Test : Zemismart Zigbee Hub, le hub Tuya

Test : Zemismart Zigbee Hub, le hub Tuya

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

Lorsque l’on découvre la domotique, il est naturel d’aller vers des solutions simples, clé en main. Les appareils fonctionnant en Wifi sont très souvent à des prix abordables et aisés à installer. Avec la démocratisation des objets connectés dans le commerce, est apparue de nouvelles demandes : ne pas surcharger le Wifi, une plus grande réactivité dans l’exécution, mais aussi la possibilité de gérer localement nos appareils, sans dépendance du cloud. C’est ainsi que le protocole Zigbee a de plus en plus les faveurs des utilisateurs. Mais cela exige un pré-requis : un hub zigbee. Zemismart nous propose donc son Hub Zigbee, compatible avec les assistants vocaux comme Google Assistant, et même avec HomeKit.

Découverte du Zemismart Zigbee Hub

Si la compatibilité avec HomeKit ne nous intéresse guère chez GhomeFrance.com, il semble qu’il en est tout le contraire chez Zemismart. Au contraire des anciens modèles, la plupart présentés dans des boîtes sans envergure, notre hub Zigbee apparaît ici dans un emballage beaucoup plus soigné, avec la compatibilité avec la marque à la pomme bien mise en avant! Très sobre, il en est même difficile de savoir ce que l’on tient entre les mains car le nom du produit n’apparaît qu’en petits caractères sur le côté du produit.

Il n’y a pas que l’emballage qui soit soigné, le produit aussi en lui-même mérite le coup d’œil. 22mm de hauteur, 9cm de diamètre, un cercle lumineux entoure le hub pour lui donner un style très moderne. Avec son patin antidérapant sous le module, on dirait presque un mini Google WiFi.

Par contre, les accessoires fournis avec le produit sont clairement dans l’économie. Le câble RJ45 est très court et il n’y a pas de chargeur avec le câble USB. Dommage mais on fera avec. À noter que le Hub est fourni avec des accessoires permettant une fixation sur un mur.

Installation du Hub Zigbee de Zemismart

Là aussi la compatibilité avec HomeKit est très largement mise en avant par le constructeur puisque plus de la moitié de la notice y est dédiée. Notice d’ailleurs tellement petite qu’il vous faudra certainement plus une loupe que des lunettes, notamment pour les screenshots d’application. Heureusement, l’installation par l’application SmartLife est très facile. 

En premier lieu, veuillez vous assurez que votre Hub Zigbee est bien raccordé au secteur et en RJ45 avec votre box. Votre téléphone devra lui aussi être connecté à votre WiFi sur la fréquence 2.4GHz. Il vous suffit ensuite d’ouvrir votre application compatible Tuya, tel que SmartLife et d’appuyer sur + en haut à droite pour ajouter un appareil. Dans la colonne de gauche, appuyez sur “Contrôle de la passerelle” puis sur “Passerelle filaire”. L’installation se fait ensuite sans encombre, sans même devoir réinitialiser l’appareil comme prescrit par l’application.

Pour ajouter votre hub, appuyez sur « contrôle de la passerelle » puis « Passerelle filaire »

L’application recherche la passerelle. Vérifiez bien son branchement électrique et à votre réseau

Une fois votre passerelle installée, il ne vous reste plus qu’à ajouter vos appareils compatibles Zigbee

Installer des appareils compatibles

Bien entendu une passerelle Zigbee n’est d’aucune utilité si vous n’avez pas d’appareil compatible Zigbee. Exit donc les ampoules WiFi, celles-ci ne sont pas compatibles. Les ampoules, les détecteurs de mouvements, les détecteurs d’ouvertures que vous désirez utiliser devront donc tous être certifiés Zigbee. C’est le cas notamment des produits vendus chez Lidl. Le Zigbee nous promet d’ailleurs une bien meilleure réactivité dans vos scénarios domotiques, tel que dans le cadre du déclenchement d’une lumière lors d’une détection d’un mouvement. Là ou un scénario Wifi peut prendre quelques secondes, le Zigbee permet dans la plupart des cas une réactivité immédiate. 

