Test : SwitchBot Lock

Test : SwitchBot Lock

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

On en a tellement entendu parler de cette SwitchBot Lock que la voir enfin disponible sur le marché français nous procure énormément de plaisir ! Nous promettant une installation facile et une utilisation aisée au quotidien, nous en attendions beaucoup. Et pour un coût relativement modeste, il semble que le produit soit une vrai réussite.

Un format prévu pour s’adapter à de nombreux types de serrures

La SwitchBot Lock fait en sorte d’être compatible avec un maximum de serrure. De nombreux embouts sont fournis pour maximiser les chances d’avoir une concordance avec le mécanisme de votre porte. Il me semble que la plupart des serrures à clés française ne devrait pas avoir de problème pour fonctionner avec. En effet le boîtier peut clairement être disposé dans n’importe qu’elle sens (le miens est mis à l’envers de ce qui est proposé sur la boite), et un système ingénieux permet au mécanisme de s’éloigner de la porte pour permettre d’englober la clé. Le boîtier se colle ensuite sur la porte, et si votre système de serrure n’est pas assez large pour le supporter, il est fourni un support en plastique qui se superpose à votre serrure pour permettre de coller correctement la SwitchBot Lock.

Par contre, à l’évidence, elle ne permettra pas de verrouiller des portes dont il est nécessaire de relever la poignée avant de fermer. Mais pas de problème normalement pour les cylindres à bouton. 

De nombreux adaptateurs sont fournis pour tous types de serrures

Le support en plastique permet de coller votre serrure connectée sur la majorité des portes

La suite après la publicité

Installation et fonctionnalité de la SwitchBot Lock

Une fois que vous avez choisi la meilleure option pour l’installation physique de votre SwitchBot Lock, vous avez quasiment fait le plus dur. L’installation sur l’application est très simple même si, et malheureusement c’est souvent le cas, la plupart des instructions sont en anglais. La reconnaissance du dispositif par l’application est très rapide. Le seul point sensible est la calibration. L’application vous demandera de verrouiller et déverrouiller votre serrure manuellement pour qu’elle en fasse l’apprentissage. Il est donc important de suivre scrupuleusement les indications.

La calibration est l’étape la plus importante de l’installation

L’appli vous demandera de fermer et d’ouvrir manuellement votre serrure

Quelques options supplémentaires que le simple verrouillage / déverrouillage s’offrent à vous. Il existe bien entendu la possibilité d’être notifié à chaque utilisation de la SwitchBot Lock. Vu que la Lock est fournie avec un petit détecteur d’ouverture, il est aussi possible d’être notifié si la porte est physiquement restée ouverte trop longtemps ou si la serrure est restée déverrouillée trop longtemps.

Il est de même faisable de paramétrer un “auto lock” qui permet de verrouiller automatiquement votre serrure après un certain laps temps. À utiliser avec modération et dans des cas bien spécifiques. 

À noter que le dispositif fonctionne par pile (2 piles CR123A) et tient largement les 6 mois avec une utilisation quotidienne.

Les notifications vous permettent de connaitre le retour d’état de votre serrure en temps réel

Des scénarios sont envisageables selon que votre serrure soit vérouillée ou non

La suite après la publicité

10 mois de fonctionnement au jour le jour avec la SwitchBot Lock

J’ai personnellement eu la chance de disposer en avant première de la SwitchBot Lock et j’ai pu la tester dans ma vie de tous les jours pendant 10 mois avant d’écrire ces lignes. Avant toute chose, il est important de noter que si vous prévoyez de mettre le module sur votre serrure à clé, il est primordial que vous vous assuriez que votre serrure permet de recevoir deux clés en même temps (à l’intérieur et à l’extérieur). Car même si la fiabilité du produit n’est pas à remettre en cause, il est essentiel qu’en cas de problème il vous sera possible de déverrouiller votre porte manuellement. Si votre barillet ne permet pas de recevoir deux clés en même temps, passez votre chemin. Votre téléphone qui n’a plus de batterie, un problème de connexion, un souci avec le serveur et vous ne pouvez plus rentrer chez vous! Personnellement, j’ai connu une fois l’impossibilité de déverrouiller ma porte (erreur de réseau) donc cela n’arrive pas qu’aux autres ! Et puis si quelqu’un de votre foyer est réfractaire à la technologie, elle pourra toujours utiliser ces clés comme avant. D’autant plus que de l’intérieur, il est toujours possible de l’utiliser manuellement comme un simple verrou, à la différence de la Smart Lock de Nuki par exemple, qui nécessite toujours d’appuyer sur un bouton et d’utiliser le mécanisme d’ouverture/fermeture. Un bon moyen d’économiser la batterie.

