Noël : Pourquoi offrir un Assistant Vocal !?

Noël : Pourquoi offrir un Assistant Vocal !?

Par Laurent MARIANI pour le groupe Facebook Google Home France.

Un Assistant vocal pour Noël !?

Nous rentrons une fois encore dans la période des cadeaux de Noël et comme, l’année dernière, vous vous posez la question de l’utilité d’un Assistant ! Allez-vous craquer et rejoindre la révolution vocale ? Et pourquoi acheter un appareil Google ? Et finalement, lequel choisir ?
On va tout vous dire et sans concession ! En effet, même si notre préférence se porte sur l’écosystème Google, nous n’en gardons pas moins un esprit critique car cette jeune technologie est en constante évolution et reste encore perfectible.
Et justement, le premier critère à prendre en compte ne serait-il pas l’Efficacité ?

Le Google Home, élu le meilleur Assistant vocal !!

En effet, tous les ans, le cabinet d’analyse Perficient Digital, met à l’épreuve les principaux assistants vocaux en posant 4999 questions. Et tous les ans, l’Assistant Google, le programme embarqué dans le Google Home et le Nest Hub est en première place avec 85% de bonnes réponses. Et, il faut bien se l’avouer, rien n’est plus désagréable qu’un assistant qui répond de travers ou qui ne répond pas du tout. La force indiscutable de l’assistant Google est de s’appuyer sur la puissance de son moteur de recherche et les requêtes sont donc mieux traitées. Un atout très important.

Le Multimédia : un jeu d’enfant pour l’assistant.

Mais pourquoi un appareil de plus ? Est-ce vraiment utile ?
Tous les témoignages sont identiques. Au départ, on achète un Assistant vocal pour un usage précis et c’est souvent la gestion du multimédia qui est le déclencheur. Le partage de l’unique enceinte Bluetooth de la maison est très compliqué à gérer et vous en avez marre d’être obligé de lancer votre musique avec un smartphone ! Pénible aussi de lancer Youtube en passant par la tablette. Nul encore de devoir passer par une box internet, un menu, un sous menu pour lancer sa série favorite sur Canal + ou Netflix sur votre télé. Des exemples, il y en a des tonnes !

Et vous l’avez compris, le Google Home sert au départ de télécommande vocale. C’est tellement pratique qu’il en devient presque indispensable.
Et la concurrence : Google a joué la carte du multimédia et vous ne retrouverez pas les mêmes possibilités sur le principal concurrent pour le moment. Canal Plus, Youtube Kids et surtout FRANCE TV sont uniquement disponibles et pilotables avec l’écosystème Google. Il faut le savoir .

Ok Google, allume le salon !

Bien évidemment, écouter sa radio préférée, connaître la météo de la journée pour savoir comment s’habiller et lancer les dernières infos, sans être obligé d’utiliser les applications de son smartphone, c’est tellement plus pratique à la voix et on se prend au jeu.
Et justement le jeu en vaut la chandelle, car, ce n’est pas juste pratique, c’est aussi plus confortable et cela peut même vous permettre de faire des économies d’énergie. En effet, les objets connectés, pilotés par les assistants vocaux se sont démocratisés et leur coût reste tout à fait raisonnable. Donc, pour quelques dizaines d’euros, on peut très facilement ajouter aux multiprises de sa maison des prises connectées qui permettront de réduire votre consommation en coupant l’alimentation électrique de tous vos appareils à la demande, par exemple pendant la nuit.
Et vous n’avez pas besoin de tout piloter du jour au lendemain. A votre rythme et besoins, ampoules, prises, interrupteurs ou thermostat pourront s’associer et se combiner au gré de vos envies et petits scénarios.

Et la concurrence : Soyons honnête, même si l’écosystème Google est largement suffisant pour la plupart d’entre nous, pour ceux dont la vraie utilité d’un assistant est avant tout de piloter sa maison, le principal concurrent a une petite longueur d’avance. En effet, vous pourrez retrouver plus de marques compatibles et plus de possibilités dans les scénarios. Google a déjà rattrapé une partie son retard depuis l’arrivée des Routines, mais ce n’est pas encore suffisant.

Un écosystème sur tous vos supports.