Dans le cadre de mes tests, j’avais à ma disposition deux ampoules à LED Zigbee à look vintage avec leur filament. L’installation est là aussi très aisée. Après avoir appuyer sur votre passerelle Zigbee dans l’application, il vous suffit d’appuyer sur “Add subbdevice”, de faire en sorte que le produit soit en mode appairage (en éteignant et rallumant l’ampoule 3 fois de suite dans mon cas) et de lancer la recherche de l’appareil. L’ampoule s’ajoute alors avec succès et est donc directement contrôlable depuis l’application, même si vous n’avez pas internet à la maison.

Appuyez sur votre passerelle pour ajouter un objet

L’objet à ajouter doit être en mode appairage

L’ampoule est automatiquement trouvée par la passerelle

L’ampoule s’ajoute donc très facilement et rapidement

Elle se retrouve donc dans le sous menu de la passerelle

Mais aussi dans le menu principale de l’application

La compatibilité avec Google Assistant

Encore une fois, même si la passerelle insiste sur la compatibilité HomeKit, elle est complètement compatible avec Google Assistant. Dans mon cas, le service SmartLife étant déjà couplé à Google Assistant, les ampoules installées sur la passerelle sont remontées automatiquement dans l’application Google Home et sont directement commandables à la voix. Bien sûr, pour plus de facilité, il faudra renommer les ampoules. Par contre, il est inutile de renommer la passerelle car celle-ci n’est pas commandable directement et cela n’a même aucune utilité car elle n’est qu’un intermédiaire.

À l’image de n’importe quelles ampoules WiFi, nos ampoules sont commandable aussi bien à la voix que sur l’écran d’un Nest Hub, et un panel de couleur (blanc dans notre cas) est disponible.

L’ampoule est reconnue comme une ampoule classique

Les commandes sont les mêmes que pour une ampoule WiFi

L’interface des choix des couleurs est elle aussi disponible

Conclusion

L’éco-système Tuya est omniprésent aujourd’hui dans le paysage de la domotique et le protocole Zigbee prend une place de plus en plus importante. C’est donc dans ce contexte que la Zemismart HomeKit Zigbee Hub se pose comme un candidat très crédible dans l’équipement de votre foyer. Sa facilité d’installation et son prix raisonnable finiront de vous convaincre.

Le hub Zigbee de Zemismart est disponible chez Aliexpress

Plus d’articles :

Quelle enceinte Google Assistant pour Noël ?

Quelle enceinte Google Assistant pour Noël ?

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

En pleine période de Black Friday et avant les promotions de Noël, une question se pose pour toutes les personnes désirant se lancer dans l’achat d’une enceinte connectée ! Laquelle ? Si votre choix se porte sur Google Assistant, alors ce petit guide vous aidera sûrement à vous poser les bonnes questions sur ce que vous recherchez.

Les enceintes avec écran

Le Google Nest Hub 2

Le Nest Hub 2 est le dernier modèle d’enceinte connectée de chez Google à avoir vu le jour. Pas vraiment une révolution par rapport à la première génération de Nest Hub, celui-ci reprenant quasiment trait pour trait le même design. Seul un œil averti peut faire la différence, notamment sur ses bords plus arrondis. 