C’est clairement sur ce point que la SwitchBot Lock m’a clairement séduit : c’est qu’elle peut être utilisée de différente manière. À la main comme nous l’avons vu, à la voix avec votre assistant vocal, par NFC, avec le Keypad, directement dans l’application SwitchBot mais aussi avec un Widget à placer sur l’écran d’accueil de votre Smartphone. C’est d’ailleurs ce dernier que j’utilise le plus pour déverrouiller la porte quelques minutes avant que je rentre chez moi. Et c’est toujours un plaisir de n’avoir qu’à baisser la poignée de la porte pour rentrer chez soi, plutôt que de fouiller ses poches pour retrouver ses clés (petite astuce pour le widget: appuyez 2 ou 3 fois plutôt qu’une seule fois sur le bouton “Lock” ou “Unlock” vous assurera un fonctionnement sans défaut). Il est même possible d’utiliser la télécommande SwitchBot Remote, à poser au mur à l’intérieur ou à emporter avec vous.

Expérience positive à partager, j’ai une fois mal fermé ma porte et la SwitchBot Lock n’a pas pu verrouiller la serrure correctement. J’ai immédiatement reçu une notification d’échec de la part de l’application, ce qui m’a permis de corriger mon erreur ! Le mécanisme n’a pas été bêtement au bout du processus, et voyant que la rotation rencontrait une résistance, a stoppé la manœuvre ! Appréciable

À chacun de s’adapter à la méthode qui lui convient : pour moi c’est Widget, manuel et Google Assistant

Le widget en page d’accueil de votre téléphone : le moyen le plus rapide de dévérouiller selon moi

SwitchBot Lock : Expérience avec Google Assistant

Si je ne devais retenir qu’une seule fonctionnalité pour la SwitchBot Lock, c’est bien entendu sa compatibilité avec Google Assistant. A l’évidence, verrouiller ou déverrouiller votre porte d’entrée avec votre smartphone est plutôt agréable mais il n’en reste pas moins que le faire à la voix est beaucoup plus pratique. Ouvrir votre porte, dire “OK Google, verrouille la porte” à votre enceinte puis fermer la porte en partant les mains dans les poches (ou les mains occupées)… C’est la classe. Plus besoin de sortir les clés, la porte se verrouille toute seule au bout de quelques secondes ! Le seul point noir est inhérent à la compréhension parfois hasardeuse de votre enceinte Google, et même si cela n’arrive pas souvent, il est possible que la porte reste ouverte si vous n’avez pas fait attention à la bonne exécution de la commande. Personnellement j’ai mis en place une notification à chaque verrouillage  / déverrouillage de la serrure et si je ne reçois pas la notification dans la minute, je verrouille manuellement avec le widget ou l’application. Mais encore une fois, heureusement, les loupés restent très rares.

La suite après la publicité

Votre serrure sous Google Home est representé par un cadena, mais sans retour d’état malheureusement

Le type d’appareil reconnu par Google Assistant est donc « Vérouillage »

A noter, tout le monde peut utiliser vos enceintes Google pour demander la fermeture de la porte. Aucune vérification avec Voice Match ne se fait. Par contre à l’évidence, le déverrouillage à la voix ne peut se faire qu’avec un code PIN. Celui-ci est à paramétrer dans l’application SwitchBot, dans les paramètres de la Lock puis dans Service Cloud – Google Assistant – Set PIN. Le code (à 4 chiffres) peut aussi bien être énuméré chiffre par chiffre qu’entièrement. Il est même possible de taper le code tactilement sur un Nest Hub par exemple.

Tapez votre code PIN directement sur l’écran de votre Nest Hub pour déverouiller la serrure

Autre fonctionnalité intéressante pour les plus anxieux d’entre nous, il est possible d’interroger vos enceintes Google pour savoir si la porte est verrouillée ou non ! Terminée l’angoisse de se retrouver dans son lit en se demandant si on a effectivement bien fermé la porte. Il suffit de demander “OK Google, est-ce que la porte est verrouillée? ». Par contre, mauvaise surprise, il n’est pas possible d’utiliser la temporisation avec la SwitchBot Lock. “OK Google, ferme la porte à 22h” vous donnera des résultats de recherches ou tout simplement une erreur. 

Petite fonctionnalité en lien avec l’actualité Google Assistant, La SwitchBot Lock remonte bien comme déclencheur dans les nouvelles routines. C’est-à-dire que vous pourrez déclencher une routine lorsque la Lock se verrouille. Ainsi il est possible de paramétrer l’allumage automatique de vos caméras de surveillance ou l’extinction de toutes vos lumières à chaque fois que vous verrouillez votre porte (sur les plages horaires de votre choix bien sûr). 

