Lancement du podcast Google Home France

Lancement du podcast Google Home France

Par l’équipe Google Home France pour le groupe Facebook Google Home France

C’est avec un plaisir non dissimulé que l’équipe Google Home France vous présente son nouveau projet : Un podcast entièrement dédié à l’assistant Google !

Son nom ? L’Atelier Google Home France. À l’affiche, une émission récurrente, avec de l’actualité, des tests, des invités, des astuces.

Toute l’équipe Google Home France va se plier en quatre pour vous proposer du contenu des plus intéressants, afin de vous démontrer que votre enceinte Google n’est pas qu’un simple gadget, sous l’impulsion de notre maître de cérémonie, Laurent Mariani.

Le premier épisode est déjà disponible, avec au programme :

  • l’actu de la semaine
  • le test : Nest Hub 2 et sa surveillance du sommeil
  • l’invité : Alexer, le développeur des applications vocales Ma Télé Live et Monsieur Home
  • les conseils d’utilisations avec son assistant

Le Podcast peut être retrouvé pour l’instant sur la platforme Anchor ou sur Spotify.

Plus d’articles :

Les appels Duo vont désormais faire sonner vos enceintes et écrans seulement si vous êtes chez vous

Une nouvelle fonction vient d’apparaître après une mise à jour de l’application Google Home. Pour l’instant cette fonction n’est disponible que sur iOS mais devrait certainement être déployée dans les jours qui viennent sur la version android. 

Après activation de votre part, les appels Duo ne vont désormais faire sonner vos enceintes et écrans connectés que si vous êtes chez vous ! L’application Google Home va utiliser la fonction présence / absence en profitant de la localisation de votre téléphone. Si vous êtes chez vous, les appels Duo sonneront sur votre téléphone et appareils Google. Au contraire, si vous êtes absents, cela sonne uniquement sur votre téléphone.

Pour retrouver cette option, rendez-vous dans les paramètres de l’assistant Google, rubrique “Appels vocaux et vidéo”.

Test : Xiaomi Mi Smart Clock

Test : Xiaomi Mi Smart Clock

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

Annoncé en janvier 2021, le  Xiaomi Mi Smart Clock a tout de suite attisé la curiosité des aficionados de la marque chinoise et de Google Assistant. Celui qui rappelle irrémédiablement le Lenovo Smart Clock permet en effet de varier le paysage des assistants connectés présent sur vos tables de chevet. Les Smart Clock de Lenovo, voire le Nest Hub pouvaient faire office de réveil intelligent, mais un nouveau challenger est arrivé sur le marché. Apporte-il une réelle plus value ou n’est-il qu’un énième assistant connecté sous une nouvelle couche de plastique ?

Design et caractéristiques du Mi Smart Clock

Son design est très classique pour un réveil. Son écran est enrobé d’un plastique blanc, légèrement rugueux qui donne tout de même une impression de qualité. Son esthétique est beaucoup moins allongée que le réveil de Lenovo, qui lui bénéficie d’un revêtement en tissu bien différent. 

Trois gros boutons se situent sur le haut de l’appareil, les rendant ainsi très accessibles. De la taille d’un doigt, ceux-si seront donc très pratique, même dans le noir. Par contre aucun des trois ne permet d’arrêter une sonnerie en cours. Tout passe par l’écran. Deux boutons sont réservés au volume et celui du milieu est destiné à la coupure du micro. Les micros justement sont situés de part et d’autre des boutons. Au nombre de deux, les premiers tests font état d’une bonne sensibilité, même au chuchotement.

Au niveau du son, celui-ci est de qualité très moyenne. Difficile d’en attendre plus pour un appareil de cette taille. Il est possible que celui du Lenovo soit légèrement meilleur mais cela reste très similaire.

