Les fours connectés Whirlpool compatible Google Assistant

Les fours connectés Whirlpool compatible Google Assistant

Par Julien Traverse et Wade Wilson pour le groupe Facebook Google Home France

Dès août 2018, Google avait annoncé la possibilité de pouvoir prochainement commander à la voix les fours intelligents. Il ne restait plus qu’aux constructeurs de creuser la question et, ultime étape, de rendre les fours compatibles avec la langue française. Pour Whirpool, c’est désormais le cas.

Whirpool, une gamme complète d’électroménager connecté

Des micro-ondes, des hottes, des laves-vaisselles, des machines à laver, des sèches-linges! Les choses n’ont pas été faites à moitié chez l’entreprise Américaine au niveau de l’électroménager connecté. Mais le fer de lance de la marque est sans aucun doute les fours. Plus de 50 modèles de fours connectés sont disponible : encastrables, à porte simple, à double portes… Vous trouverez forcément votre bonheur. D’autant plus que depuis mi avril, les services d’associations avec Google Assistant sont disponible. Et les commandes en français sont de la partie.

Connecter et commander son four grâce à Google Assistant

La procédure d’association est la même que d’habitude. Il vous suffit de lier votre compte Whirlpool à votre compte Google dans l’application Home. Le four apparaîtra comme tel sur votre application et sur vos écrans connectés.

On notera tout de même une traduction très approximative de l’anglais au français. La commande pour “Light” (lumière) étant devenu “Léger” en français…

Mais la question essentielle est ailleurs ! Que peut-on faire avec un four connecté commandable à la voix ? La réponse est très satisfaisante : presque tout.

Allumer et éteindre le four, régler la température, mettre un minuteur et le consulter, changer le mode de cuisson (ne marche pas encore en français), consulter l’état du four (marche/arrêt, température, mode de cuisson)…

Les commandes basiques sont de mises:

Consulter l’état du four est possible :

Par contre les options liées aux modes de cuisson ne sont pas encore disponible en français

De l’utilité d’un four connecté avec Google Assistant?

Gadget ou élément indispensable de la cuisine du futur ? Chacun verra midi à sa porte. Certaines commandes semblent tout de même très pratique. Un four doit préchauffer avant la cuisson et la possibilité de le faire à distance, sans avoir à se déplacer paraît utile. De même, régler un minuteur à la voix pour éteindre l’appareil paraît tout de suite bien plus intuitif que de le régler à la main. Bien sûr rien ne remplacera le coup d’oeil pour savoir si la pizza est bien cuite, mais l’intérêt d’un tel dispositif semble bien réel.

Peut-être n’est il pas indispensable d’investir dans un four connecté si le vôtre marche encore très bien. Mais si l’achat est nécessaire, pourquoi pas succomber à la tentation d’un four commandable par Google Assistant ?

Le modèle que nous avons testé : Whirlpool W COLLECTION W94MS1OM2P connecté

Plus d’infos sur le FAQ Whirlpool / Google Home (en anglais)

Plus d’articles :

100 articles,  ça se fête !

100 articles, ça se fête !

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

Petit événement dans le microcosme Google Home France : Vous lisez en ce moment même notre 100e article publié sur notre site internet. 

L’aventure Google Home France c’est avant tout notre groupe Facebook du même nom, né en août 2017. Un groupe d’entraide lié à l’assistant Google et aux enceintes connectées Google Home puis Google Nest. Ce dernier rencontre un succès immédiat grâce à la bonne volonté de sa communauté. Puis à l’été 2019, l’idée d’avoir un site internet vitrine pour le groupe fait son petit bout de chemin dans la tête des admins ! Une rencontre presque fortuite avec Magali, consultante en gestion de projet web et stratégie webmarketing pour MIDI-10, nous permet de mettre le pied à l’étrier. En Août 2019 est donc lancé ghomefrance.com, le site qui deviendra la référence de l’actualité sur l’assistant Google en France. 100 articles plus tard, un palier symbolique est franchi. Une petite rétrospective des moments marquants s’impose pour fêter l’événement.

Premier article : Le Google Home fait maintenant partie de votre quotidien !

Nous avions demandé à la communauté de noter leur Google Home, selon différents critères : gestion du multimédia, planifier sa journée, piloter sa maison, réponses aux questions générales, les applications. Et ainsi, à l’issu de ce sondage, une note générale avait été attribuée. C’était il y a bientôt un an ! L’occasion de voir comment a évolué notre ressenti depuis lors.