Bien entendu, comme pour la majorité des produits SwitchBot, le fonctionnement avec Google Assistant et à distance en général nécessite d’avoir le SwitchBot Hub Mini.

Le Keypad

Ajout intéressant mais pas obligatoire, le Keypad présente tout de même quelques atouts qui vont particulièrement contribuer à améliorer le confort d’utilisation de la SwitchBot Lock. Celui est obligatoirement à utiliser du côté extérieur de la porte. Il permet très simplement et de plusieurs manières différentes de verrouiller ou déverrouiller la porte. Par un procédé très classique il est possible de définir un code PIN à 6 chiffres pour déverrouiller la porte. Ainsi toute personne en possession de ce code pourra entrer chez vous même en votre absence (à bien sûr ne partager qu’avec des personnes de confiance). Deuxième cas, il est possible d’enregistrer à l’avance des empreintes digitales. Ainsi un simple appui du bout du doigt sur le cercle se situant en bas du keypad permet de déverrouiller la porte ! On se croirait presque dans un film d’espionnage ! Enfin, il est fourni avec le Keypad une carte NFC qui permet d’un simple passage devant le dispositif de déclencher la SwitchBot Lock.

Il est bien sûr possible de verrouiller très simplement la serrure sans code ni empreinte, en appuyant tout bonnement sur le dernier bouton en bas à gauche en forme de cadenas. Et c’est sans aucun doute le moyen le plus rapide et sûr de verrouiller votre porte car vous en serez immédiatement témoin.

Conclusion

Il vous faudra obligatoirement passer par une période de transition pour changer vos habitudes. Mais sortir votre téléphone quelques mètres avant d’arriver chez vous ou bien demander à vos Pixel Buds d’ouvrir la porte ne sera bientôt plus qu’une formalité. Et pas de doute, c’est confortable, on s’imagine déjà ouvrir la porte à sa belle mère qui est venue déposer quelque chose à l’improviste alors que vous étiez absent ! Et comme je l’ai dit, les réfractaires à la technologie peuvent continuer de se servir de leur clés à l’extérieur et mieux encore, verrouiller manuellement depuis l’intérieur. Pour environ 130€ hors promo, la SwitchBot Smart Lock n’est pas qu’un gadget mais bel et bien un dispositif séduisant qui sera à même de vous simplifier la vie

Vous pouvez retrouvez la SwitchBot Lock sur Amazon et sur le site internet de SwitchBot !

Notre test en  vidéo

Plus d’articles :

Améliorer la réactivité de Google Assistant

Paramétrer la météo grenouille sur Nest Hub

Zoom et Google Meet sont disponible en France sur vos Nest Hub Max

Les nouveaux déclencheurs des routines Google Assistant sont arrivés en France

Les nouveaux déclencheurs des routines Google Assistant sont arrivés en France

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

Google nous annonçait il y a quelques jours seulement le déploiement prochain de nouveaux déclencheurs pour les routines Google Assistant. Moins de 15 jours après cette annonce, cette mise à jour à déjà été déployée, même pour la France. Ce sont de nouvelles perspectives qui s’ouvrent aux utilisateurs des routines.

De nouveaux déclencheurs liés à une action de vos appareils et à des conditions de temps

Suite à une annonce sur le blog Google Nest, nous vous avions présenté ce nouveau système de déclencheurs il y a quelques jours et celui-ci est déjà disponible. Dorénavant, il est possible de programmer le déclenchement d’une routine lorsque certains de vos objets connectés font “quelque chose” tel que Google nous le présente. Ainsi une lumière qui s’allume, une porte qui se verrouille, un volet qui se ferme… tous ces déclencheurs peuvent lancer automatiquement des actions prédéfinies dans votre routine.

Exemple : Lorsque votre détecteur de mouvement détecte l’ouverture de votre boite aux lettres, annoncer à toutes vos enceintes “le facteur est passé”.

Mais ce n’est pas tout. Google a apporté des conditions temporelles. En effet, certaines interactions n’ont de sens qu’à certains moments de la journée. Les déclenchements liés à la lumière n’ont aucun intérêt s’il est midi, par exemple. Dans ce contexte, il est possible d’activer le déclenchement d’une routine, si la condition s’exécute seulement pendant une certaine période de temps (périodes en heures, jours, lever ou coucher de soleil…). 