Niveau fonctionnalité, l’écran de 7 pouces est sans aucun doute un plus comparé aux enceintes classiques. Que vous décidiez d’y afficher une horloge ou des photos (personnelles ou pas), cela embellira votre intérieur. Sans compter la possibilité qui s’offre à vous de commander votre domotique directement avec vos doigts, passer des appels Duo à vos contacts favoris, lancer de la musique ou même utiliser la fonction mégaphone, le tout sans utiliser votre voix. Et quoi qu’il arrive, l’écran reste un complément idéal pour les commandes vocales. De nombreuses options lancées à la voix sont ensuite utilisables avec l’écran : suivre une recette de cuisine, regarder un épisode de votre série préférée, passer à la chanson suivante, suivre visuellement votre minuteur…

Ce qu’il a que les autres n’ont pas:

Le Nest Hub 2 a été conçu en priorité pour être placé dans votre chambre. En effet, même si rien ne vous empêche de l’utiliser où bon vous semble, la grande originalité de cet appareil est sa fonction d’analyse du sommeil. Le Nest Hub va utiliser ses capteurs de luminosité, de présence, de son et de température pour récupérer de nombreuses informations : rythme respiratoire, ronflements, toux, durée de sommeil… Google vous promet donc d’améliorer votre nuit. D’abord en l’analysant puis en vous prodiguant des conseils basés sur l’analyse de votre sommeil.

Notre test

Le suivi de commeil en détail

Le Google Nest Hub Max

Le Nest Hub Max est le plus vieux modèle encore sur le marché. Mais il reste encore aujourd’hui une référence dans le domaine. Son grand écran de 10 pouces rend bien évidemment plus confortable son utilisation au quotidien. La qualité musicale est elle aussi au rendez-vous et là aussi n’a pas d’équivalent en matière d’écran connecté.  Malheureusement, même en promotion le Nest Hub Max vaut relativement cher. Son prix de base (229€) n’a jamais diminué , même 2 ans après sa sortie. Les bon plans se trouvent très rarement en dessous de 179€ et même plus fréquemment autour des 189€. Pour l’instant aucune rumeur sur un éventuel remplaçant n’a fuité, donc ce dernier reste bel et bien encore une option viable pour équiper une grande pièce.

Ce qu’il a que les autres n’ont pas:

Son écran, comme déjà évoqué, est sa grande force. Les 10 pouces permettent une utilisation optimale des options manuelles de Google Assistant. Mais ce n’est pas son seul atout. Sa caméra est elle aussi inédite dans le paysage des assistants vocaux Google avec écran. En plus de permettre des appels en visio d’un confort sans égale via Google Duo (avec la capacité de suivi des visages), elle sert aussi à la surveillance de votre domicile (même si l’absence de vision nocturne diminue l’intérêt de cette fonctionnalité). Enfin, l’option Face Match permet à votre assistant de reconnaître votre visage et d’afficher ainsi les informations qui vous sont propres sur son écran d’accueil.

Les réveils connectés

Si la taille (et le prix) du Nest Hub 2 vous empêche d’envisager son achat en tant qu’assistant présent dans votre chambre, plusieurs modèles de réveils intelligents existent et présentent chacun des différences plus ou moins importantes mais gardent tous l’idée d’un assistant vocal de petit format à poser sur votre table de chevet.

Le Lenovo Smart Clock 2 et le Xiaomi Mi Smart Clock : 2 frères presques jumeaux

Ne tournons pas autour du pot : les fonctions Google Assistant du Mi Smart Clock et du Lenovo Smart Clock sont exactement les mêmes. L’écran n’est pas aussi complet que ceux des Nest Hub et Nest Hub Max. On y retrouve pêle-mêle :

  • la possibilité de choisir parmi plusieurs cadrans d’horloges ou une sélection Google Photo comme fond d’écran
  • le réglage du réveil à la voix ou à la main (avec option de répétition, choix des alarmes, simulateur d’aube, démarrage de la routine Bonjour…)
  • des écrans météo et multimédia
  • un raccourci pour allumer ou éteindre la lumière de la pièce

Et donc pas de Google Duo, pas de Youtube, pas de Netflix… Le streaming de caméra est par contre disponible.