Contenu de l’emballage:

  • Mi Smart Clock
  • Adaptateur secteur
  • Manuel d’utilisation

Caractéristiques:

  • Dimensions: 113 mm x 68 mm x 81,5 mm
  • Poids: 272g**Le poids réel peut varier en fonction du procédé de fabrication
  • Écran: 4″
  • Résolution: 800×480
  • Microphone: Double microphone
  • Haut-parleur: Haut-parleur large bande de 1,5 pouce
  • Sans fil: WiFi 2.4GHz, Bluetooth 5.0
  • Compatibilité: Android 4.4, iOS 9.0 et supérieur
  • Alimentation: 5V/2A
  • Port: Micro-USB

Les fonctionnalités du réveil Mi Smart Clock

Le suspense n’a que trop duré. Le MI Smart Clock a le même logiciel que le Lenovo Smart Clock. Ce n’est donc pas sur ce point que le réveil de Xiaomi arrivera à se démarquer. Il a clairement des atouts, mais ce sont les mêmes que ceux de son principal concurrent.

L’affichage déjà, est très sympathique. L’écran 4 pouces est certes petit mais pour un réveil qui n’est pas destiné à recevoir du multimédia, il est largement suffisant. Le fond d’écran peut être personnalisé parmi quelques modèles de cadrans d’horloges, par vos albums Google Photos ou par une sélection de photo particulièrement jolie. Un appui long sur l’écran vous permet directement d’arriver sur l’écran de personnalisation.

Pour le reste, le Mi Smart Clock regorge de petites options très sympathiques. 

Le glissement du doigt de la droite vers la gauche nous apporte de nouvelle fonctionnalité, dont la plus importante : Le réveil. Il est tout à fait possible de régler une alarme à la voix avec Google Assistant mais l’écran nous permet de pousser la personnalisation un peu plus loin. L’appareil nous propose notamment un mode répétition pour choisir les jours de la semaine. Mais aussi de changer la sonnerie de l’alarme avec 7 mélodies différentes. La fonction “Simulateur d’aube” est aussi disponible. Elle vous permet d’illuminer progressivement l’écran de votre Mi Smart Clock trente minutes avant votre réveil. Il est de même possible de démarrer votre routine “bonjour” directement à l’heure du lever (sans compter les options habituelles à personnaliser tel que le volume de la sonnerie et la durée de la répétition).    

Les deux autres écrans de droite sont les écrans Météo et Multimédia (Musique en cours ou proposition de playlist par exemple).

Le glissement de doigt de haut en bas nous donne quelques raccourcis bien utiles, tel que le réglage du réveil (oui, encore), la possibilité de lancer de la musique, le réglage de l’éclairage nocturne, mais aussi une option plutôt sympathique qui change en fonction du moment de la journée. Le matin, elle vous propose de lancer votre routine “Bonjour”, mais l’après-midi elle vous propose un bouton de minuterie préprogrammé pour une sieste de 20 minutes.

Petite option de contrôle domotique, la lumière de la pièce dans laquelle est installé le Mi Smart Clock est directement contrôlable depuis ce menu.

Enfin le glissement de doigt du bas vers le haut nous ouvre un menu de paramètres. Celui-ci nous permet de régler la luminosité (réglée en automatique par défaut, ce qui nous informe qu’un capteur de luminosité est bien présent), le volume, d’activer le mode “ne pas déranger” et enfin d’ouvrir le mode paramètres. Ce dernier nous donne accès directement à quelques paramètres d’affichage et autres informations sur l’appareil.

Premier bilan

Il faut l’avouer, l’expérience est plutôt complète pour un simple réveil. Même si il est vrai que j’aurai aimé avoir un accès un peu plus complet à la domotique de la maison. Car oui, on a parfois besoin de discrétion dans une chambre et même si la commande vocale marche très bien, un accès tactile aurait été le bienvenue.  

La gestion de la nuit est excellente. La luminosité se baisse automatiquement pour vous laisser dormir et l’horloge se fait très discrète. Il est même possible d’éteindre complètement l’écran si vous le souhaitez. 

Et les fonctionnalités Google Assistant ?