L’article le plus lu : Le test de kNOW!

Un jeu de plateau qui se joue avec son enceinte connectée à ces côtés, cela attise fortement la curiosité de tous le monde. Et c’est le jeu kNOW! de Ravensburger qui a innové en la matière. Quoi de mieux qu’un assistant connecté pour maintenir l’interactivité avec le maître du jeu et ainsi avoir des questions avec des réponses toujours à jour ? L’originalité du concept a payé et c’est donc naturellement que ce test trône en haut du classement.

L’article le plus commenté : Les objets connectés ACTION

Quel raz de maré ! L’arrivée d’objets connectés chez le magasin de grande distribution ACTION a provoqué un incroyable engouement chez les possesseurs d’enceintes Google. Pensez-y ! Des ampoules, des détecteurs de mouvements, des détecteurs d’ouvertures, le tout pour un prix unitaire de moins de 10€. L’occasion idéale pour le profane de s’équiper à moindres frais pour mettre en pied dans la domotique. 

La communauté s’était sans surprise enflammée et les nombreux retours d’expériences ont permis de faire dans cet article un point complet sur la gamme LSC.

Le Tuto le plus lu  :  Passer des appels avec le Google Home

Une révolution ! La possibilité de passer des appels, en visio avec les écrans connectés, et en audio avec les enceintes Google Home, était sans aucun doute une des fonctionnalités les plus attendues par le communauté. Certe, cette possibilité n’est encore que liée à l’application Google Duo mais elle a tout de même chamboulé l’utilisation de nos enceintes Google. Notamment avec l’arrivée du Nest Hub Max, et sa caméra intelligente, qui a fait entrer la visioconférence dans une nouvelle dimension. 

Dans cet article, on vous explique tout ce qu’il faut savoir pour appréhender au mieux cette capacité propre à nos enceintes munies de Google Assistant.

Sur le podium :

L’article d’actualité le plus lu : Commander son PC avec Google Assistant

Plusieurs possibilités existent pour contrôler son PC avec Google Assistant, mais Fazcode, le créateur d’Assistant Control Windows, était venu lui même présenter son logiciel sur notre groupe Facebook. C’est tout naturellement que nous nous sommes intéressé à sa création et avons décidé de vous la présenter. D’ailleurs une nouvelle version du logiciel a été mise à jour récemment afin de faciliter sa mise en place. Alors pourquoi ne pas en profiter pour jeter un coup d’oeil et ainsi envisager de commander votre PC avec votre Google Home ?

Sur le podium :

image philips hue sans pont

Le test/dossier le plus lu : Xiaomi : Les objets compatibles Google Assistant

Xiaomi c’est la marque tech en vogue de ces dernières années. Des prix défiants presque toute concurence pour des produits d’une qualité reconnue. Le rayon objets connectés de la marque est en plus plutôt bien fourni grâce à ces multiples partenariats avec d’autres marques en vogue : Aqara, Yeelight, Roborock… Parmi ces produits certains sont bien sûr compatibles Google Assistant et l’ouverture de boutiques Xiaomi en France en 2019 a permis de démocratiser la marque. 

L’évidence était donc de consacrer un article complet sur tous les produits affiliés à la marque qui sont compatibles Google Assistant.

Sur le podium :

test switchbot meter google home france
image philips hue sans pont

L’article sur les Actions le plus lu : Le Programme Télé sur Google Assistant

Au contraire de ce que l’on pourrait penser, il n’y a pas en natif de possibilité de demander à Google Assistant le programme télé ! Il faut donc impérativement avoir recours à un programme tiers. Et ça tombe bien, elles sont nombreuses les Actions à proposer ce type de service. Avec parmi elles quelques mastodontes du marché des programmes télés. Le résultat est assez inégal mais quelques applications s’en sortent de manière très honorable. On vous laisse découvrir notre séléction.

Sur le podium :

Les applications du Google Home pour enfant google home france
image philips hue sans pont

Les annonces en exclusivité et les astuces Google Home France

100 articles et plus de 10.000 pages vues par mois ! Ce succès est donc le votre aussi. Merci à tous nos lecteurs. Et à plus tard pour d’autre article sur notre assistant préféré.

