. Et c’est très récemment que la totalité de leurs radios sont devenues disponibles sur Google Assistant. Et qu’une Action portant leur nom à vu le jour : OK Google, parler avec les Indés Radios !

Cette Action permet notamment de connaître les radios de votre région ou de lancer une radio au hasard. Et bien sûr de lancer spécifiquement une des 130 radios disponibles.

Interview de Jean-Éric Valli, président des Indés Radios:

Qu’est ce qui a motivé Les Indés Radios à proposer la diffusion de leurs radios sur Google Assistant ?   

Il est essentiel que nos 130 radios de proximité, thématiques ou locales, soient accessibles partout où les auditeurs peuvent nous écouter. La musique et la radio font partie des grands usages des enceintes connectées, c’était très naturel pour nous d’être présent.

Les Indés Radios c’est plus de 130 radios, sont-elles toutes disponibles sur Google Assistant ?

Oui !

Aujourd’hui une diffusion en numérique permet déjà d’élargir les possibilités d’interactions de l’auditeur (Replay d’émission, connaître le titre en cours…), que nous réserve l’avenir en la matière ?

C’est très difficile de se projeter dans l’avenir, on n’imagine jamais complètement les usages réels, prenez « Retour vers le futur », le film anticipait des voitures volantes dans le futur comme quasiment tous les films de science-fiction de l’époque… et finalement la principale innovation a été le smartphone !

Pour revenir au sujet de la radio, nous sommes très heureux de constater que c’est un média qui n’a jamais été si moderne. Le son est devenu en soi un outil de connexion et de navigation internet, tout est possible à l’avenir. Je pense que l’usage un peu caché qui risque d’arriver vite c’est la possibilité de poursuivre son écoute sans interruption en passant d’un support à l’autre comme ça peut être le cas en e-commerce. L’interaction va être elle-aussi facilitée, tout comme l’information, avec des données associées aux programmes. Ainsi, on pourrait peut-être connaître en écoutant un titre (diffusé par une radio indépendante bien-sûr) les dates de concert de l’artiste dans la région où l’on habite, le recommander en direct à un ami, lui en faire partager l’écoute, tout est possible ! Il risque aussi d’y avoir des évolutions techniques en termes de qualité de son pour le rendre encore plus immersif.

D’une manière plus générale, le vocal ça vous intéresse ?

Si ça ne m’intéressait pas, je ne ferais pas de radio ! C’est passionnant de voir aujourd’hui tout ce que l’on peut faire avec le son, de la domotique au divertissement en passant par la voiture. Cela nous oblige, comme l’atteste le phénomène des podcasts, à nous renouveler dans les formats, à changer notre approche.

Liste non exhaustive des radios déjà disponibles avec les Actions Google :

Radio Scoop, Radio Bonheur, Radio FG, Radio One, Sud Radio, Radio Contact, Radio Camargue, ODS Radio, Melody Radio, Radio Star, Radio Espace, Radio Caroline, Radio Liberté, Radio intensité, Radio RVA, Jazz Radio, Radio Lovely, Virgin radio rock, Virgin Radio New, Virgin Tonic Radio, Oxygène Radio, Radio RDL, Radio Emotion, Radio Totem, M Radio, Radio VFM, Hit West, Radio Cristal, Couleur 3, la radio RTS, Africa Radio, RVM radio, Maritima radio, Radio Inside, Virage radio, La Radio Plus, RCA la radio, Cannes Radio, Radio Mont-Blanc, ARM FM, Impact FM, RTS infos, 47 FM, Virgin Radio Hits, Direct FM, Clazz Radio, Rires et chansons, Swigg, ECN radio, Galaxie Radio, Jaime Radio, Virgin Radio Eelctroshock, Virgin Radios Classics, Tropiques FM, Collines la radio, Radio Studio 1, Générations Radio, RBA Radio, NRJ, Dynamyk radio, Beur FM, Alouette, Blackbox FM, FLOR FM, Cent pour cent, KBS WORLD Radio, France Maghreb 2, Contact FM, K6 FM, Jordanne FM, Nostalgie, Chérie FM, Champagne FM, Alpes 1, Delta FM, Urban Hit, Forum, Lyon 1ère, Cerise FM, EST FM, RTS Audio, RTL, RMN FM, WIT FM, Beregerac 95, Latina, Voltage, Sweet FM France, Canal FM, Top Music, Toulouse FM, Sanef 107.7, Bel RTL, RCF, Europe 1 contact, RFM Pop Rock, RFM Run et Fit, RFM Slow, RFM Party 90, RFM 80’s, RFM Cinéma, Le hit RFM, RFM Collectro, RFM 100% New Wave, Station Millenium, Viv Radio, Radio Orient…