Le Lenovo Smart Clock 2 et son Dock

Le Xiaomi Mi Smart Clock

La vraie différence se fera donc sur leurs designs et leurs options hardware. Le Design, il plaira à chacun de se faire un avis. Concernant les produits eux même, le Lenovo Smart Clock propose (en option) un dock supplémentaire qui permet d’ajouter une option de recharge sans fil pour votre téléphone et une prise USB ! La prise USB était disponible de base sur la première version du modèle de Lenovo mais disparaît donc si vous ne prenez pas la version avec Dock (20€ plus chère). Chez Xiaomi, pas de dock, pas de port USB.

Le réveil de Xiaomi est souvent affiché moins cher que le Lenovo, son prix de base est déjà différent (69€ pour le Lenovo, 59€ pour le Xiaomi). Un argument à prendre en compte.

Notre test du Lenovo Smart Clock 2

Notre test du Xiaomi Mi Smart Clock

Le Lenovo Smart Clock Essential : votre vieux radio réveil mais connecté

Le Smart Clock Essential est un appareil à part dans la galaxie des assistants connectés avec écran. Car certes, il a un écran, mais celui-ci s’apparente plus à l’écran de votre radio réveil que vous aviez depuis 20 ans sur votre table de chevet qu’à un véritable écran connecté. L’écran affiche l’heure, le jour, des informations météos… mais celui-ci n’est absolument pas tactile ! La seule interaction possible est donc la voix. Au contraire de son grand frère le Smart Clock 2 ou de la version de Xiaomi, il n’est donc pas possible de régler un réveil manuellement. Évidemment, toutes les options de Google Assistant restent accessibles à la voix.    

Par contre, le Smart Clock Essential bénéficie lui, de série, d’un port USB ! Et aussi improbable que cela soit, Google Duo est fonctionnel sur ce modèle, au contraire des deux autres. Le tout au tarif le plus bas pour ces trois appareils, avec des promotions régulières à moins de 25€.

Voilà donc un produit qui sera à privilégier pour les petits budgets tout en ayant le confort d’un écran tout en profitant de la puissance de Google Assistant.

Notre test du Lenovo Smart Clock Essential

Dernier point à savoir sur chacun de ces modèles de radio réveil connectées, il ne faut absolument pas s’attendre à une qualité musicale de premier plan. C’est très moyen quoi qu’il arrive. L’aspect compact n’aide pas, mais aucun d’entre eux n’arrivent non plus à la cheville d’un Nest Mini, pourtant lui aussi très compact (mais sans écran).

Les enceintes classiques : place au son !

La Google Nest Mini: l’enceinte connectée d’appoint de référence pour Google Assistant

Successeur du Google Home Mini, le petit galet de Google à su trouver sa place dans les endroits exigu où un écran et une qualité sonore irréprochable n’était pas forcément utile. Muni d’une encoche dans son dos permettant de l’accrocher au mur, l’enceinte est aussi pourvu de basses plus profondes, de 3 micros, d’un capteur d’ultrason (pour sentir votre présence) et d’une puce d’apprentissage qui promet plus d’autonomie dans le futur. Trouvable régulièrement à moins de 30€ (voir 20€), la Nest Mini trouve encore aujourd’hui sa place dans l’écosystème Google. Seule ombre au tableau, quelques utilisateurs, pas si isolés, ont remonté des problèmes d’accroche avec leur WiFi.

Le fleuron musicale de Google : La Nest Audio

La Nest Audio est le remplaçant tout désigné du Google Home premier du nom. Sans écran, l’enceinte est dédiée à l’écoute musicale avant tout. Le nom est en effet suffisamment évocateur. Pour un prix relativement modeste, la qualité de l’écoute est bien présente, et la possibilité d’en acheter deux pour les joindre en stéréo est un vrai plus. À l’évidence, des enceintes spécialisées dans la qualité musicale munis de Google Assistant, il en existe des dizaines, de différentes marques, mais quand on veut du pur Google, à un prix intéressant et avec une qualité musicale très correcte, procurez-vous une Nest Audio.

Notre test vidéo : Faut il changer son Google Home pour le Nest Audio ?