Avec certitude, les assistants vocaux ont gagné en performance et fonctionnalité. Et les témoignages des débuts racontant les galères concernant la compréhension vocale ou le manque de réponses sont maintenant anecdotiques. Cette technologie a mûri et n’est plus considérée comme un gadget. Votre assistant vous rend des services et vous êtes très nombreux à nous le confirmer. Et quand cette technologie fait partie intégrante de votre quotidien, on ne se rend même plus compte de la prouesse technique de l’écosystème de Google. En effet, grâce à Android Auto dans votre voiture, à l’assistant Google sur votre smartphone, sur votre PC, votre télécommande, votre barre de son, vous avez les mêmes possibilités sur tous ces supports et n’importe où (avec une connexion réseau bien évidemment). Et c’est certainement ce qui fait toute la différence par rapport à la concurrence. On a tout sous la main et avec une facilité d’utilisation assez incroyable. Grâce à Android et son système d’exploitation, ces applications simples de gestion de photos, d’agenda et de réveil, tout ce que vous utilisez au quotidien se retrouvent disponibles et consultables partout, tout le temps…

Et la concurrence : Apple est très proche de Google puisqu’il décline lui aussi de nombreux appareils qui communiquent ensemble. C’est d’ailleurs la seule bonne raison d’acheter un HomePod, l’appartenance à la marque. Amazon n’a pas encore d’écosystème qui lui est propre et pour retrouvez Alexa sur son Smartphone, il faudra installer et utiliser une application. Moins pratique.

Des possibilités exclusives !

Tous les utilisateurs d’assistants vocaux sont unanimes. Ils veulent tous pouvoir passer des Appels et envoyer des SMS avec leurs appareils. Et nous l’avons vite compris, les négociations avec les fournisseurs d’accès seront longues. En effet,  ce sont eux qui permettent de nous fournir la liaison entre nos téléphones fixes et le réseau historique des Télécoms.
Finalement, et certainement pour éviter de faire attendre plus longtemps les utilisateurs, Google a donc choisi une autre option : Passer les Appels par son application de communication par Internet nommée DUO. Une sorte de Skype, mais dont Google est propriétaire. Et ça fonctionne parfaitement. Il suffit de créer un compte DUO et d’y inviter vos contacts, amis et famille, (c’est gratuit) et vous pourrez appeler tous les contacts DUO avec vos Google Home, Nest Hub et grâce au dernier, Le Nest Hub Max, l’image sera aussi au rendez-vous puisque cet appareil embarque une caméra. Par contre pour les SMS, cela n’est toujours pas possible.

Et la concurrence : Pour les appels, Amazon propose un partenariat avec Skype, mais l’offre est limitée à 2 mois offerts et 200 minutes d’appels. Au delà, il faudra donc payer le service. Pas terrible. Et aucun autre assistant ne propose l’envoi de SMS pour le moment.

Une vision moins connectée !

De plus, Google a commercialisé sa deuxième génération d’Assistants vocaux. En effet, le Nest Mini, arrivé fin Octobre, est désormais équipé d’une puce d’apprentissage. Les promesses sont très intéressantes et tellement attendues. En effet, l’assistant Google va évoluer vers une tendance forte. S’extraire le plus possible du Cloud dans le but de gérer les commandes vocales en local. La dépendance à l’internet sera moins forte et les interactions récurrentes seront donc plus fluides.

Mais lequel choisir ?

Google Home Mini et Nest Mini : Ces deux appareils sont les assistants vocaux d’entrée de gamme de Google. Mais leur potentiel et fonctionnalités sont identiques à tous les autres appareils de la marque. Un bon moyen de s’exercer à moindre coût. Très pratique pour écouter la musique dans une chambre, il est le compagnon préféré des enfants et ados. D’ailleurs, le Nest Mini a gonflé ses basses de 40% pour une meilleur écoute (Retrouvez le test ICI).

Google Home : L’indispensable et l’indémodable. Une qualité sonore très sympa pour un appareil qui saura se fondre dans le décor. Ajoutez-lui une batterie et vous aurez une vraie enceinte nomade et intelligente !!