Plus d’articles :

Google Assistant prend en charge les capteurs

Google Assistant prend en charge les capteurs

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

Google ajoute très régulièrement des types d’appareils compatibles avec Google Assistant et fournit aux fabricants une liste de tous ces appareils. Une Liste que l’on peut retrouver sur la page dédiée (en anglais) pour leur permettre de travailler à l’intégration de leurs produits. Et dans une dernière mise à jour, AndroidPolice a repéré quelques nouveautés. Google a ajouté un type d’appareil qui va surement modifier le paysage de notre assistant connecté : les capteurs ! 

Les capteurs sont compatible Google Assistant

Premier point, il ne s’agit pas des capteurs de portes. Ceux-ci étaient déjà compatibles avec Google Assistant depuis quelques temps. Cela permettait de savoir si une porte était ouverte ou non par une simple demande vocale.

Non, ici il s’agit d’un tout autre type de capteur. Des capteurs de températures, d’humidités, de qualité de l’air… On sait qu’aujourd’hui quelques fabricants d’objets connectés ont contournés cette absence de compatibilité avec les thermomètres en les enregistrant comme des thermostats (c’est le cas de Switchbot). Cette ruse ne sera bientôt plus nécessaire et cela ouvre de nouvelles perspectives ! Et notamment la possibilité d’une intégration à Google Assistant de la fameuse station météo Netatmo.

Pour l’instant l’intégration est assez minime, et se résume à la consultation du capteur. On peut imaginer une intégration du type :

OK Google, quelle est la température de la chambre?

OK Google, comment est la qualité de l’air ?

Mais on sait que tout cela peut évoluer très vite. Et que l’on pourra certainement dans un futur proche déclencher des routines à partir d’une condition liée à un capteur.

Autres nouveautés, les détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone !

Avec cette dernière mise à jour, les détecteurs de fumée et les détecteurs de monoxyde de carbone ont également leurs propres catégories.

Pour les détecteurs de fumée, ils pourront indiquer si de la fumée est actuellement détectée, si le niveau de fumée est élevé et le niveau de fumée actuel en parties par million (ppm). Même principe pour le monoxyde de carbone. Par contre, rien ne dit que Google Assistant vous préviendra spontanément. Mais ce serait évidemment très intéressant dans un cadre bien maîtrisé.

On imagine d’ailleurs assez facilement que le premier detecteur compatible sera celui de chez Nest !

Concernant d’autres types d’appareils compatibles, une mise à jour de la liste en décembre avait déjà intégrée quelques nouveautés. Notamment concernant la cuisine et les chambres à couchées :

  • Lits, Tiroirs et Placards intelligents
  • Mixeur, Table de cuisson, Déshydrateur, Friteuse, Gril, Multi-cuiseur, Distributeur de croquette, Cocotte minute, Appareil de mise sous vide, Yaourtière

On trouve aussi des purificateurs d’eau et des adoucisseurs.

Nous avons clairement hâte de découvrir à quoi pourrait ressembler un tiroir intelligent. Pour autant, les outils de développements viennent seulement d’être mis à disposition des fabricants, donc l’intégration de tous ces types d’appareils avec Google Assistant, et notamment les capteurs, ne sont pas encore prévu à court terme. Mais cela nous réserve tout de même quelques bonnes surprises pour l’avenir. 

Plus d’articles :

Ok Google ! Read this page (lis cette page)

Ok Google ! Read this page (lis cette page)

Par Wade Wilson pour le groupe Facebook Google Home France

Google Assistant lit les pages web pour vous !

Après le discret déploiement du mégaphone ciblé, Google vient de déployer une nouvelle fonctionnalité sur l’Assistant Google.

Google Assistant est désormais capable de lire n’importe quelle page web à haute voix.

Il peut également traduire le texte dans plusieurs langues.

Attention pour pouvoir bénéficier de cette option en France , il faut ajouter la langue US à Google Assistant et saisir la commande anglaise suivante :

– Ok Google, Read this page

ou

– Ok Google, Read It

Je vous conseille d’utiliser la fonction clavier.

Je vous montre deux exemples en vidéo.

La première vidéo c’est Google Assistant lui-même qui vous présente la fonction, en français.

Pour cela j’ai utilisé Read This Page sur la page du blog officiel de Google US.

La seconde vidéo vous montre l’utilisation sur une page web française avec le suivi automatique de lecture.

Je dois admettre que la fonction est bluffante , l’assistant arrive à avoir une voix naturelle en faisant des efforts sur la ponctuation.