Xiaomi Mi Speaker : L’enceinte qui vous mettra d’accord ?

Vous hésitez entre une Nest Mini et une Nest Audio ? C’est très certainement le Xiaomi Mi Speaker qui est fait pour vous. Lancé à un prix défiant toute concurrence (59€), l’enceinte chinoise se situe comme un milieu de gamme très performant musicalement parlant. Avec son haut parleur de 63mm, ses 12W et ses 75 décibels maximum, nous avons clairement une enceinte qui s’impose. Un son riche, puissant, qui ne sature pas et que l’on peut clairement qualifier de bonne qualité. Soldé parfois à moins de 30€, il n’y a pas d’équivalent sur le marché des enceintes Google Assistant, surtout si vous envisagez d’en acquérir deux pour vous procurer un son stéréo de qualité tout en économisant vos deniers.

Notre test

Plus d’articles :

Tous les produits SwitchBot

Tous les produits SwitchBot

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

Switchbot n’est clairement pas une entreprise high-tech comme les autres. Souvent imités mais jamais égalés, leurs produits apportent très souvent une expérience utilisateur innovante à chacun de nous. Que ce soit le SwitchBot Curtain, le Bot ou le Sensor, chaque produit apporte sa solution originale à une utilisation quotidienne. 

Le SwitchBot Meter, le premier thermomètre compatible Google Assistant

Ce thermomètre avait fait l’effet d’une bombe lors de sa sortie. En effet, en plus de son design élégant et de son affichage digital affichant la température et le taux d’humidité, le Meter de SwitchBot a donc été le premier thermomètre consultable vocalement avec Google Assistant. Demandé à la voix la température d’une pièce était à l’époque encore inédite et encore aujourd’hui il ne fait aucun doute que le Meter est encore une valeur sûre dans le paysage des thermomètres connectés.

Retrouvez le SwitchBot Meter sur le site de SwitchBot  et sur Amazon 

Notre test du SwitchBot Bot

Le SwitchBot Bot, qui appui sur les boutons à votre place

Premier produit sortie du cerveau des ingénieurs de SwitchBot, le petit robot interrupteur à clairement lui aussi fait son chemin. Comment rendre connecté un appareil non connecté tel qu’une cafetière, une imprimante ou simplement un interrupteur classique ? Avec le Bot, le petit doigt mécanique du produit appui sur tous les boutons que vous souhaitez, avec un déclenchement à la voix, avec l’app ou avec une programmation.

Retrouvez le SwitchBot Bot  sur le site de SwitchBot et sur Amazon

Notre test du SwitchBot Bot

Automatisez vos rideaux intérieur avec le SwitchBot Curtain

Là aussi véritable révolution à sa sortie, le SwitchBot Curtain a fait grand bruit. En effet, le produit envoi du rêve : ouvrir ou fermer vos rideaux à la voix, ou en combinant l’ouverture ou la fermeture à une condition de température, de lever ou coucher de soleil… Tous les scénarios sont bons à tester. Le module roule sur votre bar de rideau et entraîne celui-ci. Seul un petit calibrage est nécessaire avant de pouvoir profiter de ce petit gadget étonnant.

Retrouvez le SwitchBot Curtain sur le site de SwitchBot et sur Amazon 

Notre test du SwitchBot Curtain

Les contact et Motion Sensors : perfectionner vos automatisations avec SwitchBot

Faire fonctionner vos objets connectés SwitchBot avec des scénarios basés sur des températures ou des conditions extérieures, c’est bien. Mais perfectionner sa domotique avec des détecteurs de mouvement et d’ouverture de porte c’est mieux. Multiplier les conditions de déclenchement de vos automatisations grâce à ces produits vous permettra de pousser plus loin dans la maîtrise de votre domotique. Fermez vos rideaux quand SwitchBot détecte votre départ, c’est possible grâce à un Sensor sur votre porte d’entrée.