Nest Hub et Nest Hub Max : Dernière génération d’assistants vocaux équipés d’écrans, ces appareils vous proposent une expérience augmentée. On peut voir ses photos, lancer des vidéos sur Youtube, regarder la télé ou ses séries préférées sur Canal+ et toujours avec des commandes vocales. Le Nest Hub et son écran 7 pouces est plutôt adapté sur une table de nuit, même s’il remplace régulièrement les Google Home Classiques dans le salon. Le MAX lui a vraiment l’envergure d’un bel objet qu’il faut voir car la qualité de l’écran, du son et de la caméra embarquée est vraiment exceptionnelle.

Conclusion :

La technologie du vocal concerne 10% des Français et ce nouvel outil est déjà une révolution aux US et en Chine. Hier, il fallait avoir un site Internet pour avoir une visibilité, aujourd’hui, les grandes marques ont aussi leur application vocale. Demain, selon une étude, c’est 30% des recherches sur le Web qui se feront vocalement. Et pourquoi ne pas faire un essai !? Si vous avez un smartphone Android, l’assistant Google est déjà disponible. Il suffit de l’activer et de lancer quelques questions. Et si finalement vous décidiez de franchir le pas, les premiers assistants sont à moins de 60 Euros et vous avez très régulièrement des promos.

C’est d’ailleurs une caractéristique incroyable de cette nouvelle technologie. Un prix si petit pour des possibilités tellement bluffantes, et nous n’en sommes qu’au début de l’aventure. Ça promet !!

 

Plus d’articles :

HomeServe : L’application à votre secours !

HomeServe : L’application à votre secours !

Par Laurent MARIANI pour le groupe Facebook Google Home France.

Le vocal à votre secours !!

HomeServe met à disposition un nouvel outil Vocal pour ses clients et cette entreprise internationale c’est tout naturellement adressé au groupe Facebook Google Home France pour en faire l’écho.
En effet, vous êtes très nombreux à les connaitre, et pourtant leur utilisation n’est pas encore rentrée dans vos habitudes ! Ces “Actions on Google” ou Applications ne trouvent pas leur public et pourtant elles sont tellement pratiques. Pas la peine de les installer, à l’instar des Skills de la concurrence, elles sont déjà disponibles et il suffit de les appeler pour les lancer.

Ok Google, Parler avec HomeServe .

Et c’est justement tout l’intérêt pour HomeServe. Vous proposez une alternative, un autre canal de communication pour faire aboutir votre demande de service. J’ai d’ailleurs posé quelques questions au Product Owner Assistant Vocal de HomeServe qui nous le confirme.

Pour HomeServe, Le vocal était une évidence ?

Oui, c’est sûr que pour nous le vocal est une évidence. 

Tout d’abord, il faut savoir que chez HomeServe nous travaillons depuis longtemps sur des nouveaux canaux digitaux de relation client. Nous avons d’ailleurs lancé un chatbot sur Facebook Messenger en 2017. Ce chatbot permettait déjà de faire un e-diagnostic en cas de pannes en plomberie et d’avoir un devis personnalisé à prix fixe pour la prestation. Ce chatbot nous a permis d’apprendre sur la compréhension du langage naturel appliqué à notre métier par les assistant virtuels. Cette 1ère expérience a renforcé notre conviction que le canal préféré dans l’urgence est la Voix !

Ce n’est pas qu’une conviction, c’est également un fait. Nous avons effectué une étude avec le CSA en janvier 2019 sur les usages de la Voix dans notre métier. Un chiffre éloquent en est sorti : plus de 9 français sur 10 déclarent préférer exposer de vive voix un problème concernant son habitation, afin d’obtenir une réponse fiable. 

Enfin, quand on regarde les chiffres du marché et les usages sur les assistants vocaux, on ne peut être qu’attentif à leur évolution. Une étude de Juniper Research de février 2019 dit que l’on devrait passer de 2,5 milliards d’utilisateurs actifs dans le monde aujourd’hui à plus de 8 milliards en 2023 ! En France, aujourd’hui 10% des foyers possèdent une enceinte connectée type Google Home ou Amazon Echo alors qu’ils n’étaient que 5% l’année dernière. Avec les sorties des nouvelles enceintes à écran, notamment, et les fêtes de Noel, le chiffre devrait encore exploser cette année. Les usages aussi évoluent ! Et même s’ils restent encore très cantonnés à “musique, trafic, info et météo” de plus en plus de marques sont présentes sur assistants vocaux. Nous pensons chez HomeServe que l’enceinte connectée dans la maison sera un futur point de contact privilégié entre les marques et les particuliers.