Google offre la possibilité de choisir toutes les périodes de la journée durant laquelle vos routines pourront se déclencher

Même lorsque vous choisissez lever ou coucher de soleil, Google offre une grosse flexibilité de temporalité

La suite après la publicité

De nouveaux déclencheurs liés à une action de vos appareils et à des conditions de temps

Afin de paramétrer vos nouvelles routines, vous pouvez comme d’habitude vous rendre dans le menu Routines sur la page d’accueil de l’application Google Home. Première nouveauté, quand vous appuyez sur le + en bas à droite l’application vous demande de choisir entre une routine “Maison”, qui sera commune à tous le monde, ou une routine “Personnelle” que vous seul pourrez consulter et modifier. Les nouveaux déclencheurs ne sont disponibles que dans le cadre des routines “Maison”.

Lorsque vous appuyez ensuite sur “ajouter un déclencheur”, une nouvelle option est donc disponible : “Lorsqu’un appareil fait quelque chose”. Si vous appuyez dessus, tous les appareils connectés de votre maison qui seront compatibles avec cette option apparaissent sous forme de liste : enceintes, capteurs, écrans, interrupteurs, lumières, rideaux, serrures, sonnettes, chauffage, système de sécurité, téléviseurs, thermostats… La liste est longue et dépendra bien évidemment du nombre d’objets connectés que vous possédez.

Le nouveaux déclencheurs apparaîssent en fin de liste

Les nouveaux déclencheurs permettent d’ouvrir de nouveaux horizons : L’allumage d’une lumière permet d’éteindre automatiquement une prise connectée

Plus vous aurez d’objets connectés chez vous, plus vous aurez de déclecheurs possible

La suite après la publicité

Il faut tout de même noter que certains capteurs de porte apparaissent et d’autres non, de même pour les prises connectés ! Par exemple, une prise Tuya apparaît comme compatible pour agir comme nouveau déclencheur mais pas une prise TP-Link… De plus, certains capteurs de mouvement apparaissent, mais n’ont aucun élément déclencheur (tel que des capteurs de marque LSC) et sont donc inutiles.

Il ne vous reste ensuite plus qu’à vérifier quels sont les éléments déclencheurs de chacun de vos objets connectés pour ensuite imaginer votre propre scénario intelligent en y ajoutant des actions. Ainsi, pour les télévisions, il est possible de déclencher votre routine selon l’état du périphérique multimédia (se lance / se met en pause / s’arrête), si la télévision s’éteint ou s’allume, ou si le volume se trouve entre une plage que vous aurez prédéfinie. Pour une lumière, les conditions sont plus simples : allumées ou éteintes. Pour une serrure, le déclenchement se fait seulement lorsque la porte se verrouille …

Les déclencheurs pour les téléviseurs sont relativement complet

Les déclecheurs pour les lumières sont simple : s’allume ou s’éteint

Les déclencheurs pour les enceintes et écrans connectés sont plus énigmatique !

Ainsi, c’est un univers assez illimité qui s’ouvre à vous dans le cadre de l’automatisation de votre maison !

Exemple de routine automatisée : Si la porte se verrouille, une annonce sera diffusé sur toutes les enceintes « La porte est vérouillée »

Exemple de routine automatisée : Si la porte du garage s’ouvre, une annonce sera diffusé sur toutes les enceintes « quelqu’un a ouvert la porte du garage »

Plus d’articles :

Améliorer la réactivité de Google Assistant

Paramétrer la météo grenouille sur Nest Hub

Google Home va être remaniée en profondeur

Bientôt de nouveaux déclencheurs pour des routines plus intelligentes sous Google Assistant

Bientôt de nouveaux déclencheurs pour des routines plus intelligentes sous Google Assistant

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

Google Assistant n’est pas seulement un programme qui répond à vos questions ou vous permet de lancer de la musique. Une partie de ces attributions sont directement liés aux contrôles de vos objets connectés et à la domotique. Et les routines sont clairement la partie la plus importante au niveau domotique. C’est dans ce cadre que Google s’est décidé à passer la vitesse supérieure en la matière.

Edit 19/10/2022 : Ces routines sont disponibles dès maintenant

De nouveaux déclencheurs pour les routines Google Assistant devront bientôt faire leur apparition

Plus de déclencheurs pour les routines Google Assistant

À l’heure actuelle, les déclencheurs des routines Google Assistant sont assez restreintes: déclenchement à la voix, à une heure précise, au coucher/lever du soleil ou à l’arrêt d’une alarme! Il existe, en outre, les routines qui se déclenchent lors du départ ou de l’arrivée des utilisateurs mais celle-ci sont beaucoup plus limitées en matière d’action à exécuter. Mais pour autant, lorsque l’on désire se lancer dans la domotique, la vraie, ces déclencheurs montrent très rapidement leurs limites. C’est dans cette optique que Google s’est enfin décidé à ajouter d’autres déclencheurs.