Plus d’articles :

Régler la sensibilité du OK Google, c’est pour bientôt ?

Régler la sensibilité du OK Google, c’est pour bientôt ?

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

Google l’avait annoncé furtivement en septembre 2019 ! Une option serait prochainement déployée pour régler la sensibilité du mot de déclenchement OK/Hey Google. Et puis, plus de nouvelle pendant 7 mois ! Jusqu’à ce 21 avril 2020.

Régler le sensibilité du mot déclencheur OK Google, un espoir d’une sortie imminente ?

Mishaal Rahman, rédacteur en chef chez XDA developers, a partagé sa découverte du jour : une interface (en anglais) incluse dans l’application Home qui permet donc de régler cette fameuse sensibilité pour chacun de vos Google Home et Smart Displays.

Quel est l’état de développement de la fonction ? Comment est-elle arrivé dans les mains du rédacteur en chef d’un site tech mondialement connu ? Aurons-nous cette option en même temps en France qu’aux USA ? Beaucoup de questions sans réponse mais une chose est sûre ! C’est dans les tuyaux. Votre enceinte est sourde ? Régler la sensibilité vers le haut ! Votre enceinte se déclenche 5 fois par jour sans que vous y soyez pour quelque chose ? Réglez la sensibilité vers le bas. 

Edit : Google a confirmé sur son blog un déploiement prochain, mais l’option sera reservé pour la langue anglaise en premier lieu. D’autres langues devraient suivre par la suite.

C’est clairement une fonction séduisante, qui sera à même de régler beaucoup de problème. Notamment en matière de vie privée, ou permettra d’apaiser les détracteurs d’une enceinte devenue sourde du jour au lendemain.

Mise à jour du 01/05/2020 : La fonction est apparu en Français, mais n’est pas encore fonctionelle

Vous pouvez retrouver l’option dans les paramètres de chacun de vos enceintes connectés et écrans intelligents Google Home / Google Nest. Certains utilisateurs français ont même eu la possibilité d’effectuer le réglage de la sensibilité sur certains de leurs produits malgré le fait qu’il soit écrit noir sur blanc que l’option n’est pas disponible dans notre langue.

En attendant, vous pouvez tout de même accéder au réglage de cette fonction en enlevant le français dans les paramètres de l’assistant et en y ajoutant seulement la langue Anglaise (États-Unis). Les réglages resteront même après un retour en langue française.

Plus d’articles :

Google Assistant et vos données personnelles

Google Assistant et vos données personnelles

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

Ce n’est pas une légende urbaine : Google connaît votre vie, peut être même mieux que vous même. Que ce soit à travers l’utilisation du moteur de recherche, d’Android, de Gmail, ou de Map, la firme de Mountain View stocke une quantité faramineuse d’informations sur vous. Dans quel but ? Dans 99% pour vous fournir de la publicité la plus pertinente possible. Mais avec Google Assistant qui débarque dans nos téléphones, et encore pire, dans nos maisons, c’est une nouvelle dimension qui s’ouvre dans la collecte de nos données personnelles. Sans compter les vols de données liées aux objets connectés. Certains s’en fichent, d’autres en font leur principale préoccupation. Pour ces derniers, voici quelques conseils de base pour limiter les intrusions dans vos vies privées.

Multiplier les objets connectés, c’est multiplier les risques!

Si les risques de fuites de données ne venaient que de Google, nous serions plutôt tranquilles. Mais plus vous aurez d’objets connectés de marques différentes, et plus vous aurez de comptes associés à ces objets. Et donc potentiellement plus de risques de fuites de données. Confier vos informations personnelles à une seule entreprise plutôt qu’à 3 ou 4 paraît donc être un conseil de bon sens. C’est un simple calcul : si vous avez chez vous pour votre éclairage du Philips Hue, du Yeelight et du Smartlife, vous multipliez par 3 vos risques de fuites de données (pas dans l’absolu évidemment, certaines marques protègent mieux que d’autres vos données). Pas toujours facile à suivre comme conseil. On se retrouve vite à s’équiper de différentes marques au grés des innovations et des promotions.

Mettez toujours à jour les micrologiciels de vos objets connectés

Quoi qu’il arrive, le principe de base : mettez toujours à jour les micrologiciels de vos objets connectés. Vérifiez régulièrement l’application Philips par exemple pour avoir le dernière version du firmware de vos ampoules Hue. Ce sont ces mises à jour qui vous protègent contre des attaques de l’extérieur.