Retrouvez les SwitchBot Contact et Motion Sensor SwitchBot et sur Amazon 

Notre test des SwitchBot Contact et Motion Sensor

La SwitchBot Cam : Une caméra de surveillance qui côtoie le gratin

La caméra de SwitchBot bénéficie d’une très bonne fiche technique mais au délà de ça, elle est aujourd’hui la seule caméra d’entrée de gamme à pouvoir retranscrire en quasi directe la diffusion du flux vidéo sur vos Nest Hub. Alors que les autres caméras peuvent souffrir d’un délai de plusieurs secondes, le modèle de SwitchBot joue ici dans la cour des caméras Nest ou Arlo qui coûtent jusqu’à 4 ou 5 fois plus cher. La compatibilité avec Google Assistant n’est pas encore parfaite sur d’autre point mais avec un peu de bricolage, via les scènes de l’application SwitchBot, nous avons là une très bonne caméra à un coup très correcte.

Retrouvez la SwitchBot Indoor Cam sur le site de SwitchBot  et sur Amazon (du 25 au 29 novembre) 

Notre test de la SwitchBot Indoor Cam

Un outil pour les contrôler tous:  le Hub Mini de SwitchBot

Le Hub Mini de SwitchBot est un must have. Et pas seulement pour la qualité intrinsèque du produit mais surtout car il devient indispensable pour un contrôle totale de sa domotique SwitchBot. Il est en effet obligatoire de l’avoir pour interroger le thermomètre avec Google Assistant, pour paramétrer des scénarios pour le Bot, ou bien ouvrir ces rideaux avec le lever du soleil. En réalité seul l’éclairage et la caméra chez SwitchBot n’ont pas besoin de ce hub pour profiter de toutes leurs fonctionnalités. Alors si en plus celui-ci peut remplacer toutes vos télécommandes infra-rouge, il ne vous reste plus qu’à vous jeter dessus.

Retrouvez le SwitchBot Hub Mini sur le site de SwitchBot  et sur Amazon 

Notre test du SwitchBot Hub Mini

La dernière nouveauté : La SwitchBot Smart LED Light Bulb

Comme je l’ai déjà dit, l’écosystème SwitchBot est rempli de produits de qualité et très originaux. Pourtant il manquait quelques produits de base, tel qu’une ampoule. En effet, en sortant un détecteur d’ouverture de porte et un détecteur de mouvement, cet écosystème était cruellement dépourvu d’objets connectés capable d’opérer avec ces derniers. Avec la Smart LED Light Bulb, SwitchBot a enfin comblé un vide.

L’ampoule fonctionne directement en Wifi (le Hub n’est donc pas nécessaire pour les fonctionnalités de base, mais obligatoire pour coupler le tout avec les Sensors). Avec ces 800 Lumens, l’ampoule reste dans les standards pour ce genre de produit. L’éclairage blanc chaud / blanc froid est irréprochable. La couleur reste malheureusement anecdotique vu sa faible puissance, ce qui n’est pas étonnant car c’est le cas pour toutes les ampoules de moins de 20€. L’installation est simplissime grâce au Bluetooth et la remonté dans Google Assistant est immédiate si le lien avec votre compte SwitchBot a déjà été fait.

L’ampoule est detectée directement gràce au Bluetooth

La page de gestion de la couleur blanche

La page de gestion de la couleur est aussi présente 

L’ampoule est accompagnée de quelques petites options sympathiques, tel que un aperçu de sa consommation d’énergie et la programmation. Autre très bon point, le comportement à l’allumage est égal à celui des Philips Hue. C’est à dire qu’il est possible de demander aux ampoules SwitchBot de revenir dans l’état où elles étaient avant une coupure d’électricité par exemple. Vous ne retrouverez donc plus vos lumières allumées à chaque coupure de courant. Petit bémol, en plus des couleurs qui sont peu lumineuse, les options de l’application et la notice sont en anglais, ou avec un drôle de mélange français/ anglais.