Qui n’a pas souhaité voir une routine se déclencher à l’aide d’un capteur de mouvement, du déclenchement d’une sonnette ou d’une porte qui se verrouille ? Tout ceci sera bientôt possible si l’on en croit les dires de Google sur le blog Google Nest !

Les nouveaux déclencheurs listés par Google sont donc :

Détecteur de mouvement

Mode du thermostat

Verrouillage d’une serrure intelligente

Armement de votre système de sécurité

Démarrer / arrêter un appareil intelligent 

Lire / Pause / Arrêter un média

Volume des médias

Sélection de l’entrée média

Appui sur la sonnette

La suite après la publicité

Les possibilités de routines deviennent alors presque infinies:

  • Allumer le ruban LED lorsque la musique démarre
  • Déclenchement d’une phrase personnalisé lorsque l’on appui sur le sonnette
  • Allumer la télévision lorsque l’on rentre dans une pièce
  • Éteindre toutes les lumières lorsque l’on verrouille la porte ou qu’aucun mouvement n’a été détecté pendant 15 minutes… 

À priori pas de condition de déclenchement pour les thermomètres ne sont prévu pour l’instant. Mais Google promet d’ajouter au fur et à mesure d’autres déclencheurs. 

De nouveaux déclencheurs associés à des conditions de temps, et bien plus encore

En plus des nouveaux déclencheurs, Google a prévu ce qui désormais parait indispensable : des conditions de temps. En effet, certaines interactions n’ont de sens qu’à certains moments de la journée. Les déclenchements liés à la lumière n’ont aucun intérêt s’ il est midi par exemple. Dans ce cadre, il sera possible d’activer le déclenchement d’une routine, si la condition s’exécute seulement lors d’une certaine période de temps (périodes en heures, en jours…).

Par exemple :

  • J’allume mes lumières au coucher du soleil, mais uniquement les jours de la semaine.
  • Lorsque les lumières du salon s’allument le week-end, allumez le Chromecast avec Google TV et réglez le volume sur 50 %

La suite après la publicité

Et pour ceux qui désirent aller encore plus loin ? Les plus férus en domotique sont déjà surement passés à la programmation sur box domotique mais pourtant Google nous promet la future mise en place d’un éditeur de scripts qui offrira aux “utilisateurs avancés une personnalisation encore plus grande avec plus de 100 nouvelles fonctionnalités et capacités basées sur votre compréhension unique de votre maison”. Quelque chose qui clairement ne sera pas à la portée de tous le monde mais qui ravira les programmeurs en herbe et les plus débrouillards d’entre nous.

L’éditeurs de scripts de Google ! À ne pas mettre entre toutes les mains

Peu de doute par contre que ces options apparaîtront en premier lieu aux États-Unis et nous croisons les doigts pour une arrivée rapide en France.

Plus d’articles :

Améliorer la réactivité de Google Assistant

Paramétrer la météo grenouille sur Nest Hub

Google Home va être remaniée en profondeur

L’application Google Home va être remaniée en profondeur

L’application Google Home va être remaniée en profondeur

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

En marge de la présentation de la nouvelle Nest Doorbell et du Nest Wifi Pro, Google vient de présenter sur son blog une application Google Home remaniée, plus pratique, plus accessible et qui, ne le cachons pas, nous donne envie !

Une refonte de l’application Google Home beaucoup plus attrayante à première vue

Un remodelage presque complet de Google Home

Première chose que l’on remarque, à la place des raccourcis habituels, un carrousel plus discret et moins envahissant regroupe à priori les mêmes fonctionnalités qu’avant:

  • Caméras pour la diffusion de flux en direct, 
  • Lumières avec des interrupteurs marche/arrêt, par pièce et par appareil
  • Thermostats, 
  • Wifi…  

À l’opposé, dans la barre inférieure, 5 onglets sont maintenant disponibles pour faciliter la navigation : Favoris, Appareils, Automatisations, Activités, Paramètres.

Une barre multimédia voit aussi le jour. Celle-ci vous offre la possibilité de la balayer pour voir si plusieurs appareils diffusent de la musique ou des vidéos dans votre maison et bien sûr de les contrôler.