Bref, beaucoup de points convergent vers le vocal.

Etre précurseur dans de nouveaux services semble être l’ADN de votre entreprise ?

HomeServe a toujours innové ! Quand la société s’est créé dans les années 90 en Angleterre et aux débuts des années 2000 en France, il faut savoir que l’assistance d’urgence pour les pannes à la maison n’existait pas ! Le cœur de métier même d’HomeServe est né d’une innovation ! Aujourd’hui cet ADN ne nous a pas quitté. Nous innovons dans de nombreux domaines. Pour nos clients bien sûr avec de nouvelles offres comme la “Smart Home” qui vient de sortir. Je peux vous citer aussi notre nouvelle offre HomeServe Travaux qui est une plateforme dédiée aux travaux et à la rénovation, qui permet d’être mis en relation avec un grand nombre d’artisans certifiés et notés par les clients (tous domaines confondus).

Nous innovons aussi sur les canaux de relation client, comme l’assistant vocal sur Google Assistant et Amazon Alexa.

Nous innovons aussi beaucoup sur des process internes. Juste pour vous donner 1 exemple, HomeServe est une des toutes premières entreprises de sa catégorie tester et à déployer le télétravail pour ses téléconseillers. 

Pouvez-vous nous décrire les grandes lignes de votre application ?

Notre assistant vocal est le 1er dédié aux pannes de la maison. 

Le 1er point très important à dire est qu’il s’adresse à tout le monde ! Pas besoin d’être client HomeServe pour utiliser notre application vocale. L’expérience est juste légèrement différente si vous êtes client ou pas. 

Pour activer notre application vocale, il faut dire “OK Google, parler avec HomeServe”. Sachez aussi que l’on travaille aussi au référencement pour ressortir en position 0 en cas d’invocation implicite comme “J’ai besoin d’un plombier” ou “ma douche est bouchée”, par exemple. 

Notre app pourrait se diviser en 2 grandes parties :

  • une première partie “diagnostic”, qui permet d’identifier quel est le problème de l’utilisateur. L’app propose un diagnostic fiable, rapide et précis en cas de problème de plomberie, d’électricité ou de gaz. Soit l’utilisateur répond aux questions du bot (3 questions maximum pour faire le diagnostic), soit l’utilisateur expose directement son problème, en langage naturel.
  • une 2° partie “apport de solution” qui permet à n’importe quel utilisateur, client et non client HomeServe, d’être dépanné. Une fois le diagnostic validé par l’utilisateur, le bot va demander si vous êtes un client HomeServe. Si vous avez un contrat HomeServe, on va vous demander un N° sur lequel vous pouvez être rappelé par un chargé d’assistance, qui ensuite s’occupera de l’intervention d’un professionnel chez vous. Si vous n’êtes pas client, l’application vous enverra un SMS avec un lien vers notre site “à la demande” HomeServe Dépannage pour pouvoir commander la prestation de dépannage. Vous bénéficierez alors de toute l’expertise HomeServe à un prix compétitif.

Enfin, à la fin de chaque conversation, notre application donne un conseil à l’utilisateur afin d’éviter que le problème ne prenne des proportions trop importantes. Ce sont des conseils simples comme “fermer le robinet d’arrêt général”, “couper l’électricité avant toute manipulation d’appareils électriques”…

Le Vocal Incontournable !

Le vocal tout azimut. Les enseignes de la grande distribution, les mairies, les associations, la SNCF….

Tous font le pari du vocal pour apporter un service plus simple et plus naturel aux utilisateurs.

HomeServe surf sur cette tendance qui n’est plus à négliger. Tous les commerces ont leur site internet.

Demain, ils devront compter aussi sur le vocal !

Plus d’articles :

Le Mode Interprète : C’est Magique !

Le Mode Interprète : C’est Magique !