Le comportement à l’allumage est un gros point positif

Il est aussi permis de contrôler sa consommation électrique

La page de programmation est en fran-glais

Retrouvez la SwitchBot Smart LED Light Bulb sur le site de SwitchBot  et sur Amazon 

Plus d’articles :

Créez votre liste pour le Père Noël depuis Google Assistant

Créez votre liste pour le Père Noël depuis Google Assistant

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

Noël approche et les catalogues de jouets remplissent déjà notre boîte aux lettres. Il est donc temps pour les enfants de se préparer pour cette période festive en envoyant leur liste de souhaits au Père Noël. Et si votre enceinte Google Assistant vous donnait une ligne directe avec la Laponie et notre vieil ami barbu ? Alors “OK Google, Parler avec ma lettre au Père Noël”.

Le Père Noël et ces lutins écoutent les souhaits de vos enfants sur votre enceinte ou écran Google Assistant

Qui n’a jamais rêvé d’avoir un contact direct avec le Père Noël et ses lutins pour lui énumérer directement sa liste de cadeaux ? Et tout ça gratuitement ! C’est ce que vous propose Google Home France avec notre nouvelle application vocale Google Assistant. Le principe est simple. Une fois le service lancé avec « OK Google, Parler avec ma lettre au Père Noël”, votre enfant devra renseigner son nom oralement (il sera possible de faire plusieurs listes, de les sauvegarder pour les complèter plus tard avec Voice Match). Il lui sera alors proposé de renseigner un à un tous les cadeaux qu’il désire enregistrer sur sa liste.

Tout s’enchaîne rapidement. Ajouter ou modifier un souhait, consulter sa liste, télécharger sa liste. Tout est facile en suivant les indications du petit Lutin et du Père Noël, que ce soit à l’oral ou en utilisant les raccourcis manuels affichés en bas de l’écran. Il est possible de créer jusqu’à 20 souhaits et même d’envoyer la liste illustrée sur votre téléphone au format PDF. 

Une fois la demande de téléchargement faites, vous recevez une notification sur votre téléphone

Google Assistant vous ouvre alors la liste de cadeaux que vous venez d’enregistrée et vous propose de la télécharger / partager

La liste de cadeau illustrée est alors téléchargée au format PDF sur votre smartphone et consultable partout

Il existe même quelques raccourcis pour vous faciliter la vie sans passer par la phrase de démarrage :

  • Demande à ma lettre au Père Noël d’ajouter un souhait
  • Demande à ma lettre au Père Noël de télécharger ma liste
  • Demande à ma lettre au Père Noël où est le Père Noël
  • Demande à ma lettre au Père Noël ma liste
  • Demande à ma lettre au Père Noël combien de temps avant Noël

L’application est très chaleureuse et remplie d’illustrations différentes pour chaque page. Les images et les voix représentent chacun leur tour le lutin et le Père Noël. Convaincu ? Il ne vous reste plus qu’à dire à votre enceinte ou écran Google Assistant « OK Google, Parler avec ma lettre au Père Noël” !

Envie de découvrir d’autres applications Google Assistant, essayez Ma Télé Live.

Plus d’articles :

Bug : Mi Home (Xiaomi) est en panne sur Google Assistant

Edit 05 / 11 : Il semblerait que le service soit de nouveau accessible au matin du 5 novembre. La panne aura durée environ 48 heures chez les plus malchanceux.

Les premières remontées datent d’il y a quelques heures sur notre groupe Facebook mais il semblerait que la panne remonte au 2 novembre au soir !

En effet, plus aucun objet connecté installé sur l’application Xiaomi Home et lié à Google Assistant ne répondent à la voix ou sur Google Home. Ce n’est donc pas un problème isolé mais bien général. Il n’est donc pas utile de dissocier le service dans l’app Home. Il faut juste se montrer patient et attendre le rétablissement du service.