Par Julien Traverse et Wade Wilson pour le groupe Facebook Google Home France

Switchbot et Google Home France c’est une histoire qui dure. Nous étions les premiers dans l’hexagone à vous parler de cette marque grâce à notre groupe Facebook. En alliant objets connectés et innovation, Switchbot s’est clairement positionné comme une des entreprises les plus inventives en la matière. Nous vous avions déjà parlé de l’interrupteur mécanique, du thermomètre (le premier à être compatible Google Assistant), et ils continuent de nous surprendre avec l’arrivée annoncée il y a déjà plus d‘un an du Switchbot Curtain. Une merveille d’inventivité, déjà copiée, mais pas égalée.

Le principe du Swithbot Curtain : Ouvrir vos rideaux mécaniquement

C’est donc lors d’une campagne de financement participatif que Switchbot avait présenté le Curtain ! Un petit module à accrocher à votre barre de rideaux, capable d’ouvrir ou de fermer vos rideaux mécaniquement, en les poussant ou en les tirant tout simplement. Dans la même veine que l’interrupteur Switchbot, le Curtain parvient donc à rendre connectés vos objets du quotidien. Un moteur entraîne une roue qui fait glisser le module sur la barre de votre rideau. Étonnamment simple mais totalement innovant.

Bien sûr, des mécanismes de rideaux connectés existent déjà. Mais il était nécessaire de changer toute l’installation. Le Curtain lui n’est qu’un rajout sur votre installation déjà présente. Une simplicité déconcertante.

Caractéristiques du Switchbot Curtain

3 modèles différents existent. Qui correspondent aux types de rideaux que vous possédez chez vous. Les systèmes de rails en U ou en I sont très peu répandus en France, et c’est donc le système pour barre de rideaux que nous avons testé. Celui est très imposant par rapport au autre système, puisqu’un système de “clips” a été ajouté au module. Ce qui le rend de fait beaucoup plus volumineux. Mais c’est le prix à payer pour une installation facile et une efficacité redoutable.

Le premier constat que l’on peut faire est que la qualité du matériel est très bonne. Le module est relativement lourd et c’est un bon signe pour un produit en plastique. La robustesse est de mise. Il existe une version en blanc, et une version en noire.

Au niveau de l’adaptation à la barre, le diamètre doit se situer entre 15 et 40 mm et la circonférence entre 47 et 125 mm. La longueur maximum doit être de 3 mètres. De quoi s’adapter à la quasi-totalité de nos barres de rideaux. 

Le produit est muni d’une batterie, qui nous promet 10 heures d’autonomie ! Avec une utilisation de quelques secondes par jour, c’est clairement la garantie de plusieurs mois de tranquillité. Un câble USB est d’ailleurs fourni pour recharger le module (mais sans chargeur). Il existe tout de même une alternative plutôt intéressante pour ne pas se soucier de la batterie : un système de panneau solaire à raccorder en permanence au module, qui rechargera celui-ci dès les premiers rayons de soleil. Inconvénient, on perd quelques points en matière d’esthétique puisque le panneau fait plus que doubler la taille du module, mais il faudra aussi s’assurer que votre barre de rideaux soit suffisamment basse pour que le panneau soit en pleine lumière et non pas contre un mur.

Installation et utilisation du Switchbot Curtain

L’installation sur votre barre de rideaux est relativement aisée grâce à son système de clips, comme vous pourrez le voir dans notre vidéo en fin d’article. Le module s’installe en moins de 30 secondes. De la même manière, installer Curtain sur l’application est un jeu d’enfant. Vous appuyez sur le plus, et vous suivez les instructions, notamment en appuyant 2 secondes sur le boutons du module pour l’appairer.

Ne pas négliger l’étalonnage afin de permettre à l’application de déterminer où doit se trouver le Curtain à l’ouverture et à la fermeture du rideau. L’application vous demandera deux fois de suite de mettre le Curtain en position ouverte et ensuite en position fermé sur deux écrans différents. L’étalonnage est alors effectué.

Et enfin la magie opère. L’utilisation est aisée. Vos rideaux, même relativement épais, s’ouvrent et se ferment sans problème. Le bruit est minime et il est même possible de choisir une vitesse d’ouverture et de fermeture pour l’atténuer encore. Il est bien entendu possible de déterminer des heures d’ouvertures et de fermetures automatiques.

A noter que le module fonctionne en bluetooth. Pour le commander en dehors de chez vous ou à la voie, il est nécessaire de posséder un hub Switchbot.

Interaction avec Google Assistant

Avant tout, ne pas oublier d’activer “service cloud” dans les paramètres pour pouvoir utiliser le Switchbot Curtain avec Google Assistant. C’est un impératif, tout aussi nécessaire que d’avoir un Hub. Pour le reste les interactions sont celles que l’on attend d’un tel produit : ouvrir, fermer, avec ou sans pourcentage !

Ok Google, ouvre le rideau

Ok Google, ferme le rideau

Ok Google, ouvre le rideau à 50%

Au contraire de ce que l’on peut lire sur des sites non spécialisés sur Google Assistant qui ne cessent d’afficher leurs “lacunes”, il est bien entendu possible d’intégrer l’ouverture ou la fermeture des rideaux dans une routine. C’est même plutôt facile quand on connait correctement le système. Il vous suffit d’ajouter manuellement une fois pour toute une commande personnalisée. Idéal pour intégrer l’ouverture des rideaux dans une routine “Bonjour”.

Petit bémol, sur les écrans intelligents type Nest Hub, le Curtain est reconnu comme un objet non défini. Donc aucune action n’est possible manuellement sur l’écran.

Tout savoir sur le Switchot Curtain : Notre test en vidéo

Le Switchbot Curtain et tous ces accessoires sont disponible sur la boutique Switchbot.

Plus d’articles :