Par Laurent MARIANI pour le groupe Facebook Google Home France.

Nouvelle promesse et nouvelle Fonctionnalité, Google souhaite vous aidez à mieux dormir grâce au nouveau Nest Hub 2ème Génération. Sur le papier, nous étions assez sceptiques, mais l’équipe Google home France a dépassé ses à priori pour laisser sa chance à cette fonction bien être.

Comment ça marche ?

Google n’est pas la première marque à se lancer dans le créneau de la santé connectée. Pourtant, à l’inverse d’autres systèmes s’appuyant sur des montres ou bracelets à porter en permanence, ici votre sommeil est scruté sans aucune contrainte.

D’ailleurs cette technique est tellement novatrice qu’on est assez dérouté. Mais comment ça marche ? Et bien, le capteur SOLI, un radar miniature apparu sur le Pixel 4, équipe le Nouveau Nest et ça fait toute la différence.

Ce capteur va détecter votre présence et vos mouvements pour permettre, grâce aux algorithmes de Google, une analyse de votre sommeil. Et dès le départ, je peux vous le dire, c’est assez bluffant.

Ok Google, est-ce que j’ai bien dormi ?

Pour tout vous dire, je porte une montre connectée même la nuit. J’ai donc depuis pas mal de temps des infos sur le suivi de mon sommeil, et je peux donc déjà faire une première comparaison. Les infos fournies par mon Nest Hub sont fiables et quasiment identiques aux données de ma montre. Et là je dis Bravo. Seule vraie différence, le Nest Hub ne sait pas reconnaitre les différentes phases de sommeil Léger, profond…

 

Tous les matins, vous pourrez retrouver le bilan de votre nuit sous forme de trois cercles de différentes couleurs. On peut voir facilement les horaires, la durée et la qualité du sommeil. Si vous avez bien dormi, les cercles seront bleus, à l’inverse les cercles seront plutôt rouges.

Il faut donc arriver à aligner les cercles pour avoir un sommeil Optimal.

Ok Google, est-ce que je ronfle ?

Et oui, Google va aussi vous fournir des informations concernant votre bien-être respiratoire.

3 critères seront disponibles, La Toux, Le Rythme respiratoire, et les Ronflements. Vous ne pourrez plus rien cacher à votre Assistant, par contre, je serai assez réservé sur cette dernière catégorie. En effet, vous ou votre ado dort seul, ok pas de doute, les données sont exploitables.

Mais, si vous partagez votre lit avec une autre personne, j’ai du mal à imaginer que les micros du Nest Hub puissent faire la différence entre les ronflements de deux personnes dans la même chambre.

Bien positionner votre Nest Hub 2ème Génération.

Pour que votre appareil puisse suivre votre sommeil dans les meilleurs conditions, Google vous demande de respecter quelques recommandations. En effet, le Nest Hub 2ème génération devra être à moins de 60 cm de vous, orienté vers votre torse et la hauteur de l’écran au niveau du lit. Vous aurez même un test de calibration à effectuer pour vérifier que tout fonctionne.

A vrai dire, pour ma part, ma table de nuit étant assez basse, je n’ai pas pu respecter tous les critères, et pourtant, j’ai réussi à passer avec succès la calibration et les retours, depuis 1 mois, sont très satisfaisants.

Des conseils pour mieux dormir..

Après quelques jours de suivi, Le Nest Hub vous propose déjà des suggestions pour mieux dormir sous forme de message à retrouver dans les tuiles de votre Nest Hub.

J’ai pu lire quelques recommandations pour me coucher à des heures plus régulières et mon Nest Hub m’a même proposé de m’avertir, grâce à une alarme, à quel moment je dois me coucher.

Ces informations sont assez classiques, mais pertinentes. Pour ma part, j’aurai préféré que le Nest Hub soit un compagnon plus bavard en me proposant justement un bilan de ma nuit sur tous mes appareils…

Efficace, mais auncune intégration dans mon quotidien !?

Et oui, pour le coup, mon Assistant Google me connait encore plus, mais ne sait pas encore intégrer ces infos dans ma Routine Bonjour par exemple. Ce serait tellement pratique de retrouver un bilan de sa nuit, sans lui demander, avant le programme de la journée et la météo par exemple : Bonjour Laurent, votre nuit a été un peu agitée, vous devriez vous coucher plus tôt ce soir, souhaitez-vous que je programme une alarme ?

Autre petit bémol, si je demande des infos sur mon sommeil à un autre appareil que le Nest hub 2ème Génération de ma chambre, j’aurai une réponse standard. Seul le Nest Hub 2ème Génération de la chambre sera capable de me fournir les détails pertinents en rapport avec les données de mon sommeil. C’est bien dommage.

Bilan :

Après 1 mois de test, je dois l’admettre, le capteur SOLI fait des miracles, et nul besoin de montre au poignet ou de capteurs sous le matelas pour retrouver des infos fiables. C’est encore une fois assez bluffant. De plus cette technologie, très jeune, va certainement évoluer pour nous proposer des bilans de sommeil de plus en plus évolué, et je l’espère, une meilleure intégration dans les Routines de son quotidien.

Par contre, Google nous précise que ce service est gratuit jusqu’à la fin de l’année. Un abonnement serait-il prévu pour garder les bénéfices de cette fonction assez étonnante ?

Il serait dommage de vouloir œuvrer dans la lutte contre les problèmes de sommeil qui concerne 60 % de la population, dans le but d’en faire du business avec un abonnement annuel. Mais c’est un peu le sens des annonces de Google en ce moment qui remet en question des services auparavant gratuits, comme le stockage des photos.

Restons donc vigilant concernant les annonces, mais, nul doute que si Google souhaite vendre des Nest Hub 2ème Génération et prochainement des montres connectées, devoir payer un service en plus ne sera pas bien perçu.

A suivre.

Le Nest Hub de 2ème génération est disponible chez Boulanger en version Charbon et Galet.

Plus d’articles :