Par Laurent MARIANI pour le groupe Facebook Google Home France.

Mode Interprète à mon secours !!

L’expérience vocale au sein des foyers commence, la plupart du temps, avec l’envie de faciliter son quotidien. On souhaite écouter la musique sans passer par son smartphone ou, on aimerait programmer son alarme matinale en deux secondes, ou écouter les infos dès son réveil. Et ces commandes vocales routinières nous feraient presque oublier le potentiel incroyable et parfois oublié de notre Google Home ! Et bien c’est exactement la sensation que j’ai ressentie ce fameux samedi soir où j’ai accueilli 4 italiens à la maison. “Comment allons-nous faire pour nous comprendre ?”

Il sait parler 30 langues surprised

Et oui, votre assistant vocal est capable de traduire instantanément une trentaine de langues, et pour nous tous, ce fut “MAGIQUE”.
Passée la phase des bienvenues, nous nous sommes très rapidement retrouvés dans le salon autour d’un verre et surtout du Google Home équipé de sa batterie, en mode nomade. Et là, même si j’avais fait quelques essais avant cette fameuse soirée, on se sent toujours un peu intimidé de glisser un appareil électronique au centre de la pièce et surtout, on croise les doigts pour ne pas être trop ridicule.

C’est parti….

Ok Google, Mode Interprète ! Dans quelle langue je dois traduire ? Italien !
C’est aussi simple que ça. Et c’est parti. Je pose l’appareil et je commence à parler normalement pour expliquer le principe avec une phrase assez courte et le Google Home s’exécute et me traduit dans la foulée en Italien.
Éclat de rire de nos amis étrangers qui ont bien évidemment compris ma phrase mais qui sont surtout scotchés par le principe.
C’est tout simplement impressionnant et tellement incroyable que les premiers échanges sont ponctués de rires et d’étonnements à chaque phrase traduite.

Plus adapté en DUO, mais tellement pratique !!

Bien-sur, ce mode est plutôt adapté pour un échange entre deux personnes. A chaque fin de phrase, vous entendez la traduction et juste après, un petit bruit vous prévient que l’appareil vous écoute à nouveau. Donc si plusieurs personnes parlent en même temps, bien évidemment, ce qui était notre cas au tout début de l’expérience, le Google Home a bien du mal à récupérer des infos exploitables. Nous avons donc vite compris que nous devions parler les uns après les autres.

Les phrases d’une traite..

Les discussions s’enchaînent avec toujours ce sentiment mêlé entre étonnement et excitation. On se prend au jeu et on n’hésite même plus à parler normalement en oubliant presque de faire des efforts dans l’articulation des mots. D’ailleurs, on se rend rapidement compte qu’il vaut mieux lancer des phrases plutôt courtes. En effet, si vous cherchez vos mots et que vous marquez un temps de pause, le Google Home arrêtera l’écoute et traduira tout ce qu’il a entendu.

C’est encore mieux avec le Nest Hub !

D’ailleurs, c’est un peu le point faible du système. Dès que vous lancez le mode interprète, l’assistant est en mode écoute continue. Et il vaut mieux enchaîner les phrases sous peine d’un rappel à l’ordre. 

On aurait aimé un mode pause par exemple, pour nous permettre de reprendre notre souffle ou tout simplement pour avoir la possibilité de reprendre ce mode Interprète dès le besoin. Et c’est exactement ce que vous pouvez faire avec le Nest Hub….

Oui, les nouveaux écrans connectés de Google sont plus flexibles dans ce mode Interprète et, cerise sur le gâteau, vous retrouvez vos phrases à l’écran. Cela permet aux utilisateurs de vérifier la compréhension de l’assistant et c’est plutôt malin pour éviter de malencontreux quiproquo !!

Effet Waaoouuh garanti !

Alors oui, l’expérience était bluffante et vraiment fiable, c’est dingue. Les barrières de la langue tombent en un instant grâce à la reconnaissance vocale et à la puissance quasiment MAGIQUE des serveurs de Google.
Ce mode Interprète se décline sur tous les appareils accueillant un Assistant Google. Votre smartphone, tous les assistants Vocaux Google et sur les écouteurs sans fil PIXEL BUDS dont les prochains modèles arrivent début 2020 avec une promesse : Comprenez le monde autour de vous !