Sécuriser votre installation et vos données !

Evidemment, un réseau domestique sûr et sécurisé est primordial. Par exemple, vous devez modifier vos mots de passe par défaut et utiliser un protocole Wi-Fi Protected Access II (WPA2) sur votre routeur.

Autre conseil à tendance générale :  Utilisez l’authentification à deux facteurs pour vos comptes Google, ce qui rend un piratage de vos données quasiment impossible.

Bien entendu, se protéger contre les attaques et les fuites de données c’est essentiel. Mais comment se prémunir de ce que vous donnez de plein grès ou sans le savoir à Google avec l’assistant ?

Effacer vos données personnelles dans Google Assistant

Google stocke votre historique de conversations avec l’assistant Google sur ses serveurs jusqu’à ce que vous supprimiez les enregistrements. Oui vous avez bien lu. Toutes vos demandes font peut être déjà l’objet d’une retranscription écrite et même d’un enregistrement vocal. On accorde si vite certaines permissions au moment de l’installation d’une application ou d’un objet connecté !

Mais Google a tout prévu, et a renforcé récemment le contrôle que vous pouvez avoir sur vos informations personnelles. Vous avez l’opportunité d’écouter et de supprimer vos enregistrements vocaux dans la section “Mon activité” de votre compte Google. Il est disponible dans l’application Google Home (en appuyant sur votre photo en haut à droite, puis “mon activité”), ainsi que sur le Web à l’adresse suivante : https://myactivity.google.com/item?restrict=assist

Pour un accès plus aisé, il est aussi possible de supprimer une activité par commande vocale :

“Ok Google, supprime ma dernière conversation.”

“Hey Google, supprime les activités de la journée.”

“Ok Google, supprime l’activité de la semaine.

“Hey Google, ce n’était pas pour toi” pour supprimer ce que vous venez de dire.

En ce qui concerne Google d’une manière plus générale, vous pouvez gérer l’ensemble de vos permissions à cette adresse : historique des positions, historique Youtube…

Attention, la suppression d’anciens enregistrements et la limitation des autorisations peuvent éventuellement dégrader les performances de votre enceinte Google. En effet,  le service utilise cet historique pour améliorer ses réponses. 

Désactiver vos micros ou débrancher vos enceintes

Les déclenchements involontaires des vos assistants sont parfois inévitables et cela peut amener à ce que votre appareil capte et enregistre accidentellement des conversations sensibles. Les phrases qui, selon vous, ne ressemblent en rien à «Ok Google» ou «Hey Google» peuvent toujours déclencher votre appareil. Alors on l’a vu, il est toujours possible d’aller filtrer et supprimer vos conversations dans vos archives où avec la simple commande vocale “OK Google, ce n’était pas pour toi”.  Mais il existe d’autres solutions plus rudimentaires et 100% efficaces. La solution la plus simple est de couper tout simplement le microphone si vous ne voulez pas que votre voix soit enregistrée. Toutes les enceintes Google ont des boutons physiques qui permettent d’effectuer cette opération. C’est certainement la solution la plus rapide à mettre en oeuvre si vous recevez du monde. Surtout si certains de vos invités ne sont pas à l’aise avec ce système.

Autre solution, encore plus radicale : Débranchez vos enceintes ! Plus aucun risque dans ce cas. La solution pratique serait de brancher votre enceinte à une prise connectée. Cela permettra de les débrancher sans avoir à physiquement atteindre la prise électrique, parfois peu accessible. Mais aussi de programmer l’extinction à une heure précise tous les jours grâce à un scénario géré par l’application dédiée de la prise connectée.

Autre solution, beaucoup plus “exotique”, mais qui vaut le coup d’oeil : la solution “Paranoid” ! Paranoid est un gadget qui se place sur vos enceintes et qui empêche le micro de vous écoutez, jusqu’à ce que vous disiez le mot de réveil du Paranoid : “Paranoid”. L’appareil n’a pas de Wi-Fi, pas d’antenne, pas de Bluetooth, pas de carte SIM et aucune capacité sans fil d’aucune sorte. La société se vante sur le site Web de Paranoid que l’appareil est “anti-piratage”. Le Paranoid semble être une solution simple et bon marché aux problèmes de confidentialité des données personnelles, notamment avec Google Assistant. Reste à savoir si l’accent français ne posera pas problème pour la compréhension du mot clé.