Plus d’articles :

Déploiement du mégaphone ciblé

Déploiement du mégaphone ciblé

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

Le mégaphone ciblé en déploiement aux USA ?

Mars 2018, nos Google Home reçoivent une nouvelle fonctionnalité : le mégaphone. Nos enceintes connectées ont alors la possibilité de transmettre une annonce à toutes les personnes présentes chez vous en la diffusant sur tous vos Google Home / Google Nest.  Ce fut clairement une mises à jour majeure à sa sortie. Ces limites ont pourtant vite été pointées du doigt de par l’absence de possibilité de cibler une seule de ces enceintes ou écrans connectés.  Une fonctionnalité pas vraiment discrète quand on est pleinement équipé dans toutes les pièces de la maison.

Tout savoir sur la fonction mégaphone :

Mais c’est peut être terminé ! Plusieurs utilisateurs du réseau social Reddit ont reçu un avertissement de leurs appareils Google Home qui les informe de la nouvelle capacité des haut-parleurs : transmettre un message via le mégaphone à un seul appareil Google Home, nommément ciblé !

La bonne commande à prononcer devrait être (entre autre) ” Hey Google, diffuse à [nom de l’orateur]” , suivie du message à transmettre. Ainsi, le message sera délivré et ensuite prononcé uniquement par l’appareil désigné 

Jusqu’à présent, la fonction n’a été déployée que pour une poignée d’utilisateurs américains. Google n’a fait aucune communication sur le sujet. Difficile dans ce cadre de parier sur un déploiement rapide en France si même les USA ne sont pas entièrement concernés. Mais quoi qu’il en soit, c’est un indice majeur quant au fait que Google travaille sur ce mégaphone ciblé sur nos Google Home. Et c’est déjà une grande nouvelle.

Autres mises à jour de Février 2020 :

Les enceintes Sonos peuvent désormais être choisies comme enceinte par défaut pour les Google Home / Google Nest.

Déploiement d’Ambient IQ. Cela permet d’adapter en permanence le son des podcasts, livres audio et autres médias en fonction de votre environnement sonore. La musique n’est pour l’instant pas concernée par cette fonctionnalité.

Plus d’articles :

Comparatif: Pourquoi Google Assistant est meilleur qu’Alexa

Comparatif: Pourquoi Google Assistant est meilleur qu’Alexa

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

Un comparatif entre Google Assistant et Amazon Alexa sur un site appelé Google Home France, peut laisser penser qu’un certain déséquilibre dans l’objectivité serait à craindre. Et c’est certainement vrai. Pour autant la conclusion de cet article me semble implacable, Google Assistant est meilleur qu’Alexa, et on vous dit pourquoi.

Parce que ni Google Assistant, ni Alexa ne sont des box domotiques*

Il est certain que selon tous les avis, Alexa est plus développée dans le cadre de la domotique pure ! Plus de marques compatibles, plus d’interactions possibles, un système de routine mieux pensé et plus efficace… Pour quelle raison? C’est assez simple à comprendre, et c’est une chose qu’on ne peut pas enlever à l’assistant personnel d’Amazon: Alexa était la première sur le champ de bataille.

La première version d’Alexa date de novembre 2014. Contre Mai 2016 pour Google Assistant. 18 mois d’avance sur la ligne de départ ! Le premier Google Home est même sorti en novembre 2016, soit 2 ans en tout après l’Amazon Echo.

Mais au delà de ce laïus sur la date de naissance du bébé, les questions que l’on doit se poser sont les suivantes : le critère de la domotique est-il décisif ? Google Assistant est-il tellement inférieur à Alexa ? Pour nous, la réponse à ces deux interrogations est la même:  non !

Le postulat est donc certain : Alexa est en avance. Mais Google Assistant n’est clairement pas loin derrière. Toutes les grandes marques ont sauté le pas, le nombre d’appareils compatibles n’est clairement plus un critère capital. Les routines sont imparfaites mais très utiles tout de même. 95% des utilisateurs de domotique seront entièrement satisfaits des possibilités offertes par Google Assistant. Les 5% restants ? Ceux-ci devraient alors se tourner vers Alexa ? Que neni ! Un utilisateur averti se dirigera vers une Box Domotique !  Pourquoi se limiter à un assistant personnel plus poussé pour faire de la domotique de pointe alors qu’un vrai dispositif 100% dédié fera tout et en mieux ?

Si le seul avantage certain d’Alexa par rapport à Google Assistant est la domotique (et on verra plus tard que c’est le cas), cet avantage est désormais réduit à peau de chagrin, et la possibilité de recourir à une box domotique est la seule vraie alternative pour les fanatiques qui en désireraient plus.