Et bien, cette promesse a été tenue et mes amis italiens sont repartis avec un souvenir impérissable d’une soirée qui se présentait plutot mal sur le papier.

Quand la technologie rend autant service, on a juste à dire… BRAVO !!

Plus d’articles :

Le nouveau Nest Mini !

Le nouveau Nest Mini !

Par Laurent MARIANI pour le groupe Facebook Google Home France.

Sortie Mondiale du Nest Mini !!

C’est la sortie officielle du Nest mini. Depuis le 22 Octobre, vous pouvez retrouver la deuxième génération du plus petit assistant vocal de Google dans tous les magasins. Et nous notons une évolution significative concernant la gestion du hardware par Google. Le temps d’attente entre la sortie des appareils aux US et en France s’est considérablement raccourci. Moins de deux mois pour le nouveau Nest Hub Max qui sortira le 4 Novembre prochain et aucune attente pour le Nest mini, qui comme le Pixel 4, bénéficient d’une sortie quasi mondiale. Mais, parlons des nouveautés…

Le Nest Mini identique au Google Home Mini !?

Oui, c’est troublant. A première vue, rien ne change. Et c’est même un peu perturbant. Le design est identique au Google Home Mini première génération.

Et cette découverte a carrément frustré la communauté des utilisateurs. En effet, cette déception s’est traduite par un constat sans appel. Suite à un sondage réalisé sur le groupe Facebook Google Home France, 75% des utilisateurs vont garder leurs anciens appareils.

Et si on regardait sous le capot !?

Et oui, bien évidemment, si le modèle reste identique dans sa forme, sur le fond, les changements sont plus importants qu’il n’y paraît.

Tout d’abord, les basses sont 40% plus puissantes et les premiers tests sont unanimes. La différence est vraiment perceptible. Et quand on sait que cet appareil est plutôt destiné à équiper les chambres des enfants ou ados qui passent leur temps à écouter de la musique, le critère de la qualité sonore ne passe pas au second plan.

Une petite encoche ?!

De plus, une petite encoche est maintenant présente au dos de l’appareil pour vous permettre de l’accrocher au mur. Et là, j’avoue être plutôt mitigé sur l’intérêt.

J’imagine que des études ont dû remonter le besoin des utilisateurs, mais, voir un joli câble électrique se balader le long d’un mur, je ne suis pas super fan.

Une bonne idée aurait été de pouvoir brancher directement le Nest Mini sur une prise avec l’alimentation embarquée à l’arrière de l’appareil. Finis les câbles !

Un troisième Micro.

On notera aussi l’ajout d’un troisième micro pour une meilleure sensibilité de l’appareil et il est maintenant compatible avec le standard Bluetooth 5.0 pour une stabilité accrue en mode appairage avec les enceintes connectées Bluetooth forcément.

Le principal est ailleurs !

Passées ces quelques caractéristiques techniques plutôt sympas, mais pas vraiment exceptionnelles, je vais vous parler des vraies évolutions significatives qui feront très rapidement toute la différence.

En effet, l’appareil va pouvoir adapter automatiquement son niveau sonore au bruit ambiant. Plus besoin de gérer le volume de la voix de l’assistant qui évoluera d’une manière autonome. Pas mal. De plus, le Nest Mini a des commandes tactiles capacitives . En effet, lorsque vous approchez votre main de l’appareil, les LED s’allument pour afficher les commandes de volume. Assez malin.

Une nouvelle puce d’apprentissage !

Mais, s’il y a une évolution majeure à retenir, c’est la présence d’une nouvelle puce d’apprentissage d’1 TéraOPS.

Les promesses sont très intéressantes et tellement attendues. En effet, l’assistant Google va évoluer vers une tendance forte. S’extraire le plus possible du Cloud dans le but de gérer les commandes vocales en local. Ce nouveau mode de fonctionnement sera donc possible grâce à cette nouvelle puce implantée qui va apprendre de vos habitudes et va les stocker. En effet, nous utilisons régulièrement un bon nombre de commandes identiques : Ok Google, allume la lumière du salon, allume la télé ….etc….Et le temps de réponse est fonction de votre connexion Internet du moment. Pour nous permettre d’accéder à une fluidité et une fiabilité accrues, il faut donc passer par le traitement des actions sans Internet, comme le proposent déjà d’autres Box spécialisées dans la Domotique pure.