La protection de Voice Match

Voice match est un outil très intéressant pour un assistant connecté. Cela permet de personnaliser les réponses de votre appareil. En enregistrant votre empreinte vocale, vous permettez à Google de vous reconnaître rien qu’en parlant. Et donc potentiellement d’empêcher les étrangers d’accéder à des informations sensibles (agenda et rappels par exemple). Cela reste pour autant encore imparfait et à double tranchant. De par le fait, vous donnez encore plus d’informations sur vous puisque Google connaîtra désormais votre empreinte vocale. Il vous faut clairement trouver le juste milieu entre protection de la vie privée vis à vis de potentiel pirate d’un côté, et vis à vis de Google de l’autre.

Quoi qu’il en soit, si vous avez été séduit par les promesses que vous font les assistants vocaux en matière d’assistance à la personne ou en domotique, mais que l’aspect respect de la vie privée vous pose problème, peut être n’êtes vous pas encore prêt pour ce genre de technologie. Le degré acceptable de partage d’informations va être très différent selon les personnes, et les plus réticents devront surement passer leur chemin. Ou alors se contenter d’un assistant vocale moins développé mais qui promet de faire l’impasse sur votre vie privée comme celui de chez Mycroft par exemple.

Plus d’articles :

Semaine 16 : Bugs en série et solutions

Semaine 16 : Bugs en série et solutions

Par Julien Traverse pour le groupe Facebook Google Home France

Que ce soit volontaire ou pas de la part de Google, la communauté des utilisateurs d’enceintes Google s’est retrouvée à faire face à des bugs en série plutôt gênants cette semaine. Que ce soit pour programmer l’arrêt de fonctions multimédias ou pour le déclenchement des scènes des applications tierces intégrées à l’application Home. Heureusement, nos membres ont trouvés des solutions.

Bugs et solutions : Programmer l’arrêt de la musique ou de la radio !

Programmer l’arrêt d’une fonction multimédia tel que la musique est une fonction plutôt habituée aux va-et-vient. Depuis plusieurs mois, il existait la possibilité de dire “OK Google, joue de la musique pendant 1 heure”. Et de fait, au bout d’une heure, la musique s’arrêtait. Du jour au lendemain, cette fonction n’était plus disponible sous cette forme. Il restait la possibilité de démarrer la musique, et ensuite de demander dans une nouvelle commande d’arrêter la musique en y ajoutant un temps déterminé.

Coup de théâtre, depuis peu, cette dernière commande faisait remonter une erreur, ou stoppait la musique immédiatement… Mais une nouvelle commande est disponible : “arrête la musique à [heure souhaitée]”, ou bien “joue de la musique jusqu’à “[heure souhaitée]”

“OK Google, joue de la musique jusqu’à 16h40”

Cette nouvelle fonction est plutôt pratique. Mais on aurait quand même aimé garder toutes les possibilités qui existaient. Pas de communication du côté de chez Google ! Bug ? Nouveauté qui en efface une autre ? Mystère.

Bugs et solutions : Déclencher une scène par Google Assistant !

Les scènes se sont les scénarios que l’on programme dans les applications tierces et que l’on intègre dans Google Assistant, pour ensuite les déclencher à la voix. Il en existe dans de multiples services tiers, tel que SmartLife, IHC (pour les broadlink), Switchbot, Philips… On peut par exemple s’en servir pour d’un seule commande démarrer à la suite sa télévision et son décodeur télé.

Et encore une fois, d’une manière complètement inattendue, beaucoup d’utilisateurs se sont retrouvés subitement incapable de déclencher leurs scènes à la voix. Heureusement, l’un des plus fidèles et acharnés membres de notre groupe Facebook Google Home France à trouvé des solutions à ces bugs en série : obligatoirement assigner une pièce à cette scène.

Pour que vos scènes remarchent, assignez les à une pièce dans l’application Home

Pour ce faire, dans les paramètres de l’assistant, rendez-vous dans “contrôle de la maison” et assignez une pièce à toutes les scènes qui n’en ont pas. Et toutes vos scènes fonctionnent à nouveau.

Merci à JL Bayle pour son incroyable travail dans la découverte de ces bugs en série et pour les solutions apportées à la communauté.

Plus d’articles :