Une barre multimédia permet d’appréhender plus facilement le contenu lu en temps réèl dans la maison

La suite après la publicité

L’onglet « Appareils » est essentiellement l’écran principal de l’application Home actuelle où tout est organisé par pièces, tandis que « Automatisations » vous permet de lancer rapidement, ainsi que de modifier, des routines personnelles et domestiques.

Nul doute qu’il faudra reprendre ces marques une fois la mise à jour déployée.

Une application Google Home plus personnalisable

C’est très certainement le maître mot de cette présentation pour la nouvelle application Google Home : personnalisation! Autant nous étions habitués depuis de nombreuses années à la personnalisation d’android, autant l’app Home était clairement gravé dans le marbre et ne laissait aucune marge de manœuvre à l’utilisateur.

Dans l’onglet principal, avec les favoris, vous pourrez bientôt avoir votre propre vue personnalisée de vos appareils, actions et automatisations les plus importantes en les épinglant tout simplement. Et cela inclut également la possibilité de mettre en favori toutes vos caméras Nest afin que vous puissiez voir vos flux en direct, dès l’ouverture de l’application, sans appuyer sur quoi que ce soit. On passe clairement de l’austérité de l’ancienne version quasi-monocolore à une version ou le flux de votre caméra s’intégrera au milieu des boutons de commande des objets connectées.

Vous pouvez librement ajouter vos favoris

La lecture des caméras Nest pourra se faire en plein milieu de l’interface

La suite après la publicité

Google a même prévu en 2023 d’ouvrir encore plus la personnalisation, en vous permettant de créer des espaces personnalisés: “Par exemple, vous pouvez créer un espace pour votre chat qui regroupe toutes vos caméras pour animaux de compagnie, votre mangeoire pour chat, votre aspirateur et votre purificateur d’air compatibles”.

Il faut noter que chaque utilisateur de la maison pourra avoir sa propre interface.

Si vous voulez tester en avant première cette nouvelle interface, inscrivez vous sur le programme preview (sur mobile).

Plus d’articles :

Améliorer la réactivité de Google Assistant

Paramétrer la météo grenouille sur Nest Hub

Zoom et Google Meet sont disponible en France sur vos Nest Hub Max

Test : Chromecast avec Google TV HD (2022)

Test : Chromecast avec Google TV HD (2022)

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

Malgré quelques défauts (dont une faible capacité de stockage), le Chromecast avec Google TV premier du nom était une franche réussite. L’ajout d’une télécommande et d’une véritable interface avait considérablement amélioré l’expérience utilisateur, ce qui a fait de ce Chromecast l’une des meilleures solutions pour rendre connectée votre télévision. Le problème ? Un prix relativement élevé (69€ hors promotion) et une capacité 4K pas forcément adaptée à toutes les télévisions. Avec ce nouveau Chromecast avec Google TV HD, moins cher et limité à la qualité HD, Google s’ouvre un nouveau marché.

Un Chromecast moins cher au prix de quelques concessions

Avec un prix de 39€99 hors promotion, ce nouveau Chromecast avec Google TV est sans contestation beaucoup plus abordable. On retrouve les tarifs habituels des premiers Chromecasts, et l’on peut espérer à terme des promotions beaucoup plus intéressantes. Mais tout de même, comment expliquer une baisse de 30€ par rapport au premier modèle ? En reprenant exactement le même design pour le module TV et pour la télécommande, Google a clairement fait des économies dans la recherche et développement ! Tout est identique. 

Mais la grosse différence est bien entendu la baisse en matière de résolution disponible. Au lieu de la 4K HDR à 60 FPS, ce Chromecast se contentera au maximum de 1080p HDR, 60 FPS! Un downgrade important mais qui a du sens. La plupart des télés modernes sont déjà connectées et il est probable qu’une belle part des télés auxquelles ce Chromecast sera attelé ne supporte tout simplement pas la 4K. De la même manière, pour profiter du format Ultra HD 4K, il est nécessaire d’avoir une connexion Internet haut débit fiable. Si ce n’est pas le cas, dépenser 70€ pour des fonctionnalités non utilisées n’aurait donc aucun intérêt. En élargissant sa gamme, Google s’ouvre donc clairement un nouveau marché.

Dernières petites différences, seule la couleur “neige” est disponible pour notre Chromecast avec Google TV HD, au lieu de 3 couleurs pour le modèle précédent. Enfin, il semblerait aussi que, selon 9to5google, le Chromecast HD bénéficie de 300Mo de mémoire supplémentaire. Toujours bon à prendre.