*Domotique : Ensemble des techniques qui permettent l’automatisation de la maison (confort, sécurité, énergie).

Parce que Google Assistant avance plus vite qu’Alexa

Si il y a bien une chose d’indéniable, c’est la vitesse de développement de Google Assistant. Un seul chiffre peut suffir à vous convaincre : 9 ! 9 mois c’est le temps qu’il a fallu à Google pour mettre sur le marché le Google Home en France après les États-Unis. Combien de temps a-t-il fallu à Amazon pour faire la même chose avec son Echo ? 4 ans !

Disons le clairement, les chiffres ne mentent pas, l’internationalisation chez Amazon n’est pas la priorité. Alexa est présent dans 41 pays et dans 7 langues différentes. Google assistant, quand à lui, est présent dans 90 pays et dans 30 langues différentes. Une différence de développement on ne peut plus parlante.

De même, la domination mondiale d’Android sur les smartphones fait la place belle à Google Assistant. Il n’y a donc aucun doute que Google Assistant est l’assistant présent sur le plus grand nombre d’appareils à travers le monde, tous dispositifs confondus. On estime ce nombre à plus d’1 milliard, contre seulement plus de 100 millions pour Alexa.

Un géant de la tech tel que Google, avec un écosystème de service hyper développé et bien rodé, a bien entendu toutes les clés en main pour devenir l’assistant personnel ultime. Et son développement en sera d’autant plus rapide au fur et à mesure que ces services seront intégrés un à un. Au contraire d’Amazon qui lui n’a ni Gmail, ni Google Maps, ni Google Traduction, ni Google Agenda… Sans parler de l’antériorité d’Android Auto et d’Android TV !

Parce que Google Assistant est plus intelligent qu’Alexa

Lorsqu’il s’agit de parler d’intelligence, l’assistant Google règne en maître. Dans une étude récente de Loop Ventures qui a opposé Google Assistant à Alexa et Siri, les chercheurs ont posé à chaque assistant les mêmes 800 questions puis ont noté si les assistants avaient compris la question ainsi que la précision ou la justesse de leur réponse. Dans ce comparatif, Google Assistant a battu Alexa et Siri, comprenant 100% des questions et répondant correctement dans 92,9% des cas.

Alexa et Siri étaient tout prês d’obtenir un score parfait pour la compréhension des questions (99,9 % et 99,8 % respectivement), mais se sont retrouvées à la traîne lorsqu’il s’agissait de donner des réponses correctes (Siri a eu raison 83,1 % du temps, Alexa encore plus derrière avec 79.8%).

Dans une autre étude récente qui a ajouté Cortana de Microsoft, Google Assistant a une fois de plus dominé la compétition en étant le seul candidat à obtenir un score supérieur à 80 % pour la précision des réponses. 

De manière plus terre à terre, les prouesses de l’assistant Google ne sont plus à prouver. Son intelligence est bluffante quand il s’agit de démarrer de la musique. Donnez lui un indice sur l’artiste, une fraction des paroles de la chanson que vous recherchez, l’Assistant Google fera le reste avec une précision impressionnante.

Parce que tous les assistants vocaux ont des problèmes techniques

Les plus grand griefs que les utilisateurs font à leur Google Home sont très similaires : complexité, bug, surdité !

Et Alexa ne fait pas exception en la matière. En mars 2018, plusieurs utilisateurs américains ont remonté des cas où un rire diabolique se manifestait sans être sollicité, à n’importe quel moment et dans n’importe quelles conditions ! Septembre 2018, panne générale en Europe. Noel 2018, rebelote, une panne générale a impacté l’ensemble des services de l’assistant d’Amazon rendant inutilisable la totalité des services. Décembre 2019, une utilisatrice a rapporté que son Amazon Echo lui avait suggéré de se suicider après qu’elle lui ait posé une question sur les crises cardiaques! 

La surdité des enceintes est aussi de mise chez Alexa. Quelques minutes de recherches sur les réseaux sociaux ou les forums spécialisés nous éclairent pleinement sur le sujet. 

Quoi de plus normal? La technologie de reconnaissance vocale est encore toute jeune, nous ne somme que des bêta testeurs sur l’échelle de l’humanité. Tenter le pari des assistants vocaux aujourd’hui, quel qu’il soit, vous réservera son lot d’excitations, de nouveautés mais aussi de problèmes et crises de nerfs.