Ces nouvelles fonctionnalités seront très prochainement disponibles aux US bien évidemment, mais pas en France pour l’instant. Pour autant, l’appareil est identique dans tous les pays. Il suffira d’un peu de patience, mais vous savez déjà que votre appareil a un potentiel incroyable et qu’il est prêt pour les prochaines étapes des assistants vocaux plus autonomes.

 

LES PLUS :

  • Le prix identique 59 euros
  • Prêt pour plus d’autonomie grâce à la puce d’apprentissage 
  • Un super son pour un tout petit appareil
  • Le Bluetooth 5.0
  • Eco responsable, fabriqué avec du plastique recyclé
  • Capteurs ultrasons, détection à l’approche de votre main.
  • Ajustement du niveau sonore automatique.

LES MOINS :

  • Design identique à la première génération.

Plus d’articles :

L’essentiel d’ENKI !

L’essentiel d’ENKI !

Par Laurent MARIANI pour le groupe Facebook Google Home France.

Résumé du Live Enki !!

Très belle soirée Jeudi sur le Groupe Facebook Google Home France ! Nous avons eu la chance d’accueillir l’équipe Enki de LEROY MERLIN pour un Live par tchat d’une heure. De très nombreuses questions ont été posées et vous pouvez retrouver l’intégralité des échanges directement en cliquant ICI
Vous n’avez pas de compte Facebook, ou vous n’êtes pas encore membre du groupe !? Allez, voici un condensé des réponses les plus pertinentes de la soirée.

Enki compatible avec le Google Home !

GHF : La compatibilité avec le Google Home permet de lancer des scénarios à la voix. Pensez-vous que le vocal est un atout indispensable pour le futur des maisons connectées ?

Enki: Oui bien sûr !
Le pilotage à la voix devient incontournable. Nous avons déjà près de 15% de nos utilisateurs qui pilotent leurs scénarios Enki ainsi….
Pour plein d’usages, la voix apporte de réels bénéfices.
Mais notre philosophie consiste vous l’avez compris à laisser le choix, y compris le choix des interfaces de pilotage.
La voix peut être utile pour lancer une commande quand j’ai les bras chargés.
Mais de bonnes vieilles télécommandes, des boutons, des interrupteurs (sans fil… et même sans pile !) ça peut être super utile aussi ! Le matin quand je me lève tôt et que toute la maison est endormie…. Je n’ai pas forcément envie de parler à ma maison 😉

Enki et les autres assistants ?

GHF : Une fonction pour Siri est-elle prévue?

Enki: Nous réfléchissons à un pilotage à la voix via Siri en effet…
Mais la priorité est mise sur Amazon Alexa. Nous espérons vous annoncer une bonne nouvelle là dessus d’ici la fin de l’année.

Objets connectés LEROY MERLIN ?

GHF : Leroy Merlin a t’il prévu de développer sa propre gamme d’objets connectés fonctionnant avec Enki ?

Enki : Oui tout à fait, développer une gamme d’objets compatibles en marque propre est un axe fort pour nous, afin de rendre accessible à tous la maison connectée, y compris chez nos partenaires revendeurs tel que Boulanger.

Enki et le flux videos SOMFY ?

GHF : Est-il prévu une mise à jour pour accéder aux flux vidéos des alarmes Somfy via l’application ENKI ?

Enki : Comme vous l’avez vu tout récemment, notre partenarait avec Somfy ne cesse de se développer ! Nous venons de sortir la clé d’extension RTS qui permet désormais de gérer les volets et stores bannes de cette techno que vous avez peut-être déjà chez vous : https://www.leroymerlin.fr/v3/p/produits/dongle-usb-rts-enki-e1503106476
Nous étudions d’ores et déjà sur une meilleure intégration de la fonction Caméra pour les Somfy ONE, mais aussi sur les autres caméras Somfy…
Affaire à suivre 😉

Dongle RTS SOMFY pour Enki.

GHF : Vous avez sortie un Dongle RTS permettant de piloter des Appareils de la marque SOMFY. Pourrions-nous imaginer à l’avenir, la disponibité d’autres Dongle avec d’autres protocoles comme Zwave par exemple ?

Enki : La technologie Zwave ne sera pas supportée, nous souhaitons capitaliser sur la technologie Zigbee et les protocoles déjà gérés par la box Enki.

Enki sans le Cloud ?

GHF : L’utilisation sans le Cloud est une fonction très importante pour nos maisons hyper connectées.Pouvons-nous dès à présent utiliser les scénarios ENKI sans Internet ?

Enki: La force de l’écosystème produits qui gravite autour de la box Enki, c’est effectivement la possibilité de fonctionner potentiellement en “local”, indépendamment du cloud, contrairement à toutes les solutions WIFI du marché
Nous sommes sur le point de finaliser la “descente” des scénarios programmés et conditionnels en “local” dans la box, pour leur permettre de se jouer, même lorsque la box est déconnectée d’internet.
Nous aurons sans doute des annonces à vous faire là-dessus dans les mois qui viennent…

Batterie Enki.

GHF : Ça serait bien de savoir sur quoi vous travailler comme nouveauté ?

Enki: Nous travaillons vivement sur la compatibilité Amazon Alexa afin qu’elle soit établie dans les meilleurs délais. Par ailleurs nous développons également la gestion des scénarios programmés et conditionnels embarqués directement dans la box pour ainsi limiter la dépendance au réseau WIFI du domicile.
En complément, nous travaillons également sur la sortie d’une batterie de secours, qui fera également connexion de secours en Lora. Un produit complémentaire idéal pour tous les usages liés à la sécurisation de la maison.
Et aussi (et ça c’est dès la prochaine mise à jour !) Toute une gamme d’ampoules de marque Eglo Access-DiO, à des prix imbattables : https://www.leroymerlin.fr/v3/p/produits/lot-de-2-ampoules-led-opaque-standard-e27-806-lm-60-w-variation-de-blanc-eglo-e1503011531 ou encore https://www.leroymerlin.fr/v3/p/produits/ampoule-intelligente-led-opaque-standard-e27-806-lm-60-w-blanc-variable-eglo-e1503085718 et même des ampoules filament : https://www.leroymerlin.fr/v3/p/produits/ampoule-intelligente-led95-mm-e27-800-lm-60-w-variation-de-blancs-eglo-e1503034906

GHF : Pouvez-vous nous donner une date de sortie de votre batterie ?

Enki : Je ne peux malheureusement pas communiquer encore sur une date de sortie. Mais nous sommes en phase de recherche de Beta-testeurs…

Enki et NETATMO.

GHF : Un atout important de votre système est de créer des scénarios conditionnels. Votre système est compatible avec les stations météos NETATMO mais il n’y as pas de possibilité de les utiliser justement dans ces scénarios. Il serait quand même très utile de pouvoir mettre en route un radiateur à une température seuil donnée par les sondes Netatmo. Pourquoi cette limitation ?

Enki : Je suis parfaitement en phase avec vous.
En fait il s’agit d’une limitation purement technique qui ne dépend pas de nous…
Malheureusement Netatmo ne nous permet pas aujourd’hui ce genre de fonctionnalités… Pour être plus précis, il faudrait que nous envoyons en permanence des demandes au cloud Netatmo pour connaître l’état des sondes, afin de pouvoir récupérer ces infos rafraîchies et les exploiter en scénarios. Ce n’est pas acceptable de notre point de vue : on ferait sauter nos serveurs si tous nos partenaires nous imposaient ce genre de fonctionnement 😉 Nous sommes donc en discussion avec Netatmo à ce sujet.

Un grand merci à l’équipe d’Enki d’avoir répondu à nos questions et surtout d’avoir joué le jeu de la transparence, une caractéristique propre à Enki qui, à l’instar des sociétés Tech, dit ce qu’elle fait, et c’est tellement appréciable !!

Pour en savoir plus sur la solution Enki de LEROY MERLIN, suivez le lien ENKI

Plus d’articles :