La suite après la publicité

Déballage et installation du Chromecast avec Google TV HD

Si Google a repris le design du modèle précédent, ils ont tout de même fait un effort pour la boite qui est différente. La marque HD apparaît bien et permet de ne pas nous tromper. Au niveau du contenu par contre, tout est encore identique : Chromecast, Télécommande (avec piles fournies), câble et bloc secteur. À noter qu’au contraire des tous premiers modèles de Chromecast, l’alimentation ne peut pas se faire seulement en branchant le module sur une prise USB de votre télévision. Prévoir donc obligatoirement une prise disponible. Petit point déplaisant, la télécommande est très lisse, donc très glissante. Même les boutons ne sont pas assez rugueux pour bien tenir dans la main.

L’installation est assez simple mais tout de même relativement longue (surtout à cause des mises à jour et installation des applications). Le branchement à la télévision et sur secteur est la première étape. Ensuite, viennent l’association de la télécommande, le choix de la langue, et l’installation sur Google Home (via QR sur la télé). L’application Home a de toute façon détectée la présence d’un nouveau Chromecast et vous proposera l’installation depuis le menu d’accueil. La connexion au Chromecast et au WiFi se fait à la suite. Après paramétrages, il ne vous restera plus qu’à renommer votre Chromecast (utile pour les commandes vocales) et de l’associer à une maison et une pièce sous Google Home.

La suite après la publicité

Un Chromecast HD avec l’expérience Google TV

Au contraire des anciens Chromecasts qui nécessitent un téléphone pour caster un programme ou un lancement à la voix (avec les problèmes inhérents à ce genre de commandes : incompréhension, lancement dans la mauvaise langue, mauvais épisodes…), la Google TV nous offre une véritable interface télévisuelle complète. C’est un vrai système d’exploitation qui nous est proposé, avec un vrai store d’application pour vous permettre d’installer vos programmes préférés : Youtube, Netflix, Disney+, Apple TV, Twitch… À vous de faire votre choix. Ne pas hésiter d’ailleurs à désinstaller des applications que vous n’utiliserez pas (telles que celles installées par défaut comme Molotov, Salto…), afin de gagner du stockage. Le tout en utilisant simplement une télécommande tout comme sur une télévision tout à fait normale.

Concernant la fluidité, difficile de se faire une idée après une si courte utilisation (quelques jours). Mais pour l’instant rien ne peut être reproché à ce Chromecast avec Google TV HD. Il en sera peut être différemment quand le cache des applications sera rempli. Pourtant j’ai bon espoir quant à la qualité du produit sur le long terme.

Autre expérience bluffante, l’association des comptes avec les différentes applications. En ouvrant l’application Disney+ sur mon téléphone, j’ai associé mon compte à la Google TV d’un simple appui sur un bouton.

Enfin, le système de suggestion et de recommandation n’est ni nouveau ni révolutionnaire. Mais Google TV apprendra de vos choix et vous proposera des suggestions pertinentes et adaptées à vos goûts. Au quotidien, vous affinez vos critères de choix de films et séries, et vous trouverez des recommandations qui vous correspondent.

Une intégration complète avec Google Assistant

La compatibilité de Google Assistant avec les Chromecasts n’est clairement pas une nouveauté. Les tous premiers modèles permettaient déjà d’allumer ou d’éteindre la télévision à la voix par exemple. Avec le Chromecast avec Google TV HD, et la télécommande en addition, nous avons une intégration quasi complète. 

Concernant l’aspect multimédia lié à la télévision, il est possible à la voix de lancer un film, une série ou même de la musique (pour les services compatibles comme Netflix, Disney+, Youtube).

OK Google, joue The Sandman sur Netflix sur “nom du Chromecast”

OK Google, joue Le Roi Lion sur Disney+ sur “nom du Chromecast”

OK Google, joue de la musique classique sur “nom du Chromecast”

De même, des commandes pendant la diffusion sont possible :

OK Google, met pause sur “nom du Chromecast”

OK Google, reprise / lecture sur sur “nom du Chromecast”

OK Google, met plus fort sur “nom du Chromecast”

La suite après la publicité

Et bien sur encore une fois, il est tout à fait possible d’allumer ou d’éteindre la télévision:

OK Google, allume “nom du Chromecast”

OK Google, éteint “nom du Chromecast”

Mais l’intégration ne s’arrête pas ici. En utilisant le bouton Google Assistant de la télécommande (appui long pendant la dictée vocale), vous pouvez vous servir de votre téléviseur comme un Nest Hub. Demandez-lui la météo, un itinéraire, une définition, affichez vos photos … Tout est disponible, et en grand format sur votre télévision ! Et la télécommande ne concerne pas seulement le contrôle de la télévision. Toujours en appuyant sur le bouton, vous pouvez contrôler l’ensemble de vos objets connectés comme si vous parliez à votre enceinte connectée.