Parce que Google assistant offre des services inégalés

Le mode interprète

Une des fonctions sans aucun doute la plus impressionnantes, et qui fait de l’Assistant Google un programme unique en son genre, est la traduction instantanée ! Le mode interprète vous permet en temps réel de tenir une conversation dans deux langues distinctes. Le tout dans 27 langues différentes. Et c’est encore plus impressionnant avec un  écran, car la discussion est retranscrite en directe. Un atout sans pareil pour Google Assistant dans un comparatif avec Alexa !

Les commandes multiples

Autre avantage et non des moindres, un Google Home est capable d’éxécuter jusqu’à trois ordres consécutifs dans la même commande. Communiquer avec les assistants concurrents peut parfois donner l’impression de parler à une machine sans grande intelligence, qui ne peut prêter attention qu’à une seule chose à la fois. “Alexa allume la lumière” “Alexa joue de la musique” “Alexa règle la température sur 21 degrés”… Long, peu pratique, pas naturel ! Avec Google Home, vous pouvez dire “OK, Google, éteins les lumières, et mets le volume sur 50% et joue ma playlist du soir” pour accomplir cette même série de tâches, le tout en une seule fois. 

Les voix

2 en France. Une masculine, une féminine ! 10 aux USA, avec en plus celles de John Legend (chanteur et acteur américain) et Issa Rae (actrice, scénariste, réalisatrice et productrice américaine) pour quelques actions limitées. Ce sont les voix disponibles pour Google Assistant. Dans un comparatif, Alexa fait pâle mesure. Il y a certes une possibilité de changer l’accent de la voix de l’assistant d’Amazon mais rien de plus. A une exception près !

Aux USA il est possible d’avoir la voix de Samuel Lee Jackson ! Plutôt fascinant d’un premier abord. La voix de Mace Windu et Nick Fury ainsi disponible pour nous conter la météo, sans mentir, c’est très séduisant. Mais la réalité est tout autre. En premier lieu, les retours sont pour le moins négatifs. Le mécanisme de fonctionnement est plutôt ridicule. Au lieu d’avoir automatiquement la voix de l’acteur Américain, il faut demander à Alexa de demander à Samuel Lee Jackson la météo, la musique… Tout sauf naturel. Et la cerise sur le gâteau ? Le skill est payant ($0.99) ! Inimaginable chez Google pour une fonction aussi basique (quelle surprise, Amazon en veut à votre portefeuille).

Google Duplex

Une dernière fonction parmi tant d’autres qui démontre la supériorité dans ce comparatif entre Alexa et Google Assistant (même si elle n’est pas encore disponible en France), est la possibilité de demander à votre assistant d’effectuer une réservation à votre place. Ce n’est pas de la science fiction, c’est déjà possible aux États-Unis ! 

“OK Google Fais-moi une réservation au (nom du restaurant)”. On vous demandera la date et l’heure que vous souhaitez, et Google Assistant se chargera du reste en appelant lui même le restaurant, et vous enverra une confirmation. Fantastique !

Et 2020 nous réserve d’autres belles surprises suite aux annonces de ce début d’année au CES de Las Vegas. Sans compter la possibilité déjà effective de transférer des rappels aux membres de votre famille. Mais aussi les prémices de l’utilisation des ultra-sons, qui permettent entre autre de détecter votre proximité et ainsi modifier l’expérience utiliateur, ou d’ajuster le volume de votre assistant en fonction de l’environnement sonore.     

Découvrez les dernières mises à jour de l’Assistant Google dans notre chronologie des mises à jour !

Parce que les différents comparatifs entre Google Assistant et Alexa sont presque unanimes!

Selon Frandroid, le Google Home de première génération est toujours la meilleure enceinte connectée en 2020 ! Plus de 2ans et demi après sa sortie en France, sa polyvalence, son design, sa qualité musicale et l’écosystème Google fait toujours du Google Home l’enceinte la plus recommandée. De même, dans un comparatif entre le Nest Hub et l’Echo Show 5, Les Numériques déclare vainqueur le smart display de Google. Grâce à “sa reconnaissance vocale plus efficace” et son “rendu sonore un cran au-dessus”. Et enfin, CNET.COM à lui aussi élu le Nest Hub comme meilleur smart display sur le marché. “le plus intelligent et le meilleur dans l’ensemble”

Découvrez les enceintes et écrans connectés Google:

Conclusion

Des services plus complets, un déploiement plus important et plus rapide, une intelligence supérieure, des produits de meilleures qualités… Google n’est pas qu’un pari sur l’avenir, c’est déjà un acteur majeur de l’assistanat vocal ! Et dans un comparatif avec Alexa, Google Assistant est sans aucun doute le plus puissant.

Plus d’articles :