Ni vraiment un Nest Hub, et bien mieux qu’un Nest Mini, le Mi Smart Clock à une utilisation de Google Assistant très satisfaisante. L’expérience multimédia sera à l’évidence moins bonne que sur les écrans intelligents. Il est possible de lui demander à la voix de diffuser vos caméras de surveillance mais niveau diffusion ce sera tout. Pas de Youtube, Netflix et consort mais sur un écran 4 pouces l’intérêt aurait été limité de toute façon.

Le réveil de Xiaomi s’installe bien entendu très facilement. Il n’y aucune différence avec une enceinte Google et il remonte bien dans l’application Google Home comme un écran intelligent, au même titre que le Nest Hub.

Dernière limitation plutôt contraignante:  Pas de Google Duo. Aucune possibilité donc de passer des appels. Pour le reste tout est OK. Même le réveil en musique est disponible : “OK Google, réveille moi à 8h avec une chanson d’Eminem”.

Conclusion

Même logiciel, qualité d’écran quasi identique, un son relativement moyen quoi qu’il arrive… peu de choses diffèrent vraiment entre ce Xiaomi Mi Smart Clock du Lenovo Smart Clock.  Le Lenovo à l’avantage d’avoir un port USB permettant notamment la recharge d’un téléphone, alors que le Xiaomi à des boutons plus facilement atteignable. Autre atout pour le Xiaomi, l’accroche WiFi du Lenovo a fait l’objet de beaucoup de plainte. Celui-ci perdait regulièrement la connexion sur certain modele de Box internet tel que les Livebox de chez Orange. Un probleme que ne connait pas le Mi Smart Clock à priori.

Le choix se fera donc à 95% sur le design et le prix du réveil. Régulièrement en promotion, le Lenovo Smart Clock pourra donc faire office de favori mais n’oublions pas qu’à sa sortie, le prix de celui-ci était de 99€, contre seulement 59€99 pour le Xiaomi.  

Quoi qu’il arrive, ce Mi Clock est de bonne facture, il est fluide et bien pensé. Il répondra à toutes vos attentes en matière de réveil connecté.

Le Mi Smart Clock est en vente sur le site de Xiaomi. Retrouvez notre test du Lenovo Smart Clock

Notre test du Xiaomi Mi Smart Clock en video

Plus d’articles :

Test : Konyks Antalya Easy E27

Test : Konyks Antalya Easy E27

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

La famille d’ampoule Antalya de chez Konyks compte un nouveau membre  : La Easy E27. Konkys a bien compris que le cœur de la maison connectée est l’éclairage, il s’efforcent ainsi de continuellement améliorer leurs ampoules afin de simplifier la vie des utilisateurs tout en leur permettant d’accéder à de nouvelles options. Quelles sont ces innovations ? Pourquoi porte-elle le sobriquet “Easy” ? Focus sur ce que cette ampoule nous apporte de nouveau.

Présentation

Nous vous épargnons les sempiternelles “unboxing” et les discours sur le design : C’est une ampoule très classique, bien que remarquablement légère. Son culot E27 correspond à la taille standard des ampoules plafonnier à vis. Elle est capable d’afficher un blanc chaud et un blanc froid, mais aussi des couleurs.

Les banalités évacuées, il est temps de s’intéresser à la particularité de cette ampoule. La grande nouveauté de l’Antalya Easy E27 est la présence du Bluetooth, mais pas seulement.  Elle est aussi présentée comme “Easy” (“facile” pour les non-anglophones). Ce qui sous-entend une facilité d’installation et d’utilisation sans comparaison avec les anciens modèles et la concurrence. Konyks nous promet d’ailleurs une détection et une installation de l’ampoule sur l’application maison en 10 secondes environ ! 

Le mode d’emploi nous conseille d’installer bien entendu l’application Konyks, mais l‘ampoule utilisant les serveurs Tuya, il est tout à fait concevable d’utiliser une autre application telle que la très populaire Smartlife. Par contre, il est possible que certaines fonctions spécifiques à cette ampoule ne soient pas disponibles sur une autre application.

La Antalya Easy E27 : Une installation si rapide que ça ?

On nous promet donc une installation facile en moins de 10 secondes. Il ne serait pas question de nous décevoir tellement cette fonction est annoncée comme une vraie amélioration majeure. 

Lors de l’installation, veillez bien à avoir activé le Wifi, le bluetooth et la localisation sur votre téléphone. Après avoir démarré l’application, il ne vous reste qu’à appuyer sur le + en haut à droite et l’application détectera aussitôt l’ampoule, sans même à avoir à choisir quel type d’appareil vous souhaitez installer comme habituellement. Et effectivement l’installation sera très très rapide. Les 10 secondes promises sont bien respectées. C’est d’une facilité sans nom. Nous sommes encore une fois dans un processus de démocratisation de la domotique très réussi.

Les fonctionnalités Bluetooth de la Antalya Easy E27

On l’a vu, le bluetooth permet d’associer l’ampoule avec l’application d’une manière ultra simplifiée. Mais ce serait bien dommage de s’arrêter à cette fonction. Quand on intègre une technologie à un appareil, il est bien de l’utiliser au maximum de ces capacités et ça, Konyks l’a bien compris. Le Bluetooth vous permet en effet de contrôler votre ampoule même en cas d’indisponibilité de votre connexion Internet. Séduisant sur le papier. Un contrôle local est toujours une bonne chose à prendre.

Il ne me restait plus qu’à faire un test grandeur nature. Routeur WiFi éteint, ouverture de l’application Konyks et … ça marche ! Plus de connexion au serveur mais pourtant l’ampoule répond bien aux différents tests effectués, tout du moins pour les fonctions basiques. Bien sûr elle ne répondra pas aux scénarios programmés et encore moins à nos demandes sur Google Assistant.. Mais l’essentiel est là, le contrôle local est un grand plus. Évidemment le Bluetooth étant un protocole de communication avec une portée relativement restreinte, votre téléphone doit tout de même être à une distance raisonnable de l’ampoule (environ 5 mètres selon Konyks).

Il est tout de même important de préciser que le Wifi de votre téléphone doit tout de même être activé. Lors de nos tests, en désactivant juste le Wifi, l’ampoule ne répondait plus.

Les fonctionnalités classiques

Nous vous l’avons dit très rapidement, l’ampoule Antalya Easy E27 est une ampoule affichant du blanc chaud, du blanc froid et de la couleur. Le blanc est sa grand force. Grâce à ces 1050 lumens, on se trouve bien au-delà de la moyenne de luminosité des concurrents. Elle est clairement indiqué pour éclairer une grande pièce. 

Sans surprise la luminosité de la couleur est en moins bonne, ce qui est très habituel pour des ampoules dans cet ordre de prix. 

D’autres fonctions sont disponibles et sont susceptibles de nous apporter un confort supplémentaire : un minuteur, le réveil/sommeil en douceur (pour simuler un lever / coucher de soleil), une planification, une fonction musicale qui fait réagir l’ampoule en fonction de la musique et une option “Rythme” qui vous propose une programmation plus poussée en fonction du déroulement de votre journée.

Interaction avec Google Assistant

L’intégration à Google Assistant est tout à fait classique et bien fonctionnelle ! Si ce n’est pas déjà fait, il faudra bien sûr associer le service dans l’application Google Home, avec votre login et mot de passe Konyks (Ouvrez l’application Google Home • Cliquez sur l’icône « + » , puis Configurez un appareil / Fonctionne avec Google et choisissez Konyks). Si cela à déjà été fait dans le passé, l’ampoule remontera directement. Ne vous reste plus qu’à l’associer à la maison de votre choix et lui adjoindre une pièce.

Les différentes variations de blanc chaud à blanc froid se passe sans encombre à la voix. Il en est de même pour les couleurs. Plus de choix sont disponibles dans l’application Google Home et sur les écrans intelligents type Nest Hub ! Le réglage de la luminosité est bien sûr de mise.

À l’évidence, les fonctions habituelles de l’assistant Google sont disponibles, telles que la programmation et l’intégration à des routines.

Conclusion

Avec un prix de départ de 15€90, l’ampoule Antalya Easy E27 est une bonne surprise. Elle se détache évidemment grâce à la gestion du bluetooth qui permet une installation aisée et un contrôle en local si panne d’internet. Elle n’est bien sûr pas exempte de défaut, la luminosité des couleurs est notamment faible, mais ce n’est pas une surprise pour une ampoule de ce prix. 

Disponible chez Amazon et dans la boutique Konyks

Existe aussi en modèle E14.

Plus d’articles :

Test : Caméra Arlo Pro 3 Floodlight

Test : Caméra Arlo Pro 3 Floodlight

Par Wade Wilson et Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

Dans un marché des objets connectés qui s’est démocratisé ces dernières années, avec des acteurs majeurs pratiquants des prix agressifs, Arlo se pose clairement dans le haut de gamme. L’entreprise américaine s’est clairement taillé la réputation de fabriquer des caméras de grande qualité, avec des prix à la hauteur de leur réputation : élevés !  Avec la Arlo Pro 3 Floodlight, la question est donc toute simple : Une caméra qui tutoie les 300€ apporte-elle une réelle plus-value qualitative ?

Retrouvez notre test en vidéo !

La Arlo Pro 3 Floodlight : Une caméra sans fil avec projecteur intégré

Les caractéristiques :

  • Camera exterieur sans fils avec une batterie promettant 6 mois d’autonomie
  • Possibilité d’ajouter un panneau solaire pour multiplier l’autonomie
  • Qualité vidéo 2K HDR
  • Idéal pour la nuit avec sa vision nocture ou son projecteur très puissant de 3000 lumens
  • Sirène pour avertir de la présence d’une personne
  • Angle de vue de 160°
  • Excellente qualité de zoom, possibilité d’allumer le spot si détection de présence

Le plus : une intégration excellente de la Arlo Pro 3 Floodlight à Google Assistant, avec deux appareils ajoutés (le projeteur et la caméra) pour un contrôle séparé. Ce qui permet notamment d’activer ou désactiver le spot comme une lumière classique. Il est de plus possible d’accéder aux flux de la caméra directement dans l’application Google Home, depuis un Nest Hub ou un Chromecast.

Par contre impossible d’allumer ou éteindre la caméra à la voix. Très dommage.

La Arlo Pro 3 Floodlight : Une multitude d’option

Au niveau de l’application, l’installation de la caméra est très simple. Et le tutoriel pour monter la caméra est très didactique.

La caméra dispose d’un micro qui permet de tenir très aisément une conversation à travers elle. Et l’application regorge littéralement d’option :

  • Paramètres d’éclairage (réglage de la puissance, durée de l’allumage si détection de présence)
  • Paramètres vidéo (zoom et suivi automatique, vision nocturne, gestion de l’alimentation de la batterie, réglage du champ de vision jusqu’à 160°)
  • Paramètres de surveillance avec historique des alertes, réglage des zones d’alertes, notification en cas d’intrusion…

Conclusion

Il n’y a pas beaucoup de caméras de surveillance qui peuvent s’asseoir à la table des caméras Nest et il ne fait aucun doute que la Arlo Pro 3 Floodlight y a largement sa place. Son prix peut effectivement repousser beaucoup d’entre nous, mais la qualité est là. Par contre une excellente connexion est nécessaire pour profiter au maximum de ces possibilités. Notamment quand il est question de visionner le flux sur un Nest Hub ou un Chromecast, au risque de subir un décalage trop important dans le streaming en direct.

La Caméra Arlo Pro 3 Floodlight est disponible sur Amazon.

Plus d’articles :