Conclusion : Le Chromecast HD avec Google TV, une bonne affaire ?

Ce nouveau Chromecast nous offre sans contestation une expérience utilisateur très satisfaisante. À l’heure du vocal, la télécommande est de manière surprenante un atout important lorsque l’on passe d’un ancien Chromecast à ce nouveau modèle. Pour autant, l’intégration de Google Assistant est elle aussi très complète. Ainsi, si votre téléviseur est équipé d’un ancien modèle de Chromecast (génération 1 à 3), vous devriez clairement envisager de faire l’achat de cette nouvelle génération de Chromecast. Satisfaction garantie.  

Pour en savoir plus, rendez vous sur notre article : 10 raisons de craquer pour le Chromecast avec Google TV 

Notre test en  vidéo

Plus d’articles :

Améliorer la réactivité de Google Assistant

Paramétrer la météo grenouille sur Nest Hub

Zoom et Google Meet sont disponible en France sur vos Nest Hub Max

Google améliore la détection de présence pour les routines Chez moi / Absence

Google améliore la détection de présence pour les routines Chez moi / Absence

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

C’est par un tweet minimaliste que Google a officialisé hier l’amélioration de la détection de présence pour le déclenchement des routines Chez Moi / Absence. Le menu était pourtant déjà disponible chez certains utilisateurs depuis le début du mois d’août 2022. Que nous réserve cette amélioration ?

Une détection de présence par vos enceintes et écrans connectés

Jusqu’ici la détection de présence par l’application Google Home ne pouvait se faire que par la géolocalisation GPS, cellulaire et Wi-Fi de votre téléphone (si vous en donnez la permission) ou par les capteurs de quelques appareils Nest (tels que les thermostats, les serrures, les Nest Protects…). La routine Chez Moi se déclenchait donc dès que l’application détectait votre présence et de même pour la routine Absence lorsque vous quittiez votre domicile. Google ouvre désormais la possibilité à certaines enceintes et écrans connectés d’en faire de même, parmi elles :

  • Google Home Mini
  • Google Nest Mini
  • Google Home Max
  • Google Nest Hub
  • Google Nest Hub Max
  • Google Nest Hub (2e génération)
  • Google Nest Audio

La suite après la publicité

On remarque qu’aucune enceinte de marque tiers ne supporte cette fonction.

L ’application Google Home va donc détecter votre présence si quelqu’un interagit avec un de ces appareils à l’aide d’une commande tactile ou vocale. Et même plus, avec le capteur Soli de Nest Hub 2, la simple proximité avec l’appareil pourra enclencher la routine Chez Moi.

Comment paramétrer cette détection de présence ?

En vous rendant dans les paramètres de l’application Google Home (la roue crantée sur la page d’accueil) puis sur “Détection de présence”. Vous pouvez choisir d’activer ou non la détection de présence sur chacune de vos enceintes ou écrans.

Rendez-vous sur la roue crantée sur l’écran principale de l’application Google Home

Appuyez sur l’option « Détection de présence » pour configurer vos souhaits d’appareils à utiliser

Les enceintes et écrans compatibles apparaissent. À vous de faire votre choix.

La suite après la publicité

Cette nouvelle détection de présence : une utilité relative ?

Première critique à adresser, directement rattachable à cette détection de présence, les routines Chez Moi / Absent sont encore très limitées. Disponible depuis octobre 2020, elles n’ont toujours pas évolué favorablement. Incapable de gérer les caméras de marques tierces (seule les caméras Nest sont contrôlables), le panel d’objets a intégrer est encore trop limité (lumières, prises connectées et interrupteurs intelligents).

De plus, de nombreuses personnes au fil du temps ont eu des problèmes avec la détection de présence par téléphone, il est donc bienvenue que Google augmente le panel d’objets capable de remplir cette fonction. Pour autant, si vous utilisez les routines Chez Moi / Absence pour allumer ou éteindre vos caméras de sécurité Nest, il faut savoir qu’une simple commande tactile sur un de vos Nest Hub ou même la détection de proximité d’un Nest Hub 2 les désactiveront automatiquement. On oublie donc l’aspect sécurité.

Clairement si la détection de présence de votre téléphone marche bien, l’activation de cette nouvelle possibilité de détection ne me semble pas indispensable.

Plus d’articles :

Améliorer la réactivité de Google Assistant

Paramétrer la météo grenouille sur Nest Hub

Zoom et Google Meet sont disponible en France sur vos Nest